Archives pour la catégorie humour grinçant

GUERRE ET PAIX !

Guère épais, inclusivité !

‘и мир’ ….comme la station spatiale…..

Facile, me direz-vous, mais là n’est pas le sujet. Un célèbre roman de Tolstoï de plus de 1500 pages….Alors, imaginez, un instant seulement, ce livre, en écriture inclusive, oh putain, déjà que certains, avant de commencer leur lecture, vont faire un tour à la dernière page  pour se renseigner de leur nombre total, si, si, il y en a…pour une édition dite normale, alors pour une version inclusive…..je suis persuadé qu’ils ne verraient plus que le mot ‘épais’ pour ajouter : Fous moi la paix, bon, je vais m’adresser ici maintenant à mes amis de la culture dont je n’ai pas oublié leur aide précieuse, et leur demander ce qu’ils pensent de l’œuvre de Nigel Tomm : The Blah story…….bon, 23 tomes …en écriture inclusive, ça doit valoir son pesant de cacahouètes avec surement quelques tomes en plus, de quoi transformer un libraire en fromager, sans oublier, the icing on the cake, la phrase la plus longue qui part du tome 16 pour finir au 19 et qui compte quelques 3250 pages …. Et du côté de chez nous, il y a bien Artamène, le plus long roman français, 10 tomes, si, si plus long que Proust, par Madeleine et Georges Scudéry, publié vers 1650, j’étais trop jeune à l’époque, mais ce roman est aujourd’hui introuvable et je regrette de ne pas l’avoir gardé pour l’offrir au professeur Choron pour caler ses tables, ou les seins de ses vamps….humour Harakiriphile….

Oh putain, les ‘inclusivistes’ vont m’émasculer !

PENURIE !

Une pénurie de personnel dans les crèches est annoncée !

La noël s’annonce terrible !

Une solution est privilégiée…..embaucher du personnel non qualifié…

Le varan de komodo à la place de l’âne, Zidane corrigé en karemboeuf, la mater dolorosa remplacée par materazzi putain, ça va être la merde dans l’étable, le petit jésus va se casser à Lyon, je me demande comment on va faire pour les angelots. Je comptais sur le beluga pour remplacer le ‘bélugue’ enfin, le ravi de la crèche comme on dit chez nous, il va falloir se rabattre sur darmarin le sempiternel étonné, remarquez le meneur de revue des douze coups de midi est bien placé, enfin, noël est encore loin et le casting peut évoluer…

Cependant en lisant les infos chaque jour, je m’attends toujours à l’annonce d’une nouvelle pénurie…la moutarde, le PQ, les pâtes, le verre, la viande, le lait, l’eau minérale, putain, pourvu qu’on ne supprime pas la coupe du monde des fouteux, sinon la révolution nous guette, la Chine et l’Ukraine ne peuvent pas tout organiser…enfin, pour noël, il nous reste les boules !

TOLERANCE ANIMALE !

La tolérance est variable !

Oui, les animaux en cage, c’est horrible, inhumain….

Oui, tous ces zoos qui présentent les animaux en captivité, et ces grands aquariums géants comme Marineland Antibes, c’est un scandale, voir tous ces poissons en cage c’est affreux.

L’homme ne devrait pas faire souffrir les animaux en les privant de liberté, même la notion de zoo est archaïque …

Quoi Beauval ?

Ah mais c’est un des plus beaux zoos du monde….

Ah mais non, Beauval ce n’est pas pareil ..

Et pourquoi ?

Mais parce qu’il y a des pandas, le panda c’est beau, c’est comme un petit ours, non, pas les blancs qui crèvent sur la banquise qui fond,  ceux de notre enfance, alors, c’est l’anniversaire des deux rats masqués loués à prix d’or aux chinois, ils grossissent plus vite que les syriens arrivés il y a deux ans aussi, d’ailleurs on leur a refusés un coin dans un zoo, ces syriens ne sont pas ukrainiens, ils n’ont ni riz, ni pétrole, ni moutarde, ni verre, ni grosse voiture putain, la dèche, et en plus ils n’aiment pas les bambous à la menthe, aucune éducation …..

Ah bon…plus rien à dire…Pandi-Panda tu es arrivé de Chine un beau matin …. Pandi-Panda, petit ourson de Chine, Pandi-Panda, né dans l’Himalaya, Pandi-Panda, tu n’seras pas une victime, Jamais Panda, on ne se quittera …

Mais que font les ukrainiens, merde ?

ÉLUCUBRATIONS INCLUSIVES !

Élucubrations cyclistesses !

Je me fous de l’épicène….merde, c’est drôle, quoi….

J’avais hésité avec ‘cyclisteuses’, c’est ad libitum, putain, heureusement que le latin est immuable …depuis qu’on l’a tué…..

Mon frère habite au Brésil et il est un de mes lecteurs assidus.

Il a réagi à mon dernier post sur le tour en me demandant si tout était exact.

Je pars toujours sur une vérité, ou comme on dit, sur quelque chose qui m’interpelle. Effectivement, celle qui commentait ce reportage cycliste a corrigé ‘avec sa poisson pilote’ sans se rendre compte de l’incongruité de ce qu’elle venait de préciser, il n’en fallait pas plus pour donner libre cours à mon délire sur la suite.

C’est vrai que mon frère a passé plus de temps en Amérique latine qu’en France et qu’il se demande quelquefois si mes élucubrations sont du lard ou du cochon.

Alors en continuant sur mes délires, avec de telles absurdités grammaticales, si on laissait faire, on pourrait facilement expliquer que le mot fellation est du féminin, comme pipe d’ailleurs…. Ce qui serait donc avéré par cunnilingus qui est du masculin.

Bon, je vais arrêter mes divagations ….. jusqu’à la prochaine fois, mais cette écriture inclusive commence à m’énerver sérieusement !

UN TOUR !

Le tour revisité au féminin !

J’écoutais le commentaire de la reportrice :

« Elle a perdu son poisson pilote. »

Puis elle se reprend avec : « Oui, avec sa poisson pilote. »

Un nouvel accord vient de naître….c’est nouveau ça vient de sortir sur le tour.

Si elle avait été plus téméraire, c’était : « Oui, avec sa poissonne pilote. » Mais à l’impossible, elle n’était pas tenue….

A la fin de l’étape on va pouvoir dire que celle qui a gagné a enfilé sa maillotte jaune…..

On n’est pas sorti de l’auberge, enfin de la mienne, si c’est celle de ma femme c’est sa auberge. L’écriture du français nous promet de beaux moments d’anthologie en pensant à ceux qui maitrisent difficilement l’accord du participe passé employé comme adjectif mais qui n’arrivent toujours pas à comprendre l’accord avec l’axillaire avoir, surtout s’ils butent sur la signification du complément d’objet direct placé avant le verbe,si, si…alors maintenant si c’est d’une femme dont on parle, la verbe va devenir un rébus enfin…une…oh putain, si j’étais une femme j’aurais mal à ma tête…..

Ou alors, il faudrait supprimer tous les articles et tous les genres et donc tous les accords morts nés. Au sujet des adjectifs, c’est le flou artistique …

Alors je pensais à Georges Perec, un amateur précurseur ….avec ses ‘e’ :

 » Voyl n’arrivait pas à dormir. Alluma. Jaz marquait minuit vingt. Poussa soupir, s’assit dans lit, s’appuyant sur polochon. Prit roman, ouvrit, lut ; mais n’y saisissait qu’imbroglio confus, butait à tout instant sur mot dont ignorait signification. Abandonna roman sur lit. Alla à lavabo ; mouilla gant passa sur front, sur cou… »…..

À suivre…. pour les masos…..et masotes ou masosses…ad libitum…je pleure.

Je note également l’emploi abusif de coureuse, par exemple : « Elles sont quatre coureuses en tête. »  C’est une course féminine donc : « Elles sont quatre en tête. »  Était plus juste enfin surtout visible, enfin sauf si une nageuse en trottinette s’était glissée au milieu…. ou qu’une autre avait décidé de faire  le parcours en courant ….

Un wokisme revisité …..une autre manière de perdre la boule, une autre façon de déconner !