Archives pour la catégorie Coup de coeur

DON JUAN !

Faut-il tuer Don Juan ?

Metoo a tout bousculé ……

On ne sait plus trop si la galanterie peut toujours exister sans être assimilée à de l’agression sexuelle …… un petit compliment anodin peut en effet devenir blessant…..

Les dragueurs vont-ils devenir des agresseurs en puissance ?

Une petite remarque sur une taille fine, prise comme une attaque personnelle par une anorexique, comme une remarque désobligeante sur ce qu’elle considère comme un embonpoint, et le même commentaire comme une plaisanterie douteuse par une femme qui est en train de faire un régime pour rentrer dans la norme……. des celles qui se foutent d’elle …..

Casanova, Don Juan, dragueur, des mots interdits dans le futur dictionnaire de la nouvelle cohabitation qui veut l’égalité et pourtant la différence.

Il y a les hommes et les femmes, deux sexes qui tentent de se partager équitablement le petit bout de chemin à faire ensemble. Ces deux sexes sont complémentaires…..toujours les opposer systématiquement est une erreur.

J’avoue ne jamais avoir éprouvé le moindre sentiment de supériorité sur le sexe opposé, peut-être parce que ma mère ne me l’a jamais inculqué et peut-être aussi parce que je n’ai pas eu de père, cependant, il faut comprendre que si beaucoup d’hommes sont des machos c’est parce que leur mère les ont élevés dans cet esprit……

Si certains hommes sont des dragueurs, je ne vois pas où se situe le mal, tant que le jeu de la séduction reste dans un domaine de conventions partagées. Mais pourquoi ce mot affreux de nymphomane pour en designer le pendant féminin ? En allant plus loin, on dit qu’un homme est encore vert alors qu’une femme est une cougar et on pardonne plus à un vieux beau qu’à une vieille, tout simplement, dont on moquerait son attirance pour des hommes plus jeunes.

Cependant, il ne faut pas se tromper, tout dépend de qui provient la fameuse remarque et de la façon dont elle est formulée et interprétée, car à ce moment là, l’apparence physique entre toujours en jeu.

En extrapolant on pourra presque dire que les ‘quasimodos’ seront toujours des agresseurs en puissance et que le délit de faciès restera une barrière infranchissable. C’est un peu le dialogue impossible entre un ‘éléphant man’ et une miss monde sauf si l’un des deux antagonistes est aveugle……

Une remarque même limite, acceptée, peu se transformer en compliment….et un compliment anodin devenir une odieuse attaque sexuelle…. s’il n’est pas accepté comme tel.

Chaque sexe joue de ses avantages, mais aujourd’hui les femmes annoncent clairement la couleur de leurs fantasmes et de leur délires qui appartenaient jusque ici au domaine masculin. Elles osent regarder le corps des hommes comme le faisaient ces derniers avec le leur, et surtout elles osent affirmer que leur corps leur appartient et que les hommes n’ont rien à dire sur leur sexualité et qu’elles ne sont en rien leur faire valoir.

Beaucoup d’hommes en sont décontenancés et pensent avoir perdu la supériorité qu’ils croyaient posséder de par leur naissance.

Des milliers d’années d’éducation viennent d’être remis en cause en quelques décennies. La société construite sur les bases de la religion gréco-chrétienne est en train de se transformer et de prendre son destin en main, c’est à dire de se diriger vers l’égalité des deux sexes, mais il ne faudrait pas supprimer tout ce qui fait justement la différence et la force de cette complémentarité et qui reste la spécificité inaltérable de chacun ! Il n’y a qu’à s’apercevoir des mots tabous, comme plaisir et jouissance, qui dépendaient du domaine masculin. Bien sûr le chemin est encore long, et surtout celui de l’éducation masculine, car les femmes doivent prendre également la parole sur beaucoup d’autres secteurs de notre société qui sont toujours réservés en priorité aux hommes.

Mais tuer Don Juan équivaudrait également à supprimer Aphrodite !

ECLAIRAGES !

Quelques éclairages bibliques !

Tout d’abord la bible est assez énigmatique, enfin, ce n’est qu’un roman, mais la faute de certains est justement de l’avoir considérée comme un livre d’histoire. C’est un bouquin écrit sous forme de paraboles et d’images en usant de symbolismes primaires, pour tenter de faire comprendre à des béotiens quelques idées et vérités plus profondes qu’ils ne pourraient pas saisir avec des termes plus techniques. Il ne faut donc rien prendre au pied de la lettre comme le font les intégristes ou les fanatiques des principales religions, dites du livre, puisqu’elles puisent toutes dans la même source et qui ensuite, pour se justifier, se sont proclamées religions avérées, c’est à dire issues de la parole divine, et qui n’avaient plus qu’à appeler dédaigneusement sectes les autres tendances, souvent plus anciennes, pour renforcer le pouvoir qu’elles s’étaient donné.

Souvent beaucoup de ces fondamentalistes ignorent totalement les bases de la religion et n’écoutent que les prêchi-prêcha d’exaltés qui prônent l’application strictes de paroles qu’ils ne comprennent pas et dont ils n’adaptent pas le fond aux réalités de la vie .

Le deuxième côté de l’ouvrage, souvent méconnu, ou ignoré, est qu’il représente une compilation de tous les mouvements de pensés mystiques parvenus de pays lointains comme par exemple de l’Inde et la Chine, et bien sûr antérieur à la nouvelle religion. Tout fut soigneusement arrangé pour en effacer les traces puisqu’il ne devait y avoir qu’un seul dieu, le nouveau testament et ensuite l’église continuèrent à détruire tout ce qui pouvait faire référence à une autre confession en remplaçant systématiquement toutes les fêtes et les monuments, et même les écrits présocratiques nommées dédaigneusement païens et idolâtres par d’autres qui glorifiaient leur dieu.

Donc, le couple fut chassé du paradis et dut s’acclimater aux nouvelles conditions très difficiles. On connaît l’histoire de Caïn qui tua Abel, cependant lorsqu’il fut chassé, encore une fois ‘de la face de la terre’ …….aucune explication sur les lieux n’est donnée par la Genèse, mais la suite donne pourtant quelques commentaires, il alla habiter au pays de Nod à l’orient de l’Éden, ce qui sous entend que d’autres humains peuplaient la terre, d’ailleurs il fonda une famille sans doute en s’unissant avec des femmes locales mais la bible reste dans le vague ……

Puis il y a le troisième fils du couple, souvent passé sous silence : Seth l’oublié  …on se demande pourquoi. Ensuite il est écrit qu’Adam eut encore ne nombreux enfants puisqu’il vécut environ 930 ans…..là, il n’existe aucun autre commentaire.

Cependant de nombreux passages sont incompréhensibles, et même troublants, tout au moins pour moi et ce fut le début des doutes qui s’immiscèrent dans mon esprit et me firent tout reconsidérer avec suspicion lorsque j’étais au séminaire.

« Lorsque dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de dieu. Il les créa homme et femme. » Bon, la traduction est sans doute approximative, mais c’est en quelque sorte le mythe de l’androgyne selon Platon….intéressant pour ceux qui sont curieux.

Avant l’exil, les hommes commencèrent à se multiplier, et on parle des fils de dieu qui trouvèrent que les filles des hommes étaient à leur goût, ce qui implique de nouveau, que d’autres humains se trouvaient sur la terre, en effet, plus loin, « Les géants étaient sur la terre, et lorsque les fils de dieu s’unirent aux filles des hommes elles engendrèrent des enfants qui furent les héros des temps anciens… » Nous ne sommes plus très loin de la mythologie grecque ….mais on peut supposer que le créateur a posé ses ‘œuvres’ dans un monde qui existait déjà ou tout au moins qui était déjà peuplé, ce qui sous entendrait qu’il n’a pas tout crée….même si les ‘fils des hommes’ ressemblaient ‘aux fils de dieu’, mais c’est une autre histoire…..

Je ne voudrais pas faire un cours sur la religion, mais simplement montrer, rapidement, que rien n’est simple et qu’il ne faut surtout pas prendre ce texte au mot à mot comme le font beaucoup de personnes qui ne remettent pas toutes ces histoires intemporelles dans un contexte actuel puisque visiblement la bible fut écrite sur plusieurs siècles sans doute par plusieurs personnages. Je pense entre autres aux mystificateurs témoins de Jéhovah …..et à beaucoup d’autres béotiens…..

Un dernier exemple pour montre que tout n’est qu’une compilation d’ouvrages anciens, un pillage des œuvres du passés remises au goût du jour pour écrire la bible, j’en ai souvent parlé, il suffit de lire l’épopée de Gilgamesh, une des œuvres les plus anciennes de l’humanité, écrite en Mésopotamie entre le XVIIIe et le XVIIe siècle avant J C, et de son récit du déluge… assez troublant …

Je rappelle que la bible a été écrite entre le VIIIe et le IIe siècle avant J-C pour l’ancien testament et vers la fin du premier et le début du deuxième siècle après J-C pour le nouveau !

6666 !

C’est le post numéro 6666 !

Comme un livre de 6666 pages……..si j’aurais su, comme Eugène, j’aurais pas eu de plaisir….

Oh putain, c’est un signe …j’ai tout vérifié…. la malaga est là, les bananes masquent le compotier, je ne sais pas si on peut écrire bananier, le chocolat est en place et pour la chantilly tout est bon….on ne sait jamais…..

Jupiter va parler ce soir, il n’est pas fou …demain personne ne va le croire, alors il va laisser Parle à mon cul ma tête est malade le faire à sa place….et donner l’explication de texte.

Mais ce soir, j’ai peur. 6666 va porter malheur. La pression médicale va faire sauter la cafetière présidentielle. Le ciel peut nous tomber sur la tête. Pâques s’annonce en prison….

Je suis en direct live…on sait déjà tout ce que le big boss va dire….Il suffit de lire le net. C’est génial….toujours la communication déplorable, si j’osais……. qui est le chef ?

Ah, maintenant on va créer 10 000 lits, le varan mégalo de Komodo en prévoyait 1500 après la première vague…. Les chinois avaient construit un hôpital en dix jours.

Putain, j’en suis à ma cinquième…..banane ……à demain !

LE BLOG !

Le blog et les commentaires !

Nous sommes le jeudi 11 mars et ceci est le post numéro 6626, déjà, comme le temps passe…

Depuis la naissance déclarée, le lundi 3 décembre 2007, il y a eu des hauts et des bas, de zéro à plus de 2600 vues en une journée, mais le nombre des commentaires ne suit pas, en comparaisons des pages visitées (presque 2 500 000) car il dépasse seulement les cents mille.

Il n’y a rien à dire ….le texte envoyé appartient aux lecteurs et à ceux qui veulent commenter.

Je ne peux que constater….et être bien sûr très content si les commentaires sont nombreux mais en aucun cas forcer les lecteurs à le faire, je suis cabot, certes, mais je ne mords point.

Je me promène sur d’autres blogs et c’est vrai qu’il m’est très difficile de commenter, soit parce que le texte ne m’intéresse pas, alors je m’en vais, ou bien parce je trouve qu’il n’y a rien à rajouter, mais en aucun cas je ne fais une sorte de démarchage pour m’attirer des commentaires en contrepartie .

Mais si on vient commenter chez moi pour attendre une réciprocité obligatoire et qu’on me le demande formellement, presque comme une obligation, et que les lauriers de louanges tressés hypocritement sur ma tête se transforment en couronne d’orties, alors je ne suis plus d’accord, même si le purin d’orties est un très bon engrais pour les roses .

Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute, on vient me lire par hasard, et parce qu’on aime, on revient, ou pas, et on commente si l’on veut, mais je suis un égoïste et j’écris d’abord pour mon plaisir, pour me défouler et pour rendre service à ma femme qui peut lire tranquillement sans m’entendre râler !

Oh oui, je déteste l’extrême droite, oh oui je hais l’extrême gauche, oh mais bien sûr j’abhorre les fanatiques…..tous, les culs bénis comme les intégristes de la pensée unique……mais je ne vais pas m’ériger en censeur itinérant, car chacun écrit ce qu’il veut sur son blog, je les évite tout simplement, j’assaisonne le tout d’une légère pointe de mauvaise fois, quelquefois…pour faire un maux, mais si tout était si simple, personne ne viendrait me lire, et d’ailleurs je n’aime pas ceux qui ne viennent pas, oh putain, ça doit faire beaucoup, mais comme ils ne viennent pas je ne le sais pas, alors j’aime tout le monde, vous êtes tous solaires, putain donc je vous passe un peu de pommade, mais vous ne le saurez jamais….. comme je vous plains….et puis amen, amen, dico vobis, je préfère les chats !

 

UN RÊVE !

J’ai fait z’un rêve !

Aucun abus de malaga, ni de plombières, à ce sujet, on en trouve plus…de plombières …est ce que quelqu’un connaît une adresse à me communiquer, putain, j’adore ce mot qui commence comme communion et finit par niquer…oui, chaque fois que j’en réclame, le préposé du rayon me regarde avec des yeux éberlués et me demande ce que c’est, mais si je lui dis malaga, il me répond ‘no hay’, c’est vrai que comme beaucoup pensent que la plombières est d’origine italienne le ‘non ce ne sono’ serait le bien venu, alors qu’elle est d’origine française, mais tout le monde s’en fout…oh putain, mais de toute manière avec la chantilly, c’est bon , tout ça pour vous dire que je suis allé me coucher juste après un film avec mon ami J-P.B. tout ça pour en revenir au rêve qui a embelli ma nuit, et, enfin le lendemain…..

C’était un samedi, enfin, je crois, mais ce n’est pas important, je sortais de chez moi, les rues étaient pleines de monde, on me bousculait sur le trottoir, les voitures à touche-touche empêchaient les piétons de traverser et ils étaient alors obligés de surfer entre les tables des bars et des restaurants qui envahissaient la moindre place disponible pour y installer leurs clients ….des queues interminables marquaient l’entrée des cinémas et des théâtres et les gares expulsaient le trop plein de ceux qui n’avaient pas pu réserver leur place, il y avait moins de joggeurs, les cyclistes avaient désertés le centre ville, des cris et les bruits de la vie parfumaient les boutiques qui dégueulaient les clients chargés de paquets, et puis le silence m’a réveillé, ou le soleil du matin qui perçait entre les volets…..je me demande si je n’avais pas eu un orgasme……

Mais peut-être, n’était-ce qu’un lointain souvenir, ou un cauchemar…..l’avenir le dira !

L’ECRITURE ET LA PAROLE !

L’écriture et la parole disparaissent !

Je ne vais pas vous faire le coup de la nostalgie, du c’était mieux de mon temps, et du ce n’est plus comme avant…

Cependant je constate que beaucoup de choses sont en train de disparaître.

D’abord la parole, l’appauvrissement d’un langage est non seulement la perte de l’intelligence mais le début de l’isolement, la fin de la discussion et donc la disparition de l’enrichissement de la pensée par la confrontation avec d’autres raisonnements . L’écriture est le support de la parole qui utilise un vocabulaire plus recherché, plus riche en permettant ce lien pour enfanter la lecture qui ouvre d’autres horizons de réflexion, de création, d’acquisition et d’augmentation du savoir.

Actuellement, on se rend vite compte de l’indigence du vocabulaire et de l’attention, en constatant que dès qu’une phrase dépasse les six mots basiques l’interlocuteur demande une répétition de la question posée. Ensuite pour l’écriture, c’est encore plus terrible puisque plus personne ne sait tenir convenablement un stylo, on dirait que certains le confondent même avec un couvert dont ils ignorent également le maniement, et histoire d’en rire, je peux dire que l’écriture des médecins du siècle dernier est un modèle de calligraphie à côté des torchons des devoirs des élèves d’aujourd’hui. Le plaisir de bien écrire est dépassé, et par conséquent on ne donne plus envie de lire car des hiéroglyphes éparpillés sur une feuille ne sont pas une invitation à être déchiffrés….

Certains vont dire que ce ne sont que des détails, qu’avec un ordi, on n’a pas besoin de savoir écrire correctement, que l’histoire ou la géo sont avantageusement remplacées par ces mêmes ordinateurs, à la limite que ne pas savoir compter n’est pas un handicap, toujours pour la même raison…

On oublie de dire que notre intelligence est alors remisée dans la mémoire informatique d’un tas de ferrailles qui ne pourra jamais remplacer notre réflexion, et nous allons vivre sur notre inné qui va s’appauvrir puisqu’il ne sera plus nourri et nous seront continuellement assujettis, par exemple à une coupure de courant, ou tributaires de la perte de toute autre énergie. On s’en aperçoit aujourd’hui avec la perte d’un téléphone et de toutes les informations contenues…une lobotomie collatérale….

Il faut faire attention, la perte de l’écriture, de la syntaxe, du vocabulaire, le tout favorisé par les SMS ou les abréviations ridicules, nous mènent tout droit vers cette novlangue qui va appauvrir notre raisonnement et tuer notre intelligence individuelle en la sclérosant peu à peu et en la noyant dans le politiquement correct et dans le créneau de la norme pour nous faire ressembler aux robots qui vont nous diriger puisque nous serons incapables de nous comprendre….

L’écriture et la parole sont avec la lecture les mamelles de notre intelligence et de notre vivre ensemble.  Y.G

Nous sommes au point de jonction de 1984 et de Terminator !