LA GIFLE !

Une gifle en été !

C’est l’histoire d’ une gifle donnée sur une joue renommée qui réveilla la justice endormie sous son masque barrière fragilisé.

Je ne veux pas défendre le révolutionnaire qui au lieu de farine ou de chantilly usa de ses doigts pour calmer ses ardeurs jacobines ….cependant la promptitude du réveil de la justice et la sentence immédiate peuvent poser certaines remarques…….comparution immédiate, dix huit mois de prison dont quatre ferme, suivi psychologique et privation des droits civiques pendant trois ans…dura lex sed lex…..on ne discute pas ……je dirais que c’est normal.

Mais, il y a toujours un mais sur la réaction de la justice, et je fais par exemple un rapprochement avec le cas Benalla dont les griefs sont comme une tartine sans fin, et qui est accusé d’avoir ‘molesté’ des manifestants, entre autres, mais qui ne sera jugé que en septembre octobre de cette année……s’il revient du Maroc… une attente depuis 2018……

Comme ces personnes dont l’appartement est squatté et qui doivent attendre une décision de la justice pour que justement la sentence d’une ‘justice’ évidente soit entérinée puisqu’on leur a volé leur bien !

Encore une fois, je ne juge pas, je ne fais que constater !

2 réflexions au sujet de « LA GIFLE ! »

  1. On ne s’en prend pas à un président, voilà ce que cela signifie. Et comme par hasard, la riposte a été ultra-rapide. Un peu trop même. Moralité : le chef de l’état est devenu une proie d’un mécontentement généralisé, cependant sa « grandeur » justifie une réaction « supersonique ». Autre moralité : avant de s’en prendre à une sommité, il vaut mieux y réfléchir à deux fois…

Laisser un commentaire