Archives pour la catégorie Coup de gueule

PASSEPORT !

 Passeport vaccinal !

Nouveau sondage, comme c’est bizarre, en quelques jours les français viennent de retourner leur veste et deviennent favorable à la vaccination qui va peut-être devenir obligatoire et contrôlable sous la forme d’un passeport. Je ne veux pas prendre parti, mais je constate que ce vaccin est encore discuté dans le milieu médical et on se sert des mêmes arguments pour nous convaincre que ceux employés pour dénigrer Raoult . 

C’est vrai que face au danger on se dirige vers ce qui semble être la meilleure porte de sortie mais alors pourquoi tant de critiques sur la chloroquine efficace conte le palu et devenue nocive et pourquoi tant de confiance en un vaccin dont on veut en faire une obligation ?

Depuis maintenant presque un an, on avance dans le brouillard, les incertitudes de la veille deviennent des éventualités le lendemain et des évidences quelques jours après, toujours annoncées avec le même aplomb et c’est justement ce qui rend hésitant un grand nombre de personnes.

V’la encore le docteur good j’veux remplacer Drucker, qui profite de sa notoriété pipolesque pour venir encore mettre son grain de sel dans la soupe télévisuelle dans laquelle il nage beaucoup mieux que dans celle des hôpitaux où il n’y a pas de chaîne ….

Donc, ce comique, qui va sûrement rejoindre le poste de la 8 où il serait mieux à sa place, est favorable au passeport vaccinal, c’est curieux pour un docteur de faire ce genre de déclaration. Remarquez c’est le nouveau philosophe qui donne son avis sur tout. 

Il est bien stipulé que toute publicité est interdite car la médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce, bien sûr, on peut jouer sur l’information, cependant jusqu’à maintenant il leur était interdit de divulguer des informations sur la santé de leurs patients, en respectant les secrets qui leur étaient confiés, et donc je suis très surpris de cette déclaration même si elle provient d’un comique plus pipole que médecin.

Ce passeport vaccinal s’il devenait obligatoire serait un nouveau moyen de nous contrôler en rendant donc toutes vaccinations obligatoires et ainsi établir une nouvelle manière de ficher chaque habitant d’un pays……. je me méfie toujours de tout ce qui est fait pour notre bien….. et qui devient obligatoire…. On met même l’accent sur l’aide à la culture, et au sports pour justifier son obligation…..mais lorsqu’on entende dire que pour le moment ce n’est pas d’actualité…….

Voilà encore une déclaration qui rajoute à la confusion ……..une nouvelle attestation ou une nouvelle chaîne à notre liberté…..l’enfer est pavé de bonnes intentions……justes ou ambiguës !

 

MANIPULATION !

Manipulation insidieuse!

Encore une fois, je dois préciser ma pensée, je ne suis absolument pas complotiste, mais je ne fais que constater froidement.

Toutes nos libertés sont en train d’être grignotées par ce qui semble être une mesure de sécurité au premier abord pour nous protéger mais qui cache d’autres menaces plus pernicieuses .

Nous sommes dans l’urgence prioritaire de la santé et des menaces terroristes et les préfets ont pris l’ascendant sur les maires et les régions, et le gouvernement en est pratiquement réduit aux décisions du président.

Le problème est bien sûr que tout est ambigu. Aucune décision n’est claire, on voyage à vue. Nous sommes obligés de suivre pour ne pas être montrés du doigt comme des égoïstes et évidemment nous sommes culpabilisés si nous refusons de rentrer dans le moule ou bien nous encourons des sanctions si nous discutons des mesures ordonnées ou de leur manières.

Pendant ce temps, nous sommes désocialisés par des mesures restrictives qui peu à peu nous isolent.

Notre système social est battu en brèche et notre système économique est sournoisement démantelé.

Les grands groupes américains ont le champ libre devant eux puisqu’ils peuvent tranquillement, en pompant notre argent, contourner les lois et détruire nos emplois, notre distribution, nos fabrications, nos usines, et plus loin, notre avenir en sclérosant celui de nos enfants.

On nous a privés de ce qui était nécessaire, comme la culture et la socialisation en les oblitérant comme du superflu et on a manqué de ce qui l’était vraiment comme les masques, les gels, les tests, les gants et maintenant la vaccination en nous persuadant qu’on gérait l’épidémie d’une autre manière.

Gouverner c’est prévoir, mais en ce moment, il faut le constater, on subit !

AMELIORATION !

Amélioration négative !

Je viens de lire cette connerie sur le net, ou entendu cette stupidité à la télé …..

A force de se laver de plus en plus les mains, de ne plus se les serrer et de ne plus s’embrasser, les maladies d’hiver sont devenues plus rares.

Tu parles d’une amélioration…

Mais à force de ne parler que du covid, on meurt plus des autres maladies oubliées puisque les docteurs sont trop occupés ailleurs pour les soigner  !

OMS !

Nomination à l’OMS !

Scandale et passe-droit ……

Pour service rendu à la gastronomie, notre état envoie une de ses casseroles à l’OMS !

L’ancienne ministre de la santé va distribuer ses compétences culinaires à l’OMS pour continuer sa carrière politique en parcourant maintenant le chemin inverse, puisqu’elle avait quitté le milieu médical pour remplacer un autre fabriquant de casseroles, B.Griveaux, pour ne pas le nommer, aux élections parisiennes et une place de conseillère municipale dans le XVIIe.

Remarquez nous sommes exactement dans le même cas de figure que pour la nomination de l’incroyablissïme S.Royal qui avait reçu pour services rendus, on se demande à qui, la fantastique charge d’ambassadrice aux pôles, ce qui lui permettait de discuter tranquillement sans être contrariée par les autochtones du coin, ours, manchots ou phoques…quoique …..

Retour à la case médicale, après un plantage au tirage en politique, le grattage au piston est plus avantageux, l’état recase toujours les personnages politiques qui n’ont ainsi aucun problème pour retrouver un poste dans la cuisine pipole qui peut toujours préparer une nouvelle soupe avec des produits défraîchis, car il y aura toujours des couillons comme nous, obligés de venir manger à la table populaire, même en constatant que la table est mal mise et que les couverts sont douteux.

On peut appeler ça la cuisine politicienne ou le fait du prince !

ATTENTION A L’ENFER !

L’enfer est toujours pavé de bonnes intentions !

L’urgence sanitaire et l’urgence sécuritaire s’unissent pour devenir ambiguës et obscures.

Un projet de loi équivoque pour soutenir l’urgence sanitaire pourrait devenir liberticide. En effet le projet d’obliger la vaccination pourrait être détourné par la demande d’une attestation de vaccination pour pouvoir se déplacer.

D’un côté, comme le précise O.Véran plus près de toi mon dieu, la vaccination n’est pas obligatoire et de l’autre en agitant l’état d’urgence sanitaire( et l’article 3131 9, au 6e paragraphe, le projet prévoit que « le Premier ministre peut, le cas échéant subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement .) on peut en arriver au même résultat ….

Et puis j’ai pensé que l’avenir pourrait être encore plus vicieux, ce n’est qu’une hypothèse, mais je me demandais où on allait bien pouvoir trouver tout cet argent distribué dispendieusement alors qu’il n’y a même pas un an certains avouaient qu’il fallait se serrer la ceinture, et alors je me suis dit qu’il était possible que le virus ait emporté pas mal de sujets à risque qui profitaient de surcroît d’une retraite honnêtement gagnée à la sueur d’un travail pendant de longues années et que même si on les trouvait encore assez jeune pour pouvoir continuer de le faire pendant quelques années, cela représentait des sommes considérables vacantes, et puis j’ai continué cette sorte de réflexion en subodorant que sûrement les pauvres qui avaient survécu pouvaient être ponctionnés, en leur expliquant que s’ils étaient en vie c’était grâce aux sommes engagées pour préserver leur santé et que donc c’était à eux maintenant de rendre la monnaie de la pièce !

 

NON-RETOUR !

Le point de non-retour est atteint !

Je ne veux pas parler d’écologie, du réchauffement climatique et de ses effets pervers, mais revenir sur l’élection de miss France.

Putain, vous savez ce que j’en pense …

Cependant, que des malades en viennent aux insultes racistes et aux menaces du même acabit sur les réseaux sociaux parce qu’une dauphine, miss côte d’azur pour ne pas la nommer, a avoué des origines israéliennes……. me déconcerte totalement…

Qu’on puisse critiquer une émission, ou le principe d’une émission, comme je le fais souvent, est normal, chacun a le droit de s’exprimer, mais qu’on utilise de tels mots pour vomir des insanités qui vont jusqu’à la haine de l’autre est incompréhensible et absolument insupportable et intolérable.

C’est l’effet permissif des messages sociaux qui permettent à n’importe qui de vider ses poubelles sur la toile, c’est l’effet absurde d’un moyen de communication qui peut véhiculer sans aucun moyen de contrôle des messages de haine, de la désinformation, des peurs, au même titre que l’inverse sans aucune priorité, puisque les fakes peuvent circuler aussi vite que les vrais informations .

C’est également possible puisque l’informatique peut, avec la même vitesse, apporter une aide et également fournir des moyens de vols et de fraude. Il faut également souligner que même les informations essentielles peuvent être ‘trafiquées’ pour n’apporter qu’une seule face de la vérité. Je vous en avais déjà parlé lorsqu’en cherchant ‘mustang’ sur le net pendant des pages on ne répondait que ‘Ford’, ceci n’étant bien sûr qu’un exemple facile alors que pour d’autres recherches on peut être automatiquement dirigé vers des réponses qui peuvent conditionner certaines personnes au détriment d’autres et favoriser de la même manière différents raisonnements et aiguiller vers d’autres pistes d’action et à fortiori totalement inverses.

Bon, on voit qu’ une élection peut mener à tout …putain, qui a dit Marseille ?

JOUR QUARANTE DEUX BIS ET L’AUTRE !

L’autre…. cet ennemi !

L’autre est devenu notre ennemi en écoutant le catéchisme du covid asséné chaque jour sur les ondes par nos grands protecteurs.

Pour toutes les régions frontalières, c’est l’étranger d’à côté…pour chaque département, c’est la ville voisine qui a plus d’habitants, pour les villages c’est celui de la ville qui revient passer quelques jours dans sa maison familiale …L’étranger est celui qui apporte le malheur, nous en sommes revenus au moyen-âge ou justement l’étranger était celui qui ne vivait pas dans la même rue…..ou dans la même maison.

On nous bassine tous les jours avec notre solidarité, notre entraide, mais on stigmatise celui qui va apporter la maladie…et on culpabilise celui qui n’approuve pas les mesures affichées, car l’autre est cet inconnu.

Pas plus de six à table, le septième est dangereux, ne plus embrasser ces amis avec qui nous partagions nos vie, ne plus voir nos parents séquestrés dans des hepad, refuser tous les gestes d’amitié qui faisaient de nous des humains, oublier ces contacts et devenir des robots insensibles, rayer les fêtes de notre calendrier, exclure nos petits enfants d’un cercle familial réduit à deux unités…..

Ce covid est en train de nous transformer en l’ombre de nous mêmes, nous perdons notre liberté en oubliant notre identité .

Cependant quelle est la mesure de trop, celle à ne pas dépasser pour éditer des contraintes qui entravent notre liberté ? Dans quelle circonstance peut-on appliquer des mesures liberticides pour protéger une population sans être sûr des bienfaits ?

Le danger sera toujours l’autre……alors, comment savoir si l’autre est aussi contagieux ?

Mais on a oublié que l’autre, c’est toujours nous !

 

JOUR TRENTE CINQ BIS ET LE SYSTEME !

Système défaillant !

Ce n’est pas un secret, nous somme les champions de la bureaucratie, de la paperasse et des décisions archaïques et mal venues .

Paris ordonne et nous devons obéir.

La capitale prend des décisions en fonction de sa population, de sa densité et de sa particularité et le répercute ensuite sans tenir compte du reste de la France.

On ne peut pas appliquer de mesures drastiques à un pays tout entier sans justement tenir compte des exceptions qui sont légions chez nous en fonction de notre situation géographique et sociale, et surtout puisque nous sommes un pays rural .

Il est totalement stupide d’appliquer les mesures parisienne à un village de 2000 âmes ou moins.

On ne peut pas demander les mêmes contraintes à un restaurant des grandes villes et à une auberge d’un trou perdu dont je ne citerais pas le nom car il peut se trouver n’importe où dans notre hexagone

Il est maladroit de comparer un petit commerce de cent mètres carrés avec une grande surface ou un centre commercial. Pourtant on a favorisé les grands groupes américains qui tuent nos commerces en leur accordant le droit de le faire ….

Pour les déplacement, c’est exactement la même chose, la distance entre le lieu de travail et l’habitation n’est absolument pas la même en fonction des régions ou des grandes villes françaises dont la douzième n’atteint pas les 200 000 habitants (à titre indicatif….39ème en Allemagne, 17ème en Italie, 23ème en Angleterre et la 22ème en Espagne)

On ne peut pas imposer les mêmes frais de transformations, hypothétiques et aléatoires pour un petit commerçant ou un petit artisan et pour une grande enseigne surtout en fonction du nombre des clients reçus et je déplore la manière dont on a traité les petits en exigeant des modifications et bien sur des frais qui n’ont servis à rien puisqu’on les a fait fermer .

Je ne vais pas revenir sur toutes les attestations folkloriques avec les motifs de sortie totalement frappadingues et variés, à tel point qu’il va bientôt falloir utiliser un mémento pour savoir ce que nous avons, ou pas, le droit de faire sans risquer de passer pour de mauvais citoyens et mériter la vindicte politique en nous accusant de désobéir aux consignes et de ce fait en nous culpabilisant .

Je signale également que nous sommes totalement immobilisés sans organisation possible de notre temps puisque nous dépendons des décisions de l’état quant à nos déplacements sur le territoire et donc de l’organisation de notre travail .

Enfin je regrette le manque de discussion et de concertation car il n’a été question que d’ordres sans contestation, et de menaces avec des amendes pour les contrevenants et surtout l’augmentation des pouvoirs du président et des préfets, en court-circuitant pratiquement ceux qui sont au centre de l’action, c’est à dire les maires !

Gouverner, c ‘est prévoir, visiblement ceux qui gouvernent ont la vue basse. Nous sommes décidément toujours en retard d’une guerre, rien n’a changé  !

On peut se dire que s’ils ne font rien…on les traite d’incapables, et que donc, s’ils en font beaucoup pour se couvrir, on ne pourra rien leur reprocher. Mais si une catastrophe arrivait, ce serait notre faute puisque nous aurions désobéi, et par contre, si tout allait bien, ce serait grâce à eux et à leur prévoyance .

Donc, ils font tout pour nous sauver à tout prix, même au péril de notre vie !

 

JOUR VINGT-SIX BIS ET INSUPPORTABLE !

N’oubliez pas ses paroles insupportables !

Je l’aime bien, mais sa façon de donner des leçons sur tout est insupportable.

Maintenant, sur les infos pipole du net, il est en train de nous raconter son histoire avec ses dix jours de covid….. comment je l’ai eu, comment je m’en suis sorti et comment je donne des conseils.

C’est justement ce genre de discours qui complique les choses.

Je ne fais ni paranoïa, ni n’approuve une quelconque conspiration, mais que tous ces pipoles ferment leur gueule, ils ne font que rajouter au stress ambiant en alimentant les théories frappadingues en nous faisant un covid up pour faire le buzznet en décrivant leur souffrance …..pathétique et aucune pudeur pour ceux qui l’ont eu et dont on ne parle pas ou plus de tout, puisqu’ils font partie des statistiques affolantes .

C’est exactement comme la compensation carbone pour justifier le voyage à Tahiti pour le gagnant de son jeu .

Oui, j’ai lu qu’il se foutait des critiques, un peu comme quelqu’un qui est sûr d’avoir raison et qui méprise ceux qui ne pensent pas comme lui. Tous ces nantis ont les moyens d’ignorer les critiques, la notoriété est une armure pratique pour eux qui peuvent utiliser facilement les médias pour y répondre dédaigneusement. Et bien oui, présenter cette compensation carbone pour justifier un déplacement en avion est un foutage de gueule, on ne va pas systématiquement stigmatiser tous ceux qui prennent ce moyen de transport, mais dire qu’en payant une taxe tout est résolu est encore plus débile, car cela prouve qu’avec du fric on peut tout se permettre. En tant qu’animateur, il est excellent mais qu’il s’arrête là, ses compétences en variétés sont indéniables, sa répartie est remarquable, mais il n’est ni un philosophe, ni un érudit, qu’il continue de jouer avec son ami docteur des sommets ou les autres saltimbanques de la télé……..par pitié.

Tous ces pipoles donneurs de leçons ne vivent pas dans notre monde, alors qu’ils fassent profil bas, un peu d’humilité, qu’ils arrêtent de prendre un air condescendant pour nous expliquer ce que nous savons déjà parce que nous le vivons journellement, et puis surtout être des moralisateurs n’est absolument pas leur rôle, comme l’autre guignol de la huit qui se prend pour un philosophe alors qu’il n’est qu’un vulgaire parasite !

JOUR VINGT-CINQ BIS ET L’ETAT !

L’état providence devient tyrannique !

Attention, l’état prend la place de notre conscience et de notre liberté en nous ordonnant de faire ce qui est bon pour nous. Nous sommes infantilisés et nous sommes en train de perdre notre sens des responsabilités, incapables de décider tout simplement de notre sort.

Les personnes âgées sont privées de leur autodétermination et en échange d’une protection aléatoire on leur permet une sauvegarde tout aussi hypothétique .

Cependant, j’aimerais bien savoir qui commande…..on laisse les fouteux pisser et se rouler des pelles sur les pelouses, on demande la lune aux commerçants, et lorsqu’ils vont la décrocher, on leur dit qu’ils avaient mal mis les gants, on accorde aux uns ce qu’on refuse autres, et on nous abreuve d’explications alambiquées pour nous ordonner de faire ce qu’une des têtes pensantes a décidé et ce qu’une autre va modifier.

La meilleure est celle donnée par le ministre des transports qui annonce, sans déconner, avec tout le sérieux qui sied à quelqu’un qui est dans le vague, que les français, il n’a pas osé dire la populace, mais on sent la nuance, ces gens besogneux qui n’appartiennent point à la caste de la bourgeoisie dirigeante, peuvent déjà réserver leurs billets pour les vacances de noël, mais qu’il est trop tôt pour savoir si les trains circuleront à cette période, putain, ils ne peuvent pas prendre l’avion comme nous, ces manants, non, ça c’est dans sa bulle personnelle, Attal, l’apprenti vizir la voix de ses maîtres, y va aussi de son annonce en parlant des lieux de contamination que sont les bars et les restaurants et qu’ils devront attendre l’année prochaine pour ouvrir alors que de nombreux magazines parlent du premier février, et puis, dimanche soir, les chaînes de télé communiquaient déjà ce que le grand vizir allait annoncer mardi, bref tout le monde parle pour nous sauver en nous enterrant !

C’est l’état despotique avec des airs de sœur Térésa !