EUROPE !

Europe bidon !

Encore un exemple ….

Après le lâchage de la Grèce, et celui de l’Italie au début de l’épidémie, nous assistons maintenant non seulement au dégonflage de Bruxelles mais à son effondrement lamentable. D’ailleurs on en arrive à se demander si nous ne sommes pas en train de devenir des vassaux américains.

On s’écrase devant Apple, on s’abaisse devant les GAFA, et nous-nous caguons aux brailles .

Et ce sont les têtes de Bruxelles qui nous enfoncent la tête sous l’eau en pénalisant une Europe à l’envers….

L’Europe n’est plus qu’un mythe, il y a maintenant un autre cheval de Troie qui remplace les anglais ….c’est Bruxelles !

Le vers d’Apple est dans notre fruit avec la bénédiction de l’incompétence du tribunal de l’Union Européenne !

Pathétique !

 

DONALD !

Saint Donald !

Sans déconner….. ça existe …. c’est le saint du jour……

Je suis allé chercher son histoire dans le grand livre des rigoleurs, et pour vous éviter tout travail inutile, je vais vous la narrer .

Donc c’est l’histoire d’un écossais qui reste veuf avec neuf filles et la terrible promesse faite à sa femme de trouver à chacune un bon parti.

Ça commence comme une histoire sadomasochiste .

Dans un texte beaucoup plus ancien que le journal de Mickey, qu’un de mes amis, le descendant du père Richard Hay de la chapelle de Rosslyn en Écosse, a déniché dans une crypte secrète de ce bâtiment et donné à un certain William Saint Clair, on précise que ce serait sa femme qui lui fit faire cette promesse, histoire de le détourner des avances des vierges du village qui allaient trouver le temps long.

Ce Donald eut une idée géniale en créant la première secte du père qui a sept fille qui deviennent mères et femmes d’un seul homme…dieu, et dont il devint l’abbé !

Plus de problème de sortie le soir, ni de recherche d’un parti et de discussion sur la dot……. à lui la belle vie avec toutes les prétendantes….

Mais sans déconner, faire de ce gus un saint parce qu’il a sacrifié ses sept filles c’est un peu débile, sauf si dans le grand calendrier des mystifications cléricales il manquait un nom pour faire plaisir à nos grands copains américains qui n’ont pas eu beaucoup de miracles à se mettre dans leurs dollars, et donc espérer un retour trébuchant.

Putain, déjà faire un saint avec un nom pareil c’est le début de la fumisterie. Le paradis va devenir Disney land ….

Mais selon d’autres sources ce Donald serait parti aux States fonder des maisons closes pour continuer de créer des monastères !

 

LA FIN !

C’est vraiment la fin !

Je vous parle d’un truc que certains jeunes ne peuvent non seulement pas connaître mais même pas envisager… 

Ma vie n’aurait sans doute pas été la même, ni celle de beaucoup de garçons et de filles de mon âge.

Depuis quelques années, menacé par internet, face book et autres saloperies qui nous transforment en machines en nous abrutissant, comme les sites de rencontre, les messageries, puis ensuite presque achevé par le corona, c’est un témoin de notre histoire, un support incontournable de notre adolescence qui va disparaître.

Sans cette aide complaisante et attendue, des milliers de couples n’auraient jamais pu se rencontrer et plus si affinités…….le complément indispensable à toute approche verbale, l’accompagnateur de toutes relations débutantes et puis, surtout, le souvenir de moments cruciaux partagés ensuite souvent pendant toute une vie.

Bien sûr ceux qui avaient de la tchatche étaient avantagés, car je vous parle d’une époque où il fallait se rencontrer, se voir et se parler, d’une époque où personne ne pouvait se cacher derrière un pseudo et transformer totalement ses sentiments et même travestir la vérité en s’inventant un autre soi plus proche de celui auquel on voulait ressembler, une époque où peut-être on se mentaient moins, une époque où la drague et son associé le baratin, étaient presque un sport, bref on allait danser pour s’amuser….vraiment….. sans hurler un verre à la main……

Mais bien sûr, je veux parler de l’essentiel….il y avait les garçons qui allaient sur la piste et ceux qui gardaient les sacs, car pendant les slows, et bien oui, c’est d’eux, de ces danses dont je veux vous entretenir, les pistes se remplissaient de jeunes qui après avoir bougé leurs corps sur des rythmes endiablés seuls ou en ordres bien définis et après avoir lié connaissance avec des inconnus qui allaient jouer le même jeu, entamaient alors un rituel basé sur une tactique d’approche où les gestes d’abord imprécis devenaient plus charmeurs et en disaient souvent plus que les paroles, si bien sur, le contact était réciproque.

Les slows marchaient en série, tous les tubes de l’époque y passaient, on pouvait insister, se faire remercier, guetter qu’une autre proie se libère, devenir celle d’un autre danseur, et la victoire se dessinait, si à la faveur de la lumière tamisée et du rythme d’un air langoureux, la fusion de deux bouches venait terminer cette danse devenue torride.

C’est la fin des slows, c’est la fin du jeu de la drague, internet a tout enterré.

Et bien aujourd’hui, c’est fini, je verse une larme sur ces moments partagés, sur ces possibilités d’aller plus loin, ou bien est-ce que je pleure sur ce temps qui s’est éloigné ou sur mes photos qui ont vieilli !

PUB RÉFLEXE !

Encore une nouvelle pub pour promouvoir les fameux gestes barrières !

Coton….enfin, sans le ‘t’ au milieu.

Alors c’est encore une autre pub pour les gestes barrières afin d’éduquer les moutons à rester dans le troupeau, pour acquérir les bons réflexes.

Après, vous ne regarderez plus cette pub de la même manière.

Donc, visiblement nous sommes dans un camping, un mec apporte des plats sur une table, et annonce les hostilités du début du repas, et, oh, stupeur, les deux enfants courent se laver les mains, nous sommes au paradis, la caméra se déplace, dans ce lieux idyllique presque désert, un peu plus loin, des parents jouent aux boules dans un grand bac à sable, ils sont trois ou quatre, masqués, pour ne pas être reconnus par les supporters d’un match de fout qui hurlent et crachent et râlent parce qu’ils ne sont que 4999, mais si vous regardez mieux, ceux qui jouent au second plan, et qui ne sont pas sur la photo, s’en tapent complètement, mais j’ai gardé la meilleure pour la fin, une piscine, très peu de spectateurs, une nénette arrive, mignonne, et va s’asseoir à côté d’une dame âgée qui s’était mise à l’écart pour être plus seule, elle étale sa serviette sur une chaise longue, elle n’est pas blonde, mais soudain sa tête s’illumine, elle vient de s’apercevoir que sa voisine se trouve à un mètre et trois millimètres à vue de son nez qui est aussi très joli, on sent un vent de panique tomber et déranger son beau sourire, charmant également, qui se fige face à la gravité de la situation, elle se penche pour analyser les problèmes et constate avec effroi que sa chaise longue n’est pas exactement parallèle à celle de sa voisine, alors elle se lève et la déplace de sept centimètres, ce qui attire les remerciements de la dame qui commençait déjà à paniquer devant ce début de promiscuité qui semblait s’installer mais c’est vrai aussi qu’elle pouvait se reculer puisqu’il n’y avait absolument personne de l’autre côté, et nous revenons au début du clip, pour retrouver la famille au complet à table…sans masque comme les gens qui débarquent dans les aéroports, je parle bien sur des gentils, ceux de l’union européenne , ou bien ceux qui vont aller voir à Paris le feu d’artifice macronique nous, alors que dans beaucoup de villes il est supprimé, à cause des fameux gestes !

 

ATTENTION !

Attention, un train peut en cacher un autre !

Tump n’est plus seul pour jouer au guignol, un autre prétendant est sur les rangs.

C’est un mec, un rappeur, Kanye West, qui est, paraît il, en couple avec une célèbre glandeuse dont je n’avais jamais entendu parler, également, une certaine K.Kardashian, au métier indéterminé, dont je n’ai même pas voulu chercher le pedigree sur madame des pipoles, et qui veut se présenter à l’élection of América, histoire peut-être d’avoir plus de likes que sa copine sur la toile.

Il a donné quelques lignes de son programme, en mettant en exergue son sens christique, normal aux States puisque visiblement tout passe par God, et en soulignant qu’il était contre l’avortement et qu’il avait sans doute le même syndrome que Trump et Bolsonaro, celui de ne pas vouloir de vaccin.

Mais de toutes les manières nous sommes d’autres guignols car nous obéissons toujours à la vedette du journal de Mickey !

PERPIGNAN !

Si tu habites Perpignan tu l’as dans le flanc !

J’ai mis ‘flanc’ pour la rime, mais bien évidement vous avez tous lu…dans le cul !

Donc les Perpignonnéscouillions ont élu comme maire monsieur Louis Marine Aliot aux dernières élections …chacun fait ce qu’il veut mais……

Dès qu’il a passé l’écharpe, le nouveau maire s’est empressé de faire revaloriser le montant de son indemnité de 17% .

Normal, il faut asseoir son prestige…..et les braves gueux de cette localité ne peuvent s’en prendre qu’à eux, ceux qui ont voté pour lui et ceux qui ne sont pas allés aux urnes.

Et en cette période de restriction, il faut surveiller son budget ….

Mais le plus amusant, si on peut dire, c’est qu’en 2016 ce comique criait au scandale, et dénonçait une faute politique grave, lorsqu’il était bien sûr dans l’opposition et que le conseil municipal avait voté une augmentation des élus.

C’est de la masturbation électorale………

Donc, si tu habites à Perpignan, t’es un gland !

 

BARBARIE !

Barbarie gratuite !

De l’horreur pour une société qui glisse vers la barbarie.

Et si on parlait de ces gentils gars qui ont agressé le chauffeur de bus à Bayonne, et si on parlait de l’agression avec des coups de pieds à la tête, un véritable massacre pour le plonger dans un état de mort cérébrale et ensuite prendre la fuite….. en attendant sa mort…. 

Inexcusable…….

Que devons nous faire ?

Que fait la police ?

Il faut manifester, attaquer la mairie et boycotter les bus, provoquer la police …..

Là, on a tué un homme gratuitement !

Intolérable !

J’AI ÉCOUTÉ !

J’ai écouté la dernière de Renaud !

Sincèrement c’est loin de P. Perret, mais il me fait de la peine lorsqu’on a connu ses anciens titres…..

Corona song …quel malheur….la vieillesse est vraiment un naufrage. De profundis clamavi ad te…..

Il arrive, il nous montre son dos tatoué façon grand prêtre satanique avec une inscription qui se veut christique mais qui tombe dans le comique, il se retourne masqué, inaudible mais lorsqu’il retire son bandeau, on dirait qu’il tente de rattraper son dentier ou bien qu’il chante avec un chewing-gum, assis et ventru, pieds nus et vieux, asthmatique il frôle le ridicule avec un texte indigent.

Mais que sont devenus tous ces poètes qui nous faisaient vibrer avec leur textes engagés qui nous secouaient et nous faisaient réfléchir avec leur faconde provocatrice et iconoclaste ?

Ils sont comme les neiges d’antan qui disparaissent avec le changement climatique, où sont les Desproges et les Yanne, les Bedos et les Coluche, les Devos et les Blanche, les Dac et les Martin, et tous les autres qui nous faisaient rire mais aussi cogiter…..mais où sont les neiges d’antan ?

Tristesse et consternation, le conard de virus est loin du putain de camion !