L’AUBERGE !

L’auberge espagnole !

Cada uno a lo suyo !

Le blog est une sorte d’auberge espagnole……

Chacun y vient chercher ce qu’il veut en y apportant de même, bref c’est un endroit de mélange et de partage à tous les niveaux.

J’ai une idée et je la pose sur la toile en tentant d’expliquer ce que je ressens sincèrement et peut-être maladroitement, mais dès que le bouton envoi a été appuyé, plus rien ne m’appartient.

C’est là qu’apparaît cette fameuse auberge espagnole.

Mon explication est immédiatement interprétée par celui qui lit et qui peut en changer totalement le sens, ou non.

Alors les retours par les commentaires, s’il y en a, m’ouvrent de nouvelles voies et de cette discussion virtuelle naît la lumière !

Tout ceci pour donner un exemple flagrant du post du 18 juin : La campagne……

Je suis parti d’une phrase, attribuée peut-être à tort à A.Allais : «  On devrait construire les villes à la campagne, car l’air y est plus pur ! »

En principe, comme l’indique la légende, ce devait être un humour grincent, et j’attendais des réponses sur la paternité de cette pensée. Ensuite, comme d’habitude, j’enrobe le tout avec l’actualité du moment en y rajoutant des réflexions caricaturales sur l’air ambiant pour forcer un deuxième ou troisième degré, histoire de faire réagir.

Et je sais pertinemment que je ne suis plus maître de l’appréciation du texte mais que c’est justement cela qui en fait mon attrait.

Il y a des jours où j’ai l’impression d’avoir pondu un écrit chiadé, humoristique ou philosophique et je constate qu’il n’y a aucune réponse immédiate et que même cela ne plaît pas et d’autres fois, où, sur une idée banale et sans prétention, les commentaires arrivent presque immédiatement, mais avec une toute autre direction, chacun y apportant sa sensibilité souvent marquée et donc influencée par son vécu.

Et donc, je me suis rendu compte que personne n’avait opté pour le sens humoristique ou caricatural comme était mon but, mais en réagissant sur ce que certains avaient pris pour presque une attaque des parisiens qui ne sont que des provinciaux ‘montés’ à la capitale. J’ai choisi cet exemple parce qu’il est récent, mais cela arrive assez souvent pour me conforter sur mes idées qu’un texte lâché sur la toile appartient aux différentes lectures qui en sont faites.

Alors c’est justement là que je me concentre en me disant que je manque encore de précision et d’observation, tout en sachant que c’est également ce qui fait le charme de l’écriture des posts !

3 réflexions au sujet de « L’AUBERGE ! »

  1. Il y a aussi des commentaires sur les commentaires.. on peut être en phase avec ce que tu écris mais pas du tout avec un de tes commentateurs ! C’était le cas. Comme tu le dis, ton blog est ouvert à tous, c’est la raison pour laquelle il est préférable de peser ses mots ..
    😘

Laisser un commentaire