Archives pour la catégorie Ecologie

POUBELLES !


Incivisme et espérance !

Nous avons transformé une partie de notre monde en une vaste poubelle …

Même les sommets sont dégueulasses….

Nous sommes des poubelles ambulantes et nous allons détruire ce monde jusqu’à notre extinction !

Mais il reste toujours de l’espoir …la bataille n’est pas perdue…..

Il y a encore les océans !

COP FUTURE !

COP de merde, COP inutile, COP fiction !

Histoire à la CO P !

La cop c’est comme la confiture, moins t’as de mesures et plus tu les étales, c’est la Confiture !

Bonjour, nous sommes le premier juin 3078 et s’ouvre aujourd’hui la COP 5837 . Nous sommes actuellement sur la place centrale de Vignec, dans les anciennes hautes Pyrénées, devenue la capitale de la France, depuis les grandes inondations de 2997 et la fonte des glaciers de 3000, qui ont vu la montée des eaux faire disparaître la quasi totalité des villes construites au niveau de la mer, ainsi que toutes celles en dessous de quatre cents mètres.

Les dirigeants de monde entier se sont réunis pour discuter des mesures à prendre pour éviter une catastrophe écologique. Sans déconner, enfin, une nouvelle. Continuer la lecture de COP FUTURE ! 

ALLUMEZ LE FEU !

L’union européenne a fixé, lundi 8 décembre, un calendrier pour bannir progressivement les ampoules classiques à incandescence, Leur succèderont des ampoules halogènes plus performantes, ou des « fluo-compactes » dites aussi lampes basse consommation (LBC), consommant jusqu’à 80 % de moins d’énergie.

Lorsque notre bonne vieille lampe était morte, on l’écrasait sans plus.

Maintenant que va-t-on en faire ? En effet, elles contiennent du mercure !

Il va falloir mettre en place une chaîne de recyclage qui va couter de l’argent et de l’énergie qui viendra évidemment contrebalancer les économies supposées ayant été faites avec le remplacement des nouvelles lampes. Ensuite, on nous fera, bien sûr, payer une taxe pour ce recyclage inutile : une éco taxe !

Donc pour des lampes écologiques, c’est vraiment bien trouvé !

En plus, elles sont plus chères. En moins, leur lumière est merdique !

Il parait qu’elles vont nous faire économiser l’argent que nous allons refiler à ceux qui vont les fabriquer !

D’un autre côté, je me pose d’autres questions, normal.

On nous emmerde avec la suppression de ces lampes et leur remplacement par des nouvelles, beaucoup plus, et beaucoup moins, ça sera meilleur pour, etc… économie de bouts de chandelles lorsqu’on s’aperçoit qu’on continue de construire, par exemple, des 4×4 hautes consommations, sans rien dire.

Mais enfin, ça c’est la construction automobile, chut !

LES VERTS.

Ils vont se mobiliser. L’assassin de cannelle a été acquitté ! Merde, un autre combat est à rechercher, une cause perdue à défendre, une veuve empoisonnée par une sauterelle contaminée, quand je parle de veuve, c’est bien sûr d’un arachnide dont je veux parler, la sauterelle étant un insecte sauteur, évidemment.

On m’a volé deux tortues. Depuis des années j’ai des tortues terrestres, chéloniens testudinés, reptiliens dites d’Hermann. Punaise c’est beau la culture avec internet. Je déconne ! Dans mon jardin, c’est Turtle’s Park. Maisons, tunnels etc. mes filles aimaient beaucoup.

Dois-je écrire aux verts ? Cette question m’obsède depuis quelques jours ? Une espèce protégée, en péril.

Allo Voynet mes tortues ont été kidnappées ! Que dois-je faire ?

Allo Mamère, dois-je me taire ?

Mais il est d’autres combats plus épiques et colegram, des passages protégés pour permettre aux hérissons de traverser les autoroutes, quoi, OGM ? Le sauvetage des crapauds, quoi, pollution ? Les champignons écrasés par des raveurs inconscients, quoi, les avions toujours plus nombreux ? Les coccinelles attaquées par des pucerons encadrés de fourmis surarmées,

Bon et mes tortues ?

_ Faut voir, nous allons enlever les 100000 policiers prévus pour protéger l’équipe du PSG, de la furia de spectateurs plus portés sur le mac-do-bière-insultes que sur la protection des escargots qui veulent traverser la pelouse pendant la sieste ludique des joueurs parisiens.

J’en appelle à un spécialiste. Comment deux tortues normales, enfin des petites tortues, pas encore adultes, pas encore dégénérées par ces plaisirs interdits qui leur font prendre le chemin des tortues femelles plutôt que celui des églises à testudinés, ont pu escalader une enceinte de plusieurs fois leur hauteur ?

Un chat ? Des pies ? Des voleurs ? Je lance un appel aux verts. Help, help me !

Voici un challenge pour cette force vive, un enjeu de taille.

Quoi ? Ah, oui perdu de vue, comment s’appelait-il ce samaritain qui en moins de deux, vous retrouvait un copain ? Pradel, c’est ça, non pas Louis, un maire de Lyon, mais Jacques, ça fait longtemps qu’on ne l’a pas vu (facile). Le seul mec qui a réussit à retrouver un extraterrestre !

Oui mais lui il serait capable de m’en acheter deux autres et me les donner devant des caméras de télé. Les tortues ne me reconnaîtraient pas et je passerais pour un imposteur, non merci.

Bon, stop, je ne voudrais pas ralentir les recherches.

Et ce sont des tortues vertes elles ne mangent que des salades ‘bio’.

J’AI FAIT UN REVE

Des files d’attente aux caisses des grandes surfaces. ( Achetez en cinq minutes, payez en une demi-heure ). Les litres de lait regroupés et scotchés par six, des yaourts cartonnés par douze, des fruits cellophanés, des emballages jetables pour emberlificoter toutes les denrées, des sacs irrécupérables, polluants, des contenants non consignés ….

Les clients réglaient puis, après avoir dépiauté toutes les marchandises, refusaient de récuperer toutes ces mues inutiles, ces carapaces ridicules. Ces cadavres jonchaient le sol. Les payeurs avaient enfin compris. Ils ne voulaient plus de ces garnitures illusoires, de ces leurres insipides et grotesques.

C’était à eux, les pollueurs, de s’occuper de la récupération de ces épluchures. Ils voulaient continuer à les fabriquer pour s’engraisser, ils n’avaient qu’à s’en débarrasser et se charger maintenant eux-mêmes des frais du stockage et du recyclage.

INDONESIE

Ils se sont mis d’accord pour se décider d’une volonté commune à … attendre. Attendre et voir, mais bientôt certains ne pourront plus voir parce que nous avons attendu.

Et même si les scientifiques se trompent, et même si les signes du dérèglement climatique ne sont que pur hasard, et même si rien ne devait arriver, qu’est-ce qui justifie le « je m’en foutisme total » de certains pays ? Toujours l’éternel problème du partage des richesses. Ceux qui ont tout et qui décident, seront toujours plus puissants que ceux qui n’ont rien et qui subissent. La lutte sera toujours inégale.

Les pays riches et développés ont pollué la planète avec l’inconscience due à la méconnaissance des risques inhérents. Bénéfice du doute (ils ne savaient pas). Mais maintenant …. Comment peuvent-ils faire comprendre aux pays en voie de développement cette nouvelle donne, ce changement de la règle du jeu ? En donnant l’exemple bien sûr !!!!

Mais certains ne veulent pas mettre en péril leur économie et leur sacro-sainte « way of life « .  Alors, si tout devait arriver, quel monde sommes nous en train de rendre à nos enfants ?