Archives pour la catégorie Coup de coeur

L’ESCLAVAGE !

L’esclavage est toujours là !

Certains veulent réécrire le passé…ils veulent mettre au pilori tout ce qui rappelle un certain passé qu’ils refusent, vouer aux gémonies ceux qui ont participé à des actions aujourd’hui condamnées….

Cependant ils jugent le passé à la lumière d’informations actuelles sans tenir compte des faits conjoncturels.

Personne ne peut dire ce qu’il aurait fait devant des évènements qui ont eu lieu à une époque différente et on ne peut donc pas juger ceux du passé avec des informations actuelles qui remettent en question tous les tenants et les aboutissants.

Cependant on continue de fermer les yeux sur des pays qui font exactement la même chose sous des couverts fallacieux.

On sait ce qui se passe en Arabie Saoudite, on sait que la population des travailleurs immigrés va de 25 % dans ce même pays à plus de 90 % dans les Émirats arabes unis ou au Qatar…… 22 % des philippins en âge de travailler sont des travailleurs immigrés.

Mais tout est simple, en 2022 il va y avoir la coupe du monde de foot, alors….

Fermez vos gueule…….

Il vaut mieux déboulonner des statues, ça donne une bonne conscience d’opérette et il y a moins de risques !

LE TEMPS !

De mon temps !

Je suis sans doute un vieux croûton, mais de mon temps, il n’y a pas si longtemps d’ailleurs, lorsqu’on chantait la marseillaise, puisqu’on en connaissait les paroles, on ne se placardait pas la main sur le cœur, avec la bouche en cul de poule, comme les ricains, on se disait bonjour franchement en se serrant la main et non pas comme maintenant lorsqu’on se frotte les poings en prenant ce putain de virus comme un con qui serait resté dans la paume, ni en esquissant une courbette pour imiter les asiatiques, on mangeait les frites avec du sel et non pas tartinées de mayonnaise ou de ketchup, on ne se fringuait pas comme des moutons qui veulent tous porter la même fourrure estampillée par le même producteur, on ne se saoulait pas pour justifier l’excuse de s’amuser en agitant les bras, on n’allumait pas de briquet chaque fois que la musique devenait un slow, on ne réduisait pas le ‘je t’aime’ en le galvaudant à toutes les sauce comme on aime le poisson ou les bananes ni en le dégainant à tout bout de chant, tout le monde n’était pas hypocritement gentil, on savait que le passé était immuable et qu’il ne pouvait que nous aider à changer notre conduite, on disait que le vent soufflait à cent kilomètres à l’heure et surtout on disait que notre pays avait par exemple cinquante millions huit cent mille habitants sans foutre au milieu cette putain de virgule comme les anglo-saxons, enfin…. mais c’était avant, un autre temps…….qui n’est plus le mien  !

 

LA DROGUE !

Le danger de la drogue !

Certains préconisent une libéralisation du cannabis en faisant un parallèle avec la prohibition. Je précise que cela n’a jamais empêché l’alcool de se vendre et n’a pas non plus ralenti l’alcoolisme. On n’a fait que légaliser les profit des vendeurs en permettant à l’état de les contrôler et ainsi récupérer tous les bénéfices qui lui échappaient.

Je ne veux pas discuter de la dangerosité de ces produits mais je me pose juste des questions sur les différentes manœuvres.

On en arrive toujours à diminuer une interdiction pour soi-disant mieux la contrôler. On tire vers le bas, bref on montre sa faiblesse en se cherchant de fausses excuses lorsqu’on perd la main.

Fumer est un danger pour l’individu et la société….. mais le cannabis est plus festif …..

Cependant on ne peut pas s’en prendre aux revendeurs sans exclure les consommateurs qui les font vivre.

Forcement on ferme les yeux sur ce commerce interlope qui génère de gros bénéfice, alors la question peut devenir : est ce qu’on se préoccupe plus de la santé des consommateurs que des bénéfices dont on perd les profits sous forme de taxes ?

Remarquez, j’aime toujours ces parallèles avec la religion, dont on peut se demander s’ils ne sont pas des exemples pour la politique…….certains péchés mortels dont faisaient partie ceux qui valaient une excommunication pure et simple, comme le suicide, oui considéré comme un crime par l’église puisqu’on se substituait à dieu en s’ôtant la vie, quel sacrilège, le divorce qui refusait aux contrevenants les sacrements de l’église, ou même l’homosexualité reconnue comme une perversion……. Mais aujourd’hui, devant l’augmentation des divorces et du relâchement sur l’homosexualité, Rome a lâché la bride en devenant plus souple, contrainte et forcée pour ne pas perdre ses fidèles avec l’exemple italien de la non acceptation religieuse du divorce qui a conduit à de nombreuses ‘doubles vies’ hypocrites.

Donc on veut légaliser ce qui est encore un délit…les trafiquants seront des producteurs vendeurs et les autres deviendront des clients d’une marchandise taxée.

De cette manière plus d’arrière pensée culpabilisante sur les morts collatéraux de ce trafic devenu commerce légal !

HOMMAGE  !

Hommage national !

Le temps efface tout….. hommage national, hommage populaire, hommage présidentiel à un acteur du grand public qui a traversé de nombreuses générations en devenant une page de la vie de nombreux français car chacun d’eux pouvait se projeter à un moment de son passé et faire remonter ses propres souvenirs, et vendredi, à saint Germain des prés…. Pirouette de l’histoire…

Jadis à Paris, les comédiens étaient excommuniés, jusqu’au XVIIIe siècle, considérés comme des êtres dépravés qui devaient abandonner leur travail pour pouvoir se marier….un autre pied de nez à la religion puisque les divorcés remariés ne pouvaient plus entrer dans une église pour communier….alors qu’aujourd’hui, ils sont applaudis en sortant ……

Putain, Alain devait regarder cet hommage comme une répétition, et Michel devait prendre des notes…merde…… il faut toujours finir en riant !

Mais que dire de la musique finale….. sponsorisée par royal canin……..Ennio doit péter un plomb …

Mais j’ai aimé la communion populaire …la vraie …..beaucoup de monde….

Ma che bel mondo !

SOUTIEN !

Soutien à une logique évidente, celle de D.Lisnard maire de Cannes.

On peut faire dire tout ce qu’on veut aux chiffres …..

Exemple : à Cannes le taux d’incidence est le plus élevé des AM .

Oui, ce taux est de 1000 pour 100 000 habitants…

Sauf qu’en ce moment il y a plus de 200 000 habitants à Cannes…..corrigez vous même, c’est d’ailleurs ce qui se passe dans les Landes.

Ce sera toujours le même problème de la lecture et de l’interprétation…et de la manipulation !

ÉCOLOGIE !

Partisan de l’écologie !

Je suis très content de soutenir l’écologie en offrant modestement ma petite contribution à cette grande cause…..

Je participe à cette grande opération écologique en recevant sur la figure toutes les merdes des avions qui décollent et atterrissent en payant la fameuse taxe carbone qui leur donne le droit de me polluer.

Je continue de rouler avec une voiture diesel, jadis conseillée par l’état, en payant plus cher le gazole, pour m’excuser de ne pas pouvoir m’acheter une voiture électrique.

Je contemple avec plaisir les éoliennes qui me pourrissent les nuits avec leur bruit et le jour avec leurs squelettes qui me cachent les montagnes verdoyantes en pensant que les habitants des villes vont pouvoir s’acheter une nouvelle télé plus performante avec la nouvelle G alors que nous n’arrivons pas à avoir toutes les chaînes.

Je roule à vélo pour que les super conteneurs continuent de saccager les mers même sans payer la taxe carbone puisqu’on ne sait pas à qui ils appartiennent.

Je continue de subir pendant que les riches se dédouanent en payant, tout en nous taxant d’irresponsables polluants !

DON JUAN !

Faut-il tuer Don Juan ?

Metoo a tout bousculé ……

On ne sait plus trop si la galanterie peut toujours exister sans être assimilée à de l’agression sexuelle …… un petit compliment anodin peut en effet devenir blessant…..

Les dragueurs vont-ils devenir des agresseurs en puissance ?

Une petite remarque sur une taille fine, prise comme une attaque personnelle par une anorexique, comme une remarque désobligeante sur ce qu’elle considère comme un embonpoint, et le même commentaire comme une plaisanterie douteuse par une femme qui est en train de faire un régime pour rentrer dans la norme……. des celles qui se foutent d’elle …..

Casanova, Don Juan, dragueur, des mots interdits dans le futur dictionnaire de la nouvelle cohabitation qui veut l’égalité et pourtant la différence.

Il y a les hommes et les femmes, deux sexes qui tentent de se partager équitablement le petit bout de chemin à faire ensemble. Ces deux sexes sont complémentaires…..toujours les opposer systématiquement est une erreur.

J’avoue ne jamais avoir éprouvé le moindre sentiment de supériorité sur le sexe opposé, peut-être parce que ma mère ne me l’a jamais inculqué et peut-être aussi parce que je n’ai pas eu de père, cependant, il faut comprendre que si beaucoup d’hommes sont des machos c’est parce que leur mère les ont élevés dans cet esprit……

Si certains hommes sont des dragueurs, je ne vois pas où se situe le mal, tant que le jeu de la séduction reste dans un domaine de conventions partagées. Mais pourquoi ce mot affreux de nymphomane pour en designer le pendant féminin ? En allant plus loin, on dit qu’un homme est encore vert alors qu’une femme est une cougar et on pardonne plus à un vieux beau qu’à une vieille, tout simplement, dont on moquerait son attirance pour des hommes plus jeunes.

Cependant, il ne faut pas se tromper, tout dépend de qui provient la fameuse remarque et de la façon dont elle est formulée et interprétée, car à ce moment là, l’apparence physique entre toujours en jeu.

En extrapolant on pourra presque dire que les ‘quasimodos’ seront toujours des agresseurs en puissance et que le délit de faciès restera une barrière infranchissable. C’est un peu le dialogue impossible entre un ‘éléphant man’ et une miss monde sauf si l’un des deux antagonistes est aveugle……

Une remarque même limite, acceptée, peu se transformer en compliment….et un compliment anodin devenir une odieuse attaque sexuelle…. s’il n’est pas accepté comme tel.

Chaque sexe joue de ses avantages, mais aujourd’hui les femmes annoncent clairement la couleur de leurs fantasmes et de leur délires qui appartenaient jusque ici au domaine masculin. Elles osent regarder le corps des hommes comme le faisaient ces derniers avec le leur, et surtout elles osent affirmer que leur corps leur appartient et que les hommes n’ont rien à dire sur leur sexualité et qu’elles ne sont en rien leur faire valoir.

Beaucoup d’hommes en sont décontenancés et pensent avoir perdu la supériorité qu’ils croyaient posséder de par leur naissance.

Des milliers d’années d’éducation viennent d’être remis en cause en quelques décennies. La société construite sur les bases de la religion gréco-chrétienne est en train de se transformer et de prendre son destin en main, c’est à dire de se diriger vers l’égalité des deux sexes, mais il ne faudrait pas supprimer tout ce qui fait justement la différence et la force de cette complémentarité et qui reste la spécificité inaltérable de chacun ! Il n’y a qu’à s’apercevoir des mots tabous, comme plaisir et jouissance, qui dépendaient du domaine masculin. Bien sûr le chemin est encore long, et surtout celui de l’éducation masculine, car les femmes doivent prendre également la parole sur beaucoup d’autres secteurs de notre société qui sont toujours réservés en priorité aux hommes.

Mais tuer Don Juan équivaudrait également à supprimer Aphrodite !

ECLAIRAGES !

Quelques éclairages bibliques !

Tout d’abord la bible est assez énigmatique, enfin, ce n’est qu’un roman, mais la faute de certains est justement de l’avoir considérée comme un livre d’histoire. C’est un bouquin écrit sous forme de paraboles et d’images en usant de symbolismes primaires, pour tenter de faire comprendre à des béotiens quelques idées et vérités plus profondes qu’ils ne pourraient pas saisir avec des termes plus techniques. Il ne faut donc rien prendre au pied de la lettre comme le font les intégristes ou les fanatiques des principales religions, dites du livre, puisqu’elles puisent toutes dans la même source et qui ensuite, pour se justifier, se sont proclamées religions avérées, c’est à dire issues de la parole divine, et qui n’avaient plus qu’à appeler dédaigneusement sectes les autres tendances, souvent plus anciennes, pour renforcer le pouvoir qu’elles s’étaient donné.

Souvent beaucoup de ces fondamentalistes ignorent totalement les bases de la religion et n’écoutent que les prêchi-prêcha d’exaltés qui prônent l’application strictes de paroles qu’ils ne comprennent pas et dont ils n’adaptent pas le fond aux réalités de la vie .

Le deuxième côté de l’ouvrage, souvent méconnu, ou ignoré, est qu’il représente une compilation de tous les mouvements de pensés mystiques parvenus de pays lointains comme par exemple de l’Inde et la Chine, et bien sûr antérieur à la nouvelle religion. Tout fut soigneusement arrangé pour en effacer les traces puisqu’il ne devait y avoir qu’un seul dieu, le nouveau testament et ensuite l’église continuèrent à détruire tout ce qui pouvait faire référence à une autre confession en remplaçant systématiquement toutes les fêtes et les monuments, et même les écrits présocratiques nommées dédaigneusement païens et idolâtres par d’autres qui glorifiaient leur dieu.

Donc, le couple fut chassé du paradis et dut s’acclimater aux nouvelles conditions très difficiles. On connaît l’histoire de Caïn qui tua Abel, cependant lorsqu’il fut chassé, encore une fois ‘de la face de la terre’ …….aucune explication sur les lieux n’est donnée par la Genèse, mais la suite donne pourtant quelques commentaires, il alla habiter au pays de Nod à l’orient de l’Éden, ce qui sous entend que d’autres humains peuplaient la terre, d’ailleurs il fonda une famille sans doute en s’unissant avec des femmes locales mais la bible reste dans le vague ……

Puis il y a le troisième fils du couple, souvent passé sous silence : Seth l’oublié  …on se demande pourquoi. Ensuite il est écrit qu’Adam eut encore ne nombreux enfants puisqu’il vécut environ 930 ans…..là, il n’existe aucun autre commentaire.

Cependant de nombreux passages sont incompréhensibles, et même troublants, tout au moins pour moi et ce fut le début des doutes qui s’immiscèrent dans mon esprit et me firent tout reconsidérer avec suspicion lorsque j’étais au séminaire.

« Lorsque dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de dieu. Il les créa homme et femme. » Bon, la traduction est sans doute approximative, mais c’est en quelque sorte le mythe de l’androgyne selon Platon….intéressant pour ceux qui sont curieux.

Avant l’exil, les hommes commencèrent à se multiplier, et on parle des fils de dieu qui trouvèrent que les filles des hommes étaient à leur goût, ce qui implique de nouveau, que d’autres humains se trouvaient sur la terre, en effet, plus loin, « Les géants étaient sur la terre, et lorsque les fils de dieu s’unirent aux filles des hommes elles engendrèrent des enfants qui furent les héros des temps anciens… » Nous ne sommes plus très loin de la mythologie grecque ….mais on peut supposer que le créateur a posé ses ‘œuvres’ dans un monde qui existait déjà ou tout au moins qui était déjà peuplé, ce qui sous entendrait qu’il n’a pas tout crée….même si les ‘fils des hommes’ ressemblaient ‘aux fils de dieu’, mais c’est une autre histoire…..

Je ne voudrais pas faire un cours sur la religion, mais simplement montrer, rapidement, que rien n’est simple et qu’il ne faut surtout pas prendre ce texte au mot à mot comme le font beaucoup de personnes qui ne remettent pas toutes ces histoires intemporelles dans un contexte actuel puisque visiblement la bible fut écrite sur plusieurs siècles sans doute par plusieurs personnages. Je pense entre autres aux mystificateurs témoins de Jéhovah …..et à beaucoup d’autres béotiens…..

Un dernier exemple pour montre que tout n’est qu’une compilation d’ouvrages anciens, un pillage des œuvres du passés remises au goût du jour pour écrire la bible, j’en ai souvent parlé, il suffit de lire l’épopée de Gilgamesh, une des œuvres les plus anciennes de l’humanité, écrite en Mésopotamie entre le XVIIIe et le XVIIe siècle avant J C, et de son récit du déluge… assez troublant …

Je rappelle que la bible a été écrite entre le VIIIe et le IIe siècle avant J-C pour l’ancien testament et vers la fin du premier et le début du deuxième siècle après J-C pour le nouveau !