Archives pour la catégorie humour grinçant

L’ESCALIER !

Théorie ou esprit de l’escalier !

Ou, l’absurdie appliquée …..

Ce matin, il me fallait un outil et je voulais aller chez bricoflex pour faire un clin d’œil à ‘Scène de ménage’, une série de la Six, assez drôle, sur la vie de couples, qui hume l’observation et le vécu, mais je n’ai pas trouvé cette boutique, comme ma femme me dit souvent que je ne trouverai pas d’eau à la mer, je suis donc allé chez une autre enseigne dont je parle souvent à cause de ses philosophes échappés du bar du commerce.

Après un parcours du combattant pour éviter à tout un chacun de respirer l’air du contaminé adverse, j’ai trouvé l’objet de ma convoitise grâce au troisième préposé conseilleur qui m’a indiqué le fameux rayon correspondant à ma recherche, non, je ne parle plus de la fameuse eau salée, mais d’un outil totalement inoffensif au nom barbare dont vous-vous foutez sans doute totalement .

Une halte interminable à l’unique caisse ouverte, là rien n’est changé, c’est comme d’habitude, et je me fais un plaisir incommensurable de répéter la bible des grandes surfaces qui est la même, revisitée, de celle des péages autoroutiers, on achète, ou on roule, rapidement, et on fait la queue interminable aux caisses…bouchonnées…..ensuite reprise du chemin balisé de ronds et de cercles colorés, en ce moment on adooore les couleurs et les traits sur le sol,  pour accéder à la sortie située sur le toit, ce qui nécessite la passage par un ascenseur menant au paradis des confinés libérés.

Mais avant de franchir la ligne de démarquement, en passant par une nouvelle queue avec barrière sociale, je déteste ce mot, on dirait une sorte de tri entre les différences humaines, les pauvres attendent et les riches se font livrer, un panneau indique que le nombre d’élus ne peut pas dépasser le chiffre trois.

J’appartiens enfin au groupe des trois derniers…… lorsque je pénètre dans le saint des saints après avoir relu pour la vingt troisième fois le mode d’emploi de l’objet acheté, il faut passer le temps, une dame avec son chariot bondé se présente pour y entrer également……

Problème arithmétique, religieux et sémantique ou plus selon affinité improbable.

Sans aucun problème, la cage de survie faisant environ trois mètres sur deux,  je fais donc signe à cette dame d’entrer, mais un des prétendants au passage m’indique qu’il y a une règle écrite sur la table de la loi de cette cathédrale pour bricoleurs.

Alors, je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je me suis engagé dans une explication théologique et philosophique façon ‘rubriàbrac gotlibienne’…… les initiés et les BDphiles me comprendront……

J’ai tenté de leur expliquer, avec diverses références ‘pilotées’ par mon esprit iconoclaste, message codé, que la cage d’ascenseur était rectangulaire, et que si chaque postulant à l’étage supérieur se trouvait dans un angle, les risques de rupture des fameuses barrières n’étaient pas plus importants que dans une partie triangulaire et qu’il fallait tout relativiser, surtout avec un masque, une visière, des gants et une cagoule, mais au moment où j’entrais dans la phase finale de ma démonstration magistrale, la dame était déjà partie par les escaliers……

Nous venons d’assister à la vérification indiscutable de ce qu’il ne faut pas faire pour tenter une démonstration de cette thèse de l’escalier, et que donc, souvent, il vaut mieux se casser, en ensuite réfléchir à ce qu’on aurait voulu dire et en particulier à ce qu’on a pas dit …surtout en  comprenant, un peu tard, que personne n’avait assimilé un traite mot de ce laïus magnifique !

 

DES MASQUES ET PAS DE BISE !

On ne se touche pas, on ne se bise pas !

C’est notre nouvelle vie…..j’espère qu’elle ne va pas durer.

On ne peut plus se biser, se serrer, se toucher, s’embrasser, s’étreindre, la mort rode, la contamination plane sur nos têtes de sacrifiés, le virus est toujours là et nous pouvons tous être contaminés…tatatatan….

Mais tous les jours sur une ‘ultime‘ pub à la télé, humour, on peut voir des gens se faire lécher la figure et la bouche par leur clebs !

C’est franchement dégueulasse, on peut aimer les chiens sans flirter avec….même sans mettre la langue…….et la langue du chien a dû lécher toutes les merdes de la rue, le chien est un esthète, sa langue choisit ce qu’il y a de meilleur.

En résumé, avec les humains qui se sont lavés, en suivant toutes les indications données jusqu’à l’overdose à la télé, on ne s’approche pas, mais avec un animal qui a traîné dans tous les caniveaux parfumés aux masques et aux gants abandonnés, sans compter les excréments aromatisés, il n’y a pas de problème .

Nous nageons toujours en pleine absurdie !

LA CARTE !

La carte en rouge ou vert !

Si le rouge est ouvert c’est que le vert est fermé sauf que lorsque on est en voiture si c’est rouge c’est fermé et si c’est tout vert ce n’est pas mûr mais s’il y a un mur on ne peut pas passer en voiture. De toute manière cette carte colorée change tous les jours et la couleur orange n’a duré que ce que durent les roses qui d’ailleurs ne le sont pas toujours. Alors je ne comprends pas pourquoi on appelle rose une fleur qui est jaune, rouge ou blanche, c’est très compliqué… mais cette partie de la carte en orange était une absurdité invraisemblable, juste pour quelques heures, on a fait tourner la tête des allergiques aux agrumes qui ne savaient plus à quel saint se vouer sauf les dyslexiques et les analphabètes qui préfèrent les seins, surtout le gauche s’ils sont droitiers, ne me demandez pas pourquoi, sans doute à cause de l’habitude, ou pour une question de facilité, c’est vrai que tâter le sein d’une personne à sa gauche avec sa main gauche demande une torsion gênante et une mauvaise position des doigts sur l’objet convoité ce qui je pense ôte toute notion de plaisir en occasionnant des rougeurs désagréables sur la paume, et là, c’est de nouveau la catastrophe car je me demande encore pourquoi on a appelé ainsi cette partie de la main avec un nom de fruit aux couleurs différentes, bon, si c’est une verte d’accord, mais avec une rouge ……..je préfère encore une banane, mais putain, d’où vient cette expression avoir la banane, surtout que certains disent que c’est absolument pareil que d’avoir la pêche, ou la patate et là, tu penses à une patate douce rouge dont la chair est blanche ou jaune et tu te dis que comme des goûts et des couleurs on ne discute pas, ils commencent à t’emmerder avec ces cartes colorées que tu te demandes d’ailleurs pour quelles raisons elles le sont puisque tout est pareil….sauf la couleur, qui donc ne sert à rien, sauf si vous êtes dans le rouge et vert de rage !

Quoi ?

Un peu confus, bizarre et compliqué ?

Exactement comme cette carte éphémère qui n’a duré que le temps d’une masturbation d’éjaculateurs précoces !

LIBÉREZ !

Libérez le français !

Article de Libération ….

Le ‘par rapport à’ ….. à toutes les sauces……

« La pression sur les services de réanimation continue de se réduire avec 71 malades de Covid-19 en moins par rapport à hier. »

C’est beaucoup facile que d’écrire « en moins qu’hier »

Le virus a tuer le français déconfiné …

Le comparatif, même d’infériorité, est mort….par rapport au covid !

 

NOUVELLES !

Nouvelles importantes !

Le coronavirus pourrait ne jamais disparaître selon l’OMS !

Je suis scotché, enfin ‘giné’ chacun son truc . Ça c’est une nouvelle importante.

Bon, la grippe aussi est toujours là, la tuberculose, le paludisme, la pneumonie, continuent de tuer, je me demande si nous ne sommes pas en danger depuis que nous sommes nés ?

Mais avec les 1 210 000 des accidents de la route je me demande pourquoi on n’arrête pas de construire des voitures…..

Ah, j’oubliais aussi la rougeole, avec quand même 164 000 morts par an, putain, j’espère que l’OMS ne le sait pas, sinon nous sommes reconfinés pour 10 ans !

Comme ça, en France, plus de 6 millions de personnes vont pouvoir mourir certes en bonne santé mais seuls et neurasthéniques .

Mais cependant nous avons de la chance !

Certains ont eu des médailles en chocolat, mais un des responsables d’en haut a annoncé que nous ne serions pas privés de vacances.

C’est vrai que nous avons de la chance de les avoir, ils nous ont donné un bon point !

LE COUP DE FOUDRE !

Le coup de foudre va disparaître, emporté par le virus !

Époque révolue, triste réalité, une chose qui va peut-être changer……

Ah, ce coup de foudre, ces regards qui se croisent, le contact qui se fait instantanément en allumant toutes les connections qui se mettent à clignoter comme un sapin de noël, les peaux qui se cherchent, les mains qui s’affolent, le cœur qui manque d’air, les regards qui s’attirent, le discernement qui s’embue, les yeux qui se comprennent, et ces drôles de sensations qui parcourent tout le corps en devenant comme des aimants recherchant l’autre pole…..

Et puis, pour rester pragmatique…que de temps gagné…..

Je n’ai pas connu le sida, lorsque j’étais plus jeune il fallait seulement trouver un lieu propice pour …concrétiser …..

Mais maintenant ……il ne faut plus que le préservatif uniquement….

Les regards qui s’affrontent, plexiglas contre lunettes, les mains gantées qui caressent une blouse façon bandelettes d’une momie, le cœur et les poumons qui attendent un ventilateur, les yeux qui cherchent à pénétrer un corps barricadé et le désir qui fond dans l’attente du déconfinement final, avant l’orgasme improbable par procuration, face à cette revisitation d’une ceinture de chasteté moderne.

Bientôt va-t-il falloir prendre rendez vous pour discuter des modalités d’une future discussion pouvant amener à une rencontre plus poussée avec possibilités d’une prolongation de consensus accepté ….

Putain, le romantisme va mourir lui aussi, victime des dommages collatéraux  !

 

REVISITATION !

Revisitation d’un conte  de Perrault !

C’est le conte du petit poucet qui retrouve son chemin en semant des cailloux.

C’est exactement ce que font les fouteux avec leurs mollards semés sur la pelouse pour savoir où se trouvent les buts !

Mais en ce moment, ils sont dans la merde, plus d’herbe et cracher par terre va devenir un délit …remarquez je n’ai rien contre !

Mais visiblement les glaviots de fouteux ne transmettent pas le covid, ou alors est-ce que le fout immuniserait…vaste question ?

Je rebondis immédiatement sur tous les conseils donnés pendant notre retraite forcée, et sur ces mêmes censeurs qui avaient laissé jouer le match Lyon- Turin de baballe, et donc accepté la venue de milliers de ‘su -porteurs’ possibles d’Italie où le virus sévissait…. encore une vaste question ……à cet époque on pouvait se réunir dans un stade,  les décisions discutables d’avant sont devenues des réprimandes, car quelques temps après il était devenu dangereux de se promener seul sur le sable…les pieds dans l’eau…le match était trop beau…putain, je dis vague, vague, vague !