Archives pour la catégorie humour grinçant

RESSEMBLANCE !

Ressemblance fortuite !

Une série vient de se terminer, à la télé, enfin d’avorter, non pas une série policière avec une vedette pipole reconvertie dans le rôle d’un nouvel inspecteur peu crédible, putain, ils ont même réussi à caser celui des douze coups de midi, Nagui attend son tour, mais encore une énième série médicale …..’New Amsterdam’.

J’ai écrit ‘avorter’ parce que la programmation a laissé les téléspectateurs en plan alors que la deuxième saison n’était pas terminée, et donc, une attente sine die, pour des raisons obscures de fric, je suppose, ce qui prouve encore une fois, s’il en était besoin, du peu de cas que font les programmateurs des moutons utilisateurs. J’ai cependant regardé cette première saison avec plaisir….

Néanmoins j’ai été amusé par le rôle du directeur de cet hôpital qui est le plus grand de New York…. dans cette série. Continuer la lecture de RESSEMBLANCE ! 

UN AUTRE PARADOXE !

 Le paradoxe du bien et du mal !

Ceux qui trient, et polluent !

Dans tous les quartiers, il y a des bornes pour le papier et pour les bouteilles et sur certaines de ces dernières, il existe des sortes de compteurs qui enregistrent les passages et offrent des points pour remercier ceux qui font le bon geste….une prime à l’écologie.

Tout est pour le mieux des trieurs écolos, sauf que…

Le sol est jonché des couvercles des bocaux jetés dans la borne.

Donc certains font le bon geste en se débarrassant de leurs verres, mais polluent en jetant le superflus sur le sol …

C’est le paradoxe du geste écolo devenu pollueur. Je me demande alors s’il ne vaudrait pas mieux tout jeter dans une poubelle !

 

CALVAIRE !

Calvaire comédie !

J’ai lu pour vous sur le net .

« Ce vendredi 7 février 2020 au matin, Jean-Luc Reichmann devait prendre l’avion pour se rendre au Festival de Luchon. L’animateur a vu son vol très retardé à cause de la grève des contrôleurs aériens. Il partage son calvaire sur Twitter… »

Bon, celui qui écrit ne doit pas savoir ce que ‘calvaire’ veut dire ? Ou alors c’est un comique athée qui n’avait absolument rien à raconter, cependant je me demande s’il se rend compte de la bêtise de son texte.

En gros : d’autres connards sans importance étaient dans le même avion que la vedette ‘olala vous êtes une belle personne des douze coups ça fait mal’, qui a subit un véritable martyre, sûrement tout à fait normal pour les passagers qui ne pètent pas dans la soie, et qui ont donc l’habitude d’attendre…… une souffrance de lèse majesté……….. Ce qui est le quotidien des petits devient le calvaire des nantis !

 

PHILOSOPHIE !

Philosophie rapide !

Je viens de renverser un verre, alors j’essuie, et je pense.

C’est de la philosophie accélérée…..pour patienter…en attendant…..

Donc en essuyant, je réalisais que la vie était courte, et longue à la fois.

En effet, si on passe huit heures à dormir, c’est une moyenne, lorsqu’on arrive à soixante quinze ans, on en aura passé vingt cinq à roupiller. J’avais neuf ans, lorsque j’ai réalisé cette énormité, et cette évidence, alors j’ai décidé de réduire ce temps inutile et je me suis également penché, plus tard, sur toutes les autres occupations ‘alimentaires’, comme manger, se laver, aller aux toilettes, s’habiller, avec des résultats étonnants, même, sur le temps passé à faire l’amour…….

Mais en observant notre façon de vivre, une chose encore plus terrible me sauta aux yeux.

Le temps…..le temps du temps…..

Ce temps perdu qui ne se rattrape plus.

Notre vie se passe à attendre, notre vie se passe à faire des queues, des queues qui semblent interminables. Nous sommes devenu du bétail.

Un troupeau de moutons qui ont besoin d’être dirigés, conseillés et même manipulés…….

La vie n’est qu’une suite interminable de queues…..

Depuis la maternité, où il faut attendre son tour, jusqu’à la fin, en espérant que le feu s’allume ou que la dalle soit soulevée, tout se passe en regardant le dos de celui qui est devant, c’est une image, puisque à ce moment, les autres feront la queue pour nous.

Nous pensons que notre société vit en accéléré, mais ce n’est un leurre. Nous sommes conditionnés pour croire que tout se fait rapidement, mais c’est faux….. totalement faux.

L’exemple frappant est celui de la grande surface, c’est le point de départ. L’instant X….On achète très rapidement, enfin, c’est ce qu’on nous fait croire, profusion des marchandises, des tailles, de leur date d’utilisation, de leur date de fabrication, de leur composition, de leur conditionnement, puis il faut trouver une caisse ouverte, il y en a toujours beaucoup de fermées, c’est une politique, et attendre…… attendre qu’il n’y ait pas de problème avec un code ou un produit périmé, et s’armer de patience….pour payer, et, ensuite, pour faire le plein, c’est pareil, il y a beaucoup de pompes et aussi beaucoup de voitures, et autant de péages, avec des queues générées par ces derniers pour avoir le droit de payer les kilomètres parcourus, pour le cinéma, c’est la file interminable, pourtant sur le net on a acheté son billet rapidement, au restaurant on doit attendre ou réserver…..payer ou attendre…..attendre pour payer….

Cependant, le pompon est remporté par les transports et surtout par celui aérien.

On achète rapidement ce billet de voyage en faisant le tri entre tous les avantages fournis. On choisit rapidement la destination, le prix, la durée, le moyen de payer, le temps de quelques clics, et puis arrive le temps de l’attente et ……celui des queues.

Il faut patienter le temps que l’avion change ses couches, vide et remplisse ses réservoirs, que le pilote vide les siens, que les contrôleurs vérifient leur jour de récupération, et que les grévistes posent leurs vacances, ensuite attendre les vérifications du contrôles des bagages, des vêtements, puis que les hôtesses vérifient les tickets d’embarquement, et ensuite, seulement, faire la queue pour pouvoir accéder à la file de la file de ceux qui peuvent monter dans l’avion, et l’avion posé, attendre pendant que l’avion se refroidisse, c’est une image, attendre pour pouvoir sortir, debout dans la carlingue, attendre que les moteurs soient stoppés, faire la queue pour se diriger vers la récupérations des bagages, attendre un bus ou un taxi, ou même sa voiture et puis recommencer la même procédure d’attente aux caisses des parkings…..

Ce n’est qu’un élément de la philosophie rapide qui a pris le temps d’attendre la fin de la réflexion ….alors, je pense….tout en essuyant…..Nous somme toujours des pions navigant dans des queues interminables pour aller plus vite, comme on nous le fait croire ….

La vie n’est qu’une attente, puisque dès le début, comme des moutons parqués dans un immense abattoir fictif, nous attendons déjà la fin !

 

PARTIR !

Partir pour revenir !

Elles reviennent en disant qu’elles étaient parties !

Les vedettes ou les stars, enfin, celles qui voudraient l’être, qui ne le sont pas, et qui ne le seront probablement jamais, mais qui jouent à l’être, ont des manies ridicules qui font sourire jaune.

Par exemple, elles portent des lunettes noires pour passer inaperçues….. en espérant être remarquées et reconnues, un peu comme les guignols qui viennent témoigner dans des émissions de téléréalité, qu’eux seuls regardent, avec des perruques ridicules, ces mêmes lunettes noires, et avec une voix transformée mais dans un décors tellement reconnaissable que seul un pingouin touriste ne pourrait pas identifier, surtout lorsque les sous titres indiquent la ville et l’endroit.

Donc, lorsque le succès les fuit, enfin, il ne les a jamais vraiment accompagné, alors, comme par hasard, elles reviennent d’une tournée triomphale dans le nord d’un pays totalement inconnu, sans avoir souhaité de publicité dans la presse, ben voyons, pour leur permettre de se ressourcer dans leur travail et sont prêtes à faire la première partie d’un spectacle pour aider un jeune débutant à faire ses preuves dans une MJC perdue, ou pour animer la dernière sortie d’un nouveau jus de fruit dans une petite surface qui vient d’ouvrir dans un bled paumé . Continuer la lecture de PARTIR ! 

VIRÉ !

Chante le loup…… ils ont viré Sébastien !

Mais lorsque le soir, il m’arrive, rarement, de regarder un programme sur TF1, et lorsque je vois le guignol imitateur qui se prend pour un comique, sévir avec une présentatrice accessoiriste qui bêle à chaque niaiserie éructée par son comparse, je pense sincèrement qu’il doit être protégé pour continuer ainsi à sortir tant de conneries qui ne font rire que des spectateurs mercenaires dirigés par le chauffeur de salle, et je présume que le Patrick devait être trop intellectuel pour TF 1  !