Archives pour la catégorie Actualité

CLANDESTIN !

Resto clandestin !

J’avoue, il y a des jours où je vais manger dans un resto clandestin…..

Bon, il n’y a pas de chef étoilé, mais c’est sympa, avant d’attaquer la distribution nous mangeons un sandwich tous ensemble…

Dois-je culpabiliser ?

MIRACLES !

Les miracles existent !

Si vous pensez que B.Hortefeux ça brûle ne savait pas que c’était interdit, que le Roi déchu croyait cuisiner pour un club privé, que Charançon ça gratte voulait faire un poisson d’avril ou que A.Béchamel supposait qu’il mangeait chez un ami, et même si vous supputez toujours que Ben alla est entré dans les ordres au Vatican, alors il n’y a aucun problème pour le père noël et je suis sûr que si vous faites un tour à Lourdes vous allez pouvoir rencontrer la vierge sans aucune difficulté.

Bon, tous ces gentils naïfs vont nous faire un beau mea culpa on the médias et si vous croyez qu’ils vont être inquiétés, alors c’est beaucoup plus grave, il est possible qu’un soir vous-vous trouviez même en face de dieu lui même …… 

C’est ce qu’on appelle traverser une crise de foie !

AUTOTEST COVID!

L’autotest est en vente !

Tototest ……

C’est aussi efficace que l’ alcool test …ça ne sert à rien.

C’est comme l’alcool test qui n’est valable que s’il est effectué par la police , et le tototest ne l’est que s’il est confirmé par un PCR ….qui va te trouer le…nez …

Le varan megalo de komodo a déclaré : 

« A partir du 12 avril, les pharmacies pourront vendre des autotests à ceux qui souhaitent en acheter. »

Sans déconner, il ne manquait plus qu’ils soient obligatoires …putain, il est bon, il n’en manque pas une, donc, si tu n’en veux pas, tu l’achètes pas…même si les pharmacies le proposent…..

6 euros jetés, des vendeurs gavés et le varan enchanté !

COMMERCIAL !

Commercial est sans doute un synonyme de vulgaire !

Toutes les fêtes sont bien sûr commerciales…….et le nier est commercial.

Tout est commercial …même le calendrier…..la vie n’est qu’un commerce ….du début à la fin, de la naissance à la mort ….et le comble, même le gratuit l’est aussi.

Il y a même des gens qui travaillent pour de l’argent, les cons….ce qui prouvent bien que les pauvres sont cons…ils se délectent dans le commercial, et il n’y a sans doute que les riches qui travaillent pour le plaisir ….

Mais quel est la signification de commercial ?

Commercial : qui relève du commerce, conçu dans un but lucratif en vue de plaire au plus grand nombre.

En voulant plaire au plus grand nombre on doit commettre le péché d’être populaire…. bon on peut également discuter sur la signification de populaire,

Et je me répète quelle est la fête qui n’est pas commerciale ? D’ailleurs le mot ‘fête’ a du être inventé pour commercer ….

Pour un friqué, c’est commercial parce que cela intéresse la masse, il est en dehors de ces condescendances, pour un radin, parce que c’est une question de mode dont il se fout, il est foncièrement atypique, il se la joue même snob alors qu’il est pingre, pour l’hypocrite le commercial est une obligation, il faut obéir à une règle et pour lui nul n’est besoin de faire comme les autres, il choisit son moment, pour un prétentieux, c’est faire plus que les autres et en rentrant dans ce prétendu moule, il montre qu’il en est affranchi puisqu’il peut aller au delà de ces limites populaires.

Bref ‘commercial’ est une excuse, une injure, un snobisme et surtout un mot valise pour y fourrer tout ce qu’on a oublié de faire !

VACCIN ET VIRUS !

Le vaccin et le virus jouent la même partition !

Au delà d’un kilomètre le virus attaquait les cyclistes qui dépassaient la limite autorisée, et aujourd’hui avant 70 ans le vaccin astrazéneca ne répond pas .

Et pendant ce temps J.M Blanquette de veau qui s’est souvent pris les pieds dans le tapis de la communication invoque la menace d’une attaque informatique, un autre virus manipulé par des pirates venus de l’étranger, qui s’en prendraient à nos serveurs scolaires ….qui buguent tout simplement…

Mais pas de problème le varanzéneca mégalo de komodo annonce que tout va bien !

Et pendant ce temps la pub pour le chevelu fan de Napo bat son plein sur les médias et la chasse aux sorcières des restaurants clandestins continue, les flics défilent devant le palais Vivienne, comme s’ils n’avaient rien d’autre à faire, en espérant peut-être retrouver des bouteilles de champagnes vides ou des restes d’arêtes de caviar…pour traîner le suspect en justice et être relâché deux jours après sous le crépitement des photos des magazines pipoles.

C’est la trilogie fantastique ….virus, vaccin et pipolisation !

LES DINERS !

Les dîners de cons revisités !

Les dîners clandestins …….

Un vrai foin, un poisson d’avril pas frais, une histoire farfelue afin de nous prendre pour des cons.

Mais la vrai question est : qui sont les cons ?

Reportage sur la six. Des dîners clandestins avec un membre du gouvernement invité. On est au palais Vivienne chez l’accusé principal JP Chalençon qui se rétracte ensuite en criant au piège et en parlant de poisson d’avril ….

M.Schiappa déclare qu’une invitation faite à Gabriel Attal a été « refusée fermement » donc ils en ont parlé, elle savait et elle n’a rien dit, ni Prénatal la voix de son maître, non plus.

G.Darmanin renchérit « A ma connaissance, il n’y a pas de ministre » parmi les participants à des dîners clandestins de luxe à Paris. » Il avoue donc que ces dîners existent et qu’il le sait.

Mais je me fous de cette histoire de bouffe portée au hit du buzz en ces temps de disette. Un vieux croûton frisé qui a perdu son siège dans une émission de téléréalité brocanteuse et un chef de sous cuisine dégradé veulent se faire un peu de pub dérisoire à bon marché et font les titres de tous les médias et des réseaux sociaux depuis quelques jours.

Encore une fois on met en parallèle le monde des nantis qui se permettent tout avec celui de ceux qui sont obligés de subir. Et d’un autre côté, d’autres soulignent que les pauvres adorent bouffer les riches ….histoire de noyer ce poisson d’avril retardataire ……

Comme je l’écrivais avant hier, il vaut mieux verbaliser des couillons qui partagent un verre au soleil que de sanctionner de plus gros poissons qui bafouent ouvertement les lois qu’ils promulguent !

Chaque émission de télé sort un témoin masqué ou non, avec des lunettes ou pas, et la voix trafiquée, pour y aller d’un témoignage plus ou moins avéré afin de faire monter l’audimat et rajouter à la confusion ambiante …..

Bon, cela nous change un peu des infos quotidiennes sur la vaccination.

Putain, heureusement que le PSG a gagné !

HISTOIRE !

Histoire de l’infini !

Je viens juste de terminer les trois cent vingt-sept pages du deuxième tome de l’histoire de l’infini de Y.Goringhel…… et j’ai mal à la tête….

L’auteur explore l’histoire de la création de la terre depuis la genèse de la cosmologie de l’univers. Bien évidemment la cosmogonie est aussi étudiée sous ses différentes formes, mais visiblement son point de vue agnostique et athée apporte un éclairage particulier sur sa vision de l’apparition de l’homme et sur celle de la vie en général.

La notion de l’infini, comme celle du néant sont pratiquement incompréhensibles pour un esprit humain. Les religions ont donc trouvé, dans cet espace quasi hermétique à l’intelligence humaine, une porte d’entrée pour y glisser de nombreuses explications invraisemblables teintées d’imaginaires et de merveilleux, et forcement invérifiables, pour utiliser avec le raisonnement par l’absurde une démonstration presque teintée de sophisme qui réfute toutes les autres possibilités que la leur.

En s’écartant volontairement de la dialectique éristique proche de A.Schopenhauer il en arrive presque à l’exemple caricatural de la création primitive et proche de la quadrature du cercle,entre l’œuf ou la poule, en faisant une comparaison certes audacieuse mais oh combien juste entre dieu, l’homme et l’univers.

Même en supposant qu’un dieu ait tout crée, l’univers, la terre et l’homme, rien ne peut expliquer, ni même donner un once de raisonnement à une équation à plusieurs inconnues et sans logique, puisqu’on pourrait se demander d’où vient ce dieu et que faisait-il avant de créer l’univers s’il est lui même infini,et le corollaire sous-jacent : qui a crée Dieu?

Et à ce moment précis surgit le théorème de la boîte de la vache qui rit. A savoir qui a commencé, la boîte ou la vache, et est-ce pour cela qu’elle rit  ? Pour les connaisseurs…bien sûr…..

Bien sûr il fit une référence à la pensée de Pascal entre la relation de l’infiniment grand et de l’infiniment petit avec au milieu un homme en totale perdition.

Pourtant comment expliquer ce qui n’existe pas et ce qui a toujours existé en faisant intervenir le pauvre raisonnement humain limité par un cerveau imparfait ?

Il ne peut pas y avoir de fin, s’il n’y a pas eu de début…….

Je ne saurais vous dire le nombre de bananes consommées pendant la lecture de ce livre ….surtout que j’étais déjà en overdose bien avant la fin du premier tome….

Tout ça pour vous dire qu’à la fin de ma lecture je n’étais pas plus avancé qu’au début, mis à part les deux kilos de glace malaga…….

Cependant je pense que la notion d’un dieu créateur ne tient pas la route puisqu’elle repose sur une hypothèse totalement humaine, interventions de miracles et de fantastique, entièrement faite pour nous rassurer avec une logique simple et acceptable pour notre compréhension, bref qui sous entend que c’est exactement notre propre invention et conception de la création qui est mise en exergue .

Nous sommes devant le mur de notre ignorance et pour l’instant nous ne sommes qu’une poussière sur la construction de cet univers, auquel peut-être, nous n’appartenons même pas !

 

FAUSSE ROUTE !

Nous faisons faute route !

Nous avons tout faux…..

Nous ne pourrons pas nous en sortir de cette manière ce n’est pas en supprimant tout ce qui a fait de nous des êtres humains que nous allons éradiquer cette pandémie, car les remèdes sont pires que le mal.

L’être humain a survécu à toutes les grandes catastrophes grâce justement à ce qu’on veut supprimer en ce moment. Notre convivialité et notre mélange. L’isolement ne peut pas être une solution. Sacrifier tous nos repères pour survivre ne peut que nous diminuer et nous affaiblir devant la maladie en allant à l’encontre du but recherché.

C’est vrai que nous ne sommes que de passage, et hypothéquer ces courts instants en nous calfeutrant, et refuser de vivre ne peut que nous mener dans un mur .

Il faut analyser les causes de la pandémie, considérer nos erreurs, et améliorer nos moyens pour en prévenir une autre. Je le répète encore, il fallait d’abord vacciner en priorité tous ceux qui pouvaient véhiculer rapidement la maladie, c’est à dire tous ceux du systèmes médical, puis ceux qui travaillent et les jeunes, les autres pouvaient patienter en se confinant. 

Avouer ses erreurs ne suffit pas, il faut agir et changer rapidement de cap .

 Mais nous sommes toujours en retard d’une guerre !

VENDREDI !

Vendredi saint !

Pour la religion catholique, c’est aujourd’hui que le fils du dieu tout puissant meurt sur une croix pour faire plaisir à son père qui l’a envoyé sur terre pour nous sauver….

Quelle famille !

Une mère porteuse, un fils de dieu né dans une étable et promis à une mort horrible parce qu’une femme a bouffé une pomme dans le jardin de son père. Cruel destin.

Et le père qui châtie ses créatures et qui ensuite fait un geste de pardon, en envoyant son fils à l’abattoir….quelle logique….

Un dieu amour qui est sans doute plus jardinier que père aimant …..mais qui doit ignorer la tolérance.

Une crucifixion pour une pomme ! Tragique …..mais un dieu vindicatif …..

La désobéissance de sa créature a marqué au fer rouge toute la descendance humaine et nous continuons de payer ce larcin inique, car le créateur n’a jamais oublié et jamais pardonné. Nous subissons cette triple peine …..chassés de l’Éden, condamnés à vivre, à travailler et à souffrir pour mériter un retour hypothétique en grâce .

Une histoire écrite d’avance, bien sûr ce n’est qu’une fable, mais elle a conditionné la suite en influençant de nombreux penseurs qui ont dirigés nos vies sur cette vision gréco-chrétienne d’une philosophie expiatoire en posant l’homme comme un éternel coupable et mais néanmoins redevable à un être supérieur de lui avoir donné la vie . Eternel otage …..

Non, je n’ai pas dit que c’était toujours pareil aujourd’hui en politique !