Archives pour la catégorie Humour

LA JOURNEE !

C’est aujourd’hui leur journée !

Si un jour, on m’avait dit cela …..

Je ne les ai vraiment utilisés que très tard dans ma vie, enfin pour un enfant normal. Pas que l’usage m’en fut interdit mais tout simplement parce que ce n’était visiblement pas une priorité.

Non je ne suis pas un dinosaure, mais un des enfants de la sortie de guerre….. Un truc dont les enfants raffolent dans les jeux vidéos où il suffit de dégommer le maximum d’adversaires pour marquer des points.

Donc, il n’y en avait pas …..oui, à cette époque où les salles de bains ne poussaient pas dans toutes les maisons, on se servait de la cuisine le samedi soir pour se laver dans une grande bassine dont le petit cumulus à gaz mettait des plombes à fournir de l’eau chaude à chaque utilisateur, et donc les enfants en étaient les dernier à en profiter… enfin, c’est un bien grand mot, car se laver les cheveux sous le jet rachitique d’une casserole était plutôt un supplice….

Un peu d’histoire, un peu de musique, je veux tout simplement vous parler de la cabane au fond du jardin…enfin pour ceux qui en avait un…donc au fond du jardin, un parcours du combattant en hiver, certains utilisaient une chose qui est hors de prix aujourd’hui et qui trône dans les appartements de ceux qui peut-être en ignorent leur utilisation de ce temps là…et oui, on allait déféquer dans ces fameuses jarres d’un millier d’euros actuels…quel écrin …pour un résultat merdique….

Mais si on n’avait pas de jardin, ni de jarre, il y avait les toilettes communes, entre deux étages…… ah quel plaisir d’utiliser les pages accrochées au clou derrière la porte …..putain, vous n’y pensez pas, le journal, ça pouvait aller mais certains magazines avaient la peau aussi douce que les pierres ou les feuilles dont je me servais lorsque j’étais à l’orphelinat….enfin, en contrepartie, lorsqu’on tombait sur les dessins humoristiques ‘d ’Ici Paris’ on pouvait même se rincer l’œil sur des caricatures de femme légèrement vêtues….je peux simplement vous dire que ces lieux ne restaient pas très longtemps occupés…surtout que généralement, au bout de quelques seconde, un cri venu de l’extérieur demandait s’il y avait quelqu’un….. et en plus, sur des toilettes à la turque, il n’était pas question de s’endormir, et gare à celui qui n’était pas venu avec de bonnes chaussures….même en été …je ne vais pas vous faire de dessin, mais il suffit aujourd’hui de s’arrêter sur les toilettes d’autoroutes pour comprendre où je veux en venir, d’ailleurs celui qui ne s’y est jamais arrêté ne peux même pas en imaginer l’odeur …..

Enfin, un jour j’ai pu m’asseoir, et utiliser celle de  la maison….je crois que c’était en été…..

Et maintenant vous pouvez comprendre, si vous ne le savez pas encore, pourquoi j’en ai cinq dans ma maison !

SACRILÈGE !

Sacrilège du ketchup à toutes les sauces !

On peut, à la limite, l’utiliser avec des œufs au plat, comme le petit-déjeuner de nos amis anglais, mais…….

Tremper les frites dans cette sauce sucrée est un sacrilège, en napper des pâtes au beurre est une hérésie, en faire dégouliner sur une purée, même industrielle est une monstruosité, l’utiliser pour un tartare tient du schisme !

Tout se perd et le ketchup emporte tout, notre goût fout le camp et les tomates pleurent. Putain, avez-vous déjà entendu les gémissements terribles d’une tomate lorsqu’elle s’aperçoit avec effroi que des barbares lui préfèrent cette horrible contrefaçon rougeâtre dont ils enduisent leurs plats pour les américaniser ?

LA PÊCHE !

La pêche sportive !

Lorsque je vois des pêcheurs remettre leur prise dans l’eau après lui avoir ôté l’hameçon, je pense que les poissons qui reviennent à la vie racontent à leurs semblables des histoires de tunnel avec une lueur bleue au bout et alors, ils sont certains d’avoir vécu une expérience de mort imminente !

C’est peut-être de la pêche philosophique ……

Certains disent même qu’ils ont rencontré dieu…putain, et pourtant ça fait au moins cinq ans que je n’ai plus pêché!

CLAUDINE !

Elle est libre Claudine !

Claudine et le vélo…..

C’est une pub pour un médicament anti inflammatoire qui doit soulager les douleurs.

Claudine arrive, beau pantalon bleu, elle tient sous son bras ce qui à l’air d’être un sac. Son foulard s’envole, mais ses genoux la font souffrir, que peut-elle faire ?

Cornélien. Courir et prendre le risque d’avoir mal ou laisser partir son carré  et souffrir de le perdre ?

Une jeune sur un banc lui montre une autre solution…son vélo. Et la voila partie pédalant pour rattraper son écharpe qui s’enfuit. Et la pub déroule la scène et la Jeannie Longo d’opérette va retrouver son bien……grâce au vélo bleu…enfin, suppute-t-on ….

Vous allez vous demander pourquoi je vous commente cette pub. Peut-être ne l’avez-vous jamais vue, ou alors cela ne vous a pas sauté aux yeux. Mais je dois vous dire que je suis une sorte de malade qui regarde toujours ce qui cloche….. le sujet m’importe, c’est la façon dont on le traite, et les petites erreurs me font toujours sourire et finissent par me gonfler, d’ailleurs c’est comme pour un film, un détail chronologique, une impossibilité flagrante, peuvent en détruire l’intérêt…..

Chaque fois pourtant cela me fait rigoler ……

Reste la question cruciale …..

Où est passé son sac ? 

Qui veut son foulard perd son sac…… putain, j’ai mal à la tête !

MANIFESTENCORE !

Manifestoujours !

La femme de LalalÂne et celle de Bouty le révolté des vingt heures, sans oublier tous leurs amis complotistes, vont partir en Afrique pour un petit voyage à la recherche d’une nouvelle conspiration perdue, alors les vaccins sont obligatoires : fièvre jaune, hépatite A et B, tétanos, diphtérie, rage, sans oublier le palu …mais cette fois, en se foutant sans doute des contre-indications qui sont : diarrhée, fièvre, douleurs musculaires, faiblesse, douleurs articulaires, maux de tête, anxiété, dépression, insomnie, cauchemars, douleurs abdominales, troubles visuels et démangeaisons. ………mais là, ce ne sera pas pour manifester…mais pour glander…enfin, c’est pareil !

MÉMOIRE !

Voyage au centre de la mémoire !

C’est un émission de télé sur la 2……ce soir….

En vedette le docteur d’opérette des cimes, plus télé que cabinet, plus comique que praticien, plus polichinelle que comédien….il doit vouloir la place du chien ou du sofa rouge….

Quoi ? Ils viennent de divorcer ? Elle ne sera plus là ce soir ?

Après dix ans ils se séparent ….

Ou alors…… ils ne se rappellent plus rien …d’où le titre de l’émission !

UN VOYAGE !

La philosophie du voyage !

Comme je vous l’ai dit, je reviens de Rome, un voyage d’affaire, en effet depuis quelques jours se tenait une congrès annuel culinaire, et principalement sur ce que les italiens appellent le ‘primo piatto’ mais j’étais surtout très intéressé par le côté ‘dolce’ c’est à dire celui des desserts, car en plus, cette année avait lieu une conférence sur les glaces et en particulier sur la cassata sicilienne, la plombière française dont le nom n’a rien à voir avec la station thermale, et la fameuse malaga…..enfin, surtout pour moi.

Je vous fais grâce des débats et des délibérations au sujet de leurs fabrications, et bien sur de leurs origines. Marasquin, kirsch ou malaga, glace ou entremet, gâteau ou glace……

Bref ce fut passionnant, et je dois avouer que grâce à la maîtrise, à l’art et à l’ingéniosité de certains pâtissiers, et après avoir plusieurs fois testé différentes compositions, souvent arrosées de passito, ou d’autres vins doux à vendanges tardives, comme le Tokay, je n’étais plus très sûr du classement demandé, même si au départ j’avais un a priori sur mon parfum préféré, mais devant de véritables chefs-d’œuvre, et en goûtant la cassata de Palerme….. plusieurs fois, même si cette dernière glacée ressemblait fortement à la Plombières….. j’arrivais à la conclusion que je pouvais très bien tout améliorer en rajoutant une banane à la cassata et des fruits confis à la split, et combiner un mélange des trois pour utiliser la pâte d’amande…… sans jeter la chantilly et le chocolat fondu…..

Certes les voyages forment la jeunesse, mais ils favorisent aussi l’acceptation de l’âge qui croît ….

Et de tous ces desserts que voulez-vous que j’en fis ?

À Rome , c’est normal…je les pris….humour anticlérical  !

EXCUSES!

Plates excuses !

Veuillez m’excuser pour cette interruption….

Je me trouvais en total désaccord avec mon ordinateur qui ne voulait plus exécuter les ordres que je lui donnais.

Avec quelques amis, oh rassurez-vous, en restant respectueux des gestes barrières, nous avons fêté notre anniversaire de mariage avec ma femme, pas avec mes amis, remis depuis l’apparition des palissades pour nous désocialiser en ôtant tous les gestes de rapprochement inter sexe ….

Depuis samedi la banana split était devenue le dessert imposé et comme je n’aime que les boissons sucrée comme le monbazillac ou le Passito (di Pantelleria) sans modération, je ne sais absolument pas si j’écrivais sur mon ordi ou sur une vielle machine à écrire collector, bref en refaisant surface je me suis aperçu avec effroi, je déconne, que la page du lundi était restée vierge, si, si ça existe encore …..

Veuillez encore m’excuser pour cette interruption momentanée due à un manque de compatibilité entre mes mains et ma tête …..qui ne devaient plus parler le même langage informatique …mais je me soigne à la badoit …ba vous….. moi…hic…. bardon hug  !