Archives pour la catégorie Humour

CAUSE !

Cause et effet !

Action-réaction….

Le temps de poster et il y avait déjà une réponse dans ma boîte mail.

Monsieur Jacques Trois Quatorze, c’est un nom d’emprunt pour respecter la confidentialité, vient d’envoyer un message assez clair et ma foi, assez pratique, enfin à l’attention de Michel T.  Donc monsieur Luc Pi d’Hyères me signale avoir le même problème avec sa femme, mais toutefois, dans le sens antinomique, il me dit, je le cite, en effet, je ne connais absolument pas son épouse et je ne veux pas pénétrer la vie sexuelle, humour, d’une supposée nymphomane, ou alors qu’il m’envoie son adresse, oh putain, il l’a fait, le con, pardon, l’étourdi, qu’il a épousé une ‘chaudasse’ et que pour lui, l’hiver n’est plus un problème car, en ne chauffant plus, il a fait de fortes économies. Décidément le bonheur des uns fait souvent le malheur des autres ….

Je les ai mis en contact…on ne sait jamais !

SEXUALITÉ !

Sexualité et économie !

Monsieur Michel T, j’ai changé son prénom, et j’ai masqué son nom, sinon tout le monde pouvait savoir qu’il s’appelle Eugène Té, et qu’il habite près du lac, vient de me faire parvenir une très jolie lettre, dans laquelle il me précise qu’il adore mon blog, avec d’autres gentillesses, que ma modestie naturelle m’empêche de vous retranscrire, merci de me dire que je vous fais rire et que vous aimez mon style, et oui, il y a des gens qui écrivent encore…

Il m’explique très bien que pour lui la canicule n’est absolument pas un problème …puis suit une description de sa femme, et il termine en énumérant tous les avantages procurés par cette union, et surtout aujourd’hui avec une température qui est souvent proche d’une fournaise puisque son épouse est frigide !

LES ROUSTONS !

La pub des roustons symbolisés !

Je vais vous faire une étude de texte et de symbolismes cachés, enfin à peine…..

Epilation testiculaire…

La vidéo commence avec une sorte de musique sifflée du plus bel effet foireux et même ridicule…ça doit rimer avec testicule. Deux ballons roses volent dans un ciel sur un fond marin en se frottant à la végétation, la promenade continue et maintenant c’est un paysage de montagnes, ces ballons qui ressemblent à une paire de fesses se posent délicatement sur l’eau d’un lac, ou d’une rivière, apparait un feu de bois, sans doute pour faire joli, auprès duquel ils ont l’air de se chauffer, un papillon descend entre les arbres qui masquent un coucher de soleil, et se pose délicatement sur un des deux, puis les ballons continuent leur route toujours accompagnés par ce sifflement qui commence à m’énerver, ah, ces baudruches roses passent sous une cascade puis se font essuyer par du linge qui sèche lui aussi dans un cadre idyllique, la balade continue et maintenant c’est la mer qui sert de décors, et ses vagues viennent de finir d’agacer ces objets qui hésitent entre représenter des œufs, des ballons, ou des fesses, mais on a deviné, difficilement, que c’étaient des roupettes enfin des grenades comme aurait dit C.Luciani en pensant à gonade, au lieu de couilles, car il y a un mysticisme évident avec ce fruit qui représente la fécondité et la puissance,  et d’ailleurs ne nous y trompons pas son nom latin malum punicum est celui de la pomme, référence à la bible…..bon, à force d’être excités par un papillon, des plumes du linge et maintenant de l’eau …..les balls s’envolent au septième ciel, puisque ce doit être une pub anglaise….

Il faut noter qu’à aucun moment on ne cite les mots épilation et roustons, tout est suggéré, mais un jour…..

Bon, je ne dois pas appartenir à cette nouvelle génération qui déteste les poils, mais l’idée de me faire épiler les burettes me fout les boules….

Les roustons décortiqués, enfin, épilés, les boules à poil enfin, sans poil, le poil est banni dans un monde imberbe, celui des roupettes à zéro !

LE MASQUE !

Le masque et les cyclistes !

Ils roulent toute la journée avec leurs copains cyclistes. Ils se passent des bidons pour lutter contre la chaleur et en reçoivent tout au long de l’étape par des mains inconnues. Je n’ai pas vu de barrières….le public les accompagne, formant une interminable haie d’honneur en un chaîne ininterrompue de germes prêts à bondir et à se jeter sur le premier bidon qui passe…..

En escaladant les bosses et les cols, la foule se resserre jusqu’à restreindre leur passage en une sorte de défilé humain, des cris, des fumigènes interdits, des drapeaux brassent leur air vital et d’innombrables mains viennent s’abattre sur leur dos pour les toucher, les pousser, les encourager, et les menacer de leur possible contamination….

Dès qu’ils passent la ligne d’arrivée le covid et ses variants les guettent, ils ont dépassé le fameux kilomètre tabou des premiers jours du confinement et ils doivent se jeter sur les masques protecteurs car les micros les attaquent à leur tour….

Conclusion évidente : Le vélo doit être leur antidote et le virus est bidon  !

 

LE JEU !

Le jeu de dames !

Retour en arrière……Nous sommes le lundi 4 juillet …

Je viens de regarder le début d’une nouvelle série sur la 6   ‘Comme des gosses’… le prof joue aux dames avec un élève….mais que vois-je…le jeu est à l’envers …..alors j’ai mangé une banane et je suis allé dans le jardin…putain, je croyais que j’allais pleurer en regardant mes tomates rire sous les derniers rayons du soleil qui réchauffaient leur corps pour la nuit.

Le jeu de dames était à l’envers…. mais comment était-ce possible, personne ne s’en était aperçu, on peut donc faire n’importe quoi, c’était comme jouer au tarot avec un jeu des sept familles, ou prendre le guignol des 12 coups de midi pour un philosophe, merde, un sacrilège, une hérésie, exactement comme du ketchup sur des frites ou sur des pâtes, quand je pense qu’on était brulé parce qu’on entendait des voix, heureusement qu’il n’y avait pas de walkman à cette époque sinon ils foutaient le feu même aux fouteux .

A whai, ce jeu est un jeu d’enfant, alors tout le monde croit tout savoir, mais quand même un peu de sérieux, je pensais même qu’ils allaient ressortir une autre connerie comme le fameux ‘souffler n’est pas jouer’ d’un autre siècle, et là je crois que je pouvais aller me suicider avec du pain d’épices dont la date de consommation était périmée …adieu monde cruel et ignare, télé de merde, hématozoaire cinéphobe aux scripts variolés infectés par des singes portés sur l’onanisme …..

Et puis j’ai vu une coccinelle entrain de sucer un puceron, et poussé par un désir lubrique irraisonné, je suis allé me coucher !

VAGUE !

C’est vague !

La septième vague est annoncée…

C’est la ministre BB (Bourguignon) qui le prévient …

Chic, on va pouvoir faire du surf .

Enfin, sauf la nouvelle ministre qui va être emportée par la deuxième vague des législatives…un parcours à la Valls, parti socialiste, renaissance et sur le siège éjectable du Varan de komodo à la santé….. et merci….

Un sinistre annoncé……. Une septième vague tragique emporte une  travailleuse en CDD .

Même pas le temps de surfer sur sa dernière vague surprise elle est partie  !

FICTION DEUX !

Pour ceux qui ont lu fiction I !

Enfin, pour ceux qui sont allés jusqu’au bout…..Les méritants, ceux qui aiment calembours et jeux de mots hasardeux et lourds ou subtils et fins, qui sont iconoclastes voire même anticléricaux, un peu, et qui vendraient leur âme à Michalak ou Conticini pour une split revisitée à leur convenance…..en gros, ceux qui sont allés jusqu’au bout de mes délires…

Je reviens sur les 600 euros en liquide trouvés dans un livre par madame JPP.

Oui kevin, je sais, tu as tout lu, tu n’as pas tout compris, comme loulou, ce n’est pas grave…..

Cependant pour les impôts tu vas avoir du mal à expliquer que tu as trouvé 20 000 euros en liquide sous le paillasson pour acheter ta voiture même si tu déploies toute ta persuasion pour dire que ta grand-mère t’avait envoyé un signe pendant que tu étais en train de regarder le magazine de l’auto le dimanche matin à la télé sur TF1, uniquement parce que c’était la chaîne préférée de ta mémé qui était fan de JPP …..

Mais tu peux toujours essayer …si la tour Eiffel est allumée !

FICTION !

Lorsque la connerie dépasse la fiction !

Un sujet moins, politique et un peu plus déconne, histoire de se relaxer, enfin surtout pour moi, en effet je suis très attiré par tout ce qui est ésotérisme et paragagatisme, ça me permet de me ressourcer sur les vraies valeurs de la vie, comme le chocolat, surtout chaud, les bananes et donc le sexe qui en découle, enfin de ce qui donne un sens à ce voyage obligatoire…un peu long, mais le délire, ça m’éclate ….

Je m’emmerdais, un soir où le sommeil ne venait pas, où mon sudodo était peut-être plus difficile que d’habitude, où une lassitude sûrement intellectuelle m’envahissait, putain, ça, ça déménage, et je feuilletais sur le net des histoires de madame qui tente de rigoler, lorsque je m’arrêtais sur cet article un peu comme un chien qui lâché dans la rue pour pisser, renifle et léche une merde fraiche qui va l’exciter et lui faire bouger la queue en signe d’intérêt pour se soulager pendant que sa maitresse presque endormie s’escrime sur une dernière clope pour passer le temps avant que son animal de compagnie ne vienne la léchouiller à son tour.

Cela parlait de l’ancienne star des JT, enfin des reportages ou de la pub d’aujourd’hui, ou des documentaires d’antan, sur la culture des pastèques dans le bas Rhin ou de l’élevage des dindes dans le haut, pendant que le monde s’écroulait sur BFM télé, et j’apprenais tristement, par la même occasion, qu’il était mort, ce qui ne faisait qu’aggraver ma mélancolie. Dans ces cas-là je me tourne invariablement vers Socrate, et non Socratais pour Kevin, qui a dû lire ma réponse sur le Nupais, ou les fouteux, et mon gris-gris salvateur, une sorte d’automédication, le fameux Γνῶθι σεαυτόν qui pour calmer mon esprit, se tourne vers les nourritures terrestres pour faire plaisir à André….Gide, et me foutre ainsi de l’auteur des célestes et justement de ses communications avec l’au-delà…il n’y a pas de hasard…admirez la transition qui suit, et naturellement je me confectionnais l’antidote classique…une banana split double ration de chantilly.

Donc, le titre claquait, comme le bruit de ma langue qui avale la malaga :

« Le signe » de Jean-Pierre Pernaut à Nathalie Marquay après sa mort. »

Putain, il n’en fallait pas plus, j’avais oublié la moiteur de ce juin terrible après la réélection de Zeus et le refus de Zizou d’entrainer le PSG et je me plongeais goulument dans cette soupe après avoir rajouté du chocolat chaud, oui, je sais je suis un peu malade ….. Vous avez vu la transition ?  Je suis bon…..mais on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même…

Alors je résume, la femme de la star s’est confiée dans les colonnes du Parisien, je pense que ce jour-là il ne devait pas y avoir d’article intéressant, sinon je vais garder ce canard pour mon compost, il doit être très bon comme engrais naturel.

Elle croit dur comme fer que son mari lui envoie des signes. Si le journaliste qui a écrit l’article n’est pas mort de rire, putain, il faut canoniser ceux de Charlie qui sont morts pour la liberté, merde, ils attendent quoi pour nous envoyer des signes …..encore en train de déconner….glandeurs….

Alors JPP n’utilise pas internet, il envoie des signes…mais il faut un décodeur. Sans rire, elle explique :

« Pendant deux mois, j’ai quitté l’hôpital chaque soir à 21 heures et la Tour Eiffel était éteinte. Le jour où il est mort, en sortant, elle était allumée, elle scintillait. C’est là qu’on avait eu notre premier rendez-vous au restaurant. »

Mais le deux mars, c’est le jour des cendres…il n’y pas de hasard…..explication de texte ; la tour est allumée le 02/03/22, même pas le 2 février, amateur, donc le signe devait être que le restaurant était bon et qu’il avait aimé le menu et qu’il lui donnait des étoiles …merci Nostradamus ….enfin, sauf si la tour n’aimait pas le presentateur….

Et cerise sur le cake, ‘ the icing on the cake’ pour mes amis anglais qui n’aiment pas les cerises, je ne résiste pas :

Elle explique ensuite qu’elle était un jour en train de cuisiner chez elle et qu’elle pensait au financement des études de ses enfants Lou et Tom quand elle a été prise d’un besoin soudain de se rendre dans la bibliothèque de la maison. « Je ne sais pas pourquoi, j’étais attirée vers un livre. Je l’ouvre : il y avait 600 euros en liquide. J’ai halluciné. Je parlais d’argent pour les études, c’est un petit signe » a-t-elle révélé. Un autre signe qui selon elle, provient direct de Jean-Pierre Pernaut.

C’est exactement ce que j’ai ressenti ce soir-là comme je vous l’expliquais plus haut….j’étais au creux de la vague, fatigué, harassé, déboulonné, je m’emmerdais grave, plus rien ne m’intéressait, l’allocution de Zeus ne me faisait plus rire, Blanquer me faisait pleurer, je touchais le fond, lorsqu’un appel venu du ciel sans doute, m’indiqua le frigo extérieur, c’est celui de ma mère que j’ai gardé en souvenir, je ne savais pas pourquoi, mais n’écoutant que ce signe, J-J.Goldman n’y est pour rien, je l’ouvrais donc, il y avait un litre de glace malaga, j’ai halluciné, je croyais ne plus en avoir…merci maman….je ne doute plus de son amour….putain, c’est beau, avec de tels signes, lorsqu’il a plu, dimanche, Jupiter devait abdiquer.

Et puis j’ai eu un éclair…..en qui devais-je croire, au signe ou à la malaga dans le frigo ?

En dégustant une autre split, il y eut un autre signe et je fus pris d’une autre envie soudaine et …… je décidais donc en cet instant, de sacraliser le vieux frigo au fond du garage, d’en faire une sorte de cabinet de réflexion pour me servir de décodeur afin de communiquer avec ma mère…pour qu’elle me livre de la glace malaga, c’est plus rapide que par un coursier…ou un drone….putain, que c’est beau de croire aux phénomènes métaphysiques et mystiques…. J’étais enfin soulagé….la glace restait glacée…..   et si j’osais…la connerie dépasse la miction….

Enfin, d’habitude, lorsque je suis pris d’un besoin soudain ce n’est pas vers cet endroit où je me dirige, mais effectivement il y a des signes auxquels nous sommes forcés d’obéir, n’y voyez aucune allusion à ce qui a précédé !