DIEU ET LE PEUPLE !

Les voies de dieu !

Une lycéenne demande au président élu de dieu sur le sol français représentant de la pucelle sur le royaume, mais qui déteste les barbecues, pourquoi il met à la tête de l’État des hommes qui sont accusés de viol et de violences contre les femmes.

Le lendemain, à son lycée, pendant un cours d’espagnol, elle est appelée par la proviseur adjointe car des gendarmes demandent à lui parler officiellement pour autre chose, mais rapidement la discussion revient sur ce qui s’était passé la veille et elle subit une sorte de rappel à l’ordre puisqu’elle n’a pas suivi la voie hiérarchique pour exposer ses doléances. Bien sûr il n’y a aucun rapport avec les évènements précédent précise la gendarmerie……qui d’ailleurs invoque la maladresse…avec celles du stade de France…. Y-a-t-il une pandémie ?

Pourtant le président ne rejette pas la concertation publique…..  Il suffit de lui crier qu’il est le meilleur et de chanter ses louanges en s’agenouillant. D’ailleurs il réclame souvent la discussion avec ses sujets, pour les instruire, ça lui rappelle le psaume ‘plus près de toi mon dieu’, mais ensuite, il fait toujours ce qu’il veut…. Les voies du tout puissant sont impénétrables …..il roule toujours sur un sens unique !

Il a aussi horreur des casseroles, sauf dans sa cuisine électorale, c‘est d’ailleurs ce que lui rappelait cette jeune lycéenne qui profitait de rencontrer celui qui, parait-il, aime discuter directement avec ses citoyens…comme je l’écrivais plus haut, mais alors, mentirait-il, ou serait-ce un oubli ?

J’ai même l’impression que les mensonges deviennent une institution quinquennale, on nous a promené avec les confinements, les distances à ne pas dépasser, celles à respecter, des barrières à ne pas franchir, des gestes à faire, à ne plus s’embrasser, à laisser les grands parents au vestiaire, à se faire vacciner, un, deux, trois, les variants arrivent, et maintenant, il veut expliquer une nouvelle méthode comme je vous le disais dans un post précédent.

Alors comme il fait ce qu’il veut, avec son éternelle assurance, il se pourrait qu’il mette un peu d’eau dans sa soupe et pourquoi n’appelait-il pas Valls dans sa cuisine ?

Et si, pour changer, il nous disait la vérité au lieu de nous parler comme à des demeurés, si dieu consentait enfin à descendre de son nuage de nanti, à nous parler normalement en oubliant son air hautin et ses discours condescendants !

 

 

Laisser un commentaire