Archives pour la catégorie La vie

LA JUSTICE !

La justice des hommes est plus clémente que celle des dieux !

J’ai toujours en mémoire une citation de M.Kundera « Tout sera oublié, rien ne sera réparé. » pour montrer justement cette différence …..

Les hommes pensent que tout un chacun peut changer et que tout homme peut se repentir et s’améliorer, sans pour autant aller avouer ses fautes dans le secret d’un dialogue hypocrite avec une personne cachée, elle aussi, qui se protège et s’isole derrière une grille pour empêcher tout contact. La justice humaine a sans doute préconisé la prescription dans ce sens, une sorte de pardon pour bonne conduite s’il n’y a pas eu de récidive.

La justice divine est terrible et bien plus ferme et définitive. Depuis leur création les hommes sont condamnés à payer de leur existence les péchés aléatoires de leurs lointains ancêtres qui avaient désobéi à un créateur ambigu, ils sont marqués au fer rouge de l’ignominie, contraints de rechercher le salut en souffrant toute une vie pour mériter un retour dans cet éden dont on leur a refermés la porte, condition sine qua non pour ne pas brûler toute l’éternité afin de mériter une pénitence et un repentir qui seront toujours refusés aux générations suivantes.

Une sorte de vengeance éternelle pour une faute dont ils sont innocents. Un dieu rancunier, vindicatif, qui ne pardonne jamais. Il poursuit sa justice depuis des siècles et les hommes en sont les jouets. Ils sont pris en otage, ils sont les enjeux impuissants d’une doctrine qui les dépasse. Ils ont le dossard du libre arbitre sur le dos mais la partie est pipée puisqu’on peut penser que ce dieu tout puissant qui les a créés leur a également inculqué la notion du mal pour encore plus les culpabiliser !

 

HISTOIRE !

Une histoire vraie !

Dans la série les petites histoires de riton…..Du vécu ….

Je faisais visiter notre région à mes amis brésiliens …..Au dessus de Cannes, un magnifique village devenu aujourd’hui un bastion pour nantis, la vue merveilleuse sur la baie de Cannes, un climat et une situation ensoleillée ne font que rajouter à cette situation privilégiée. Tout a bien changé, puisque du temps de ma jeunesse ses habitants étaient des paysans et on avait l’habitude de dire lorsqu’on voyait un ‘plouc’ que c’était ‘Mougins qui cale’, d’ailleurs un autre signe, les premières maisons de ce village étaient appelées les baraques…autre temps, autres mœurs…. Comme aurait dit Cicéron, un autre de mes copains d’enfance……

Juste à côté de la maison de Picasso, devenue ‘l‘antre du minotaure’, qui a été vendue depuis, se trouve, jouxtant la propriété, une petite chapelle : Notre dame de vie. Je vous conseille d’ailleurs d’aller y faire un tour si vous passez dans la région.

Au sujet du mas Notre dame-de-vie, une petite parenthèse, le célèbre peintre y mourut en 1973 et voulait y reposer, mais le maire de Mougins, de l’époque, G.Pellegrin, sans doute un grand visionnaire ou un amateur de lard, refusa le permis d’inhumer pour ‘ce communiste milliardaire’ et donc, la célèbre dépouille partit pour le jardin du château de Vauvenargues sur les pentes de la sainte Victoire près d’Aix. Je signale également que dans cette maison W Churchill peignit quelques tableaux …..N’oubliez pas le guide….

Mais revenons au sujet : la petite chapelle….. How I’d love to hear the organ in the chapel in the moolight ……un peu de rétro ……un petit clocher du XIe, un enclos du XVe, mais pourquoi ce nom ?

C’est celui d’un sanctuaire à répit …il y en a environ deux cent cinquante en France….

Merde ‘Quésaco’ répit ? Allez vous me dire bande de mécréants…..

Alors, un petit cours de religion pour les nuls. Pour aller au ciel s’asseoir à côté du boss, il fallait avoir the ticket d’entrée, donc, il fallait avoir pris une douche froide sur le front à sa naissance…merde, le baptême quoi….pour ceux qui l’ignorent cette coutume d’un autre temps où un peu d’eau sur le front suffisait pour donner la vie éternelle, et dire qu’on se fout des mormons qui font la même chose avec internet…. Donc, on baptisait les enfants pratiquement à la naissance, mais si l’un d’eux mourait sans avoir reçu l’aspersion il ne pouvait pas aller direct au paradis ……. injustice….. intolérable…

Mais la religion, avec sa clémence habituelle, était encore plus intransigeante et intolérante, voire cruelle puisqu’elle ne permettait pas qu’il soit enterré dans un lieu consacré du cimetière paroissial, et donc il restait aux limbes, une sorte de compromis entre le purgatoire et le paradis, quitte à devenir un fantôme tourmentant les vivants. Il ne restait plus à des proches que d’amener le petit cadavre à un sanctuaire à répit. Alors les curés, qui ne sont jamais en manque d’imagination, avaient inventé un lieu spécial où le corps sans vie était exposé sur un autel consacré à la vierge afin qu’il soit ressuscité par des officiants et donc baptisé pendant le peu de temps où il recouvrait la vie, puis enterré dans les règles dans le sanctuaire puisqu’il était devenu chrétien……certains mouraient donc deux fois ……les cinéphiles apprécieront l’allusion ….

J’expliquais donc à mes amis toute cette histoire et je terminais par un ‘putain, ils sont forts les curés’ avec un ton, je l’avoue assez ironique, narquois, teinté de sarcasmes…..mais modéré…… enfin, presque….A ce moment là, deux personnes qui avaient assistés à mon panégyrique et dont je n’avais pas vu la présence, s’approchèrent de moi et me demandèrent de me calmer et de ne pas attaquer la religion….

A cet instant, en mieux regardant leur tenue, je m’aperçus que c’était des prêtres en civil qui étaient sans doute venus en touristes, alors je me mis à rigoler et sans hésiter je leur dis que s’ils croyaient à ces sonnettes j’avais de la peine pour eux, et que j’avais le droit de me moquer de ces histoires à dormir debout.

On peux croire à ce que l’on veut, mais il ne faut pas mélanger la vérité avec les contes de fées ….ou avec des histoires de dogmes….comme en ce moment !

 

LA VILLE ÉTERNELLE !

Je voudrais revenir sur la ville éternelle ……

Enfin, pour combien de temps ?

Le temps a fait son œuvre sur les pierres romaines millénaires……Le temps et son modernisme n’ont rien arrangé …et la pandémie non plus qui a tout accéléré…..plus de poubelles…..les trottoirs sont devenus des décharges en plein air, les trottinettes abandonnées les transforment en gymkhanas, et les masques fanés sont moins majestueux que les fleurs écrasées.

Cependant chaque fois que je contemple des ruines antiques, c’est toujours la même émotion qui m’étreint….. mais elle est invariablement suivie par de la colère.

Nous regardons impassibles tout notre héritage se liquéfier, mais le temps n’en est pas le seul responsable….

Mon, léger, enfin, à peine, vous me connaissez, anticléricalisme remonte alors à la surface….en effet la religion est pour beaucoup responsable de ces dégradations…..surtout en ayant pris part aux outrages du temps.

Il n’y a qu’à voir les richesses pontificales pour comprendre les dégâts irréparables dont ont pâti tous les monuments.

Un problème de vases communicants…..

Rome est la ville des églises…beaucoup ont été bâties grâce aux matériaux prélevés sur les monuments de l’empire romain, surtout pour tenter d’effacer les traces d’une civilisation dont la nouvelle religion voulait prendre la place et ce par tous les moyens, sans hésiter, comme de couvrir de croix les chefs-d’œuvre qui ne pouvaient pas être rasées, pour les dédier au nouveau dieu en remplaçant au besoin les fêtes païennes pour les mêmes raisons.

Rien n’aurait été si grave s’il n’en avait été qu’une question de suprématie de dieux, mais la nouvelle religion se manifesta par son intolérance en éradiquant toutes les philosophies qui n’avaient pas eu grâce à ses yeux en éliminant par exemple tous les écrits présocratiques qui ne correspondaient pas à cette nouvelle doctrine….en rayant volontairement tous ceux dont les pensées pouvaient la contredire ou même manifester une autre façon de penser. Voila peut-être les raisons pour lesquelles nous émanons plutôt plus d’une doctrine gréco-chrétienne que d’une judéo-chrétienne.

Mais le temps passe……..inexorablement…..

‘Tempus fugit’…. une autre citation d’un de mes copains d’enfance, Virgile, dont il ne faut pas omettre la magistrale «  sed fugit interea, fugit irreparabile, singula dum capti circumvectamur amore . »

Une traduction personnelle approximative en serait :

Ne t’emmerde pas avec des conneries, le temps s’en fout !

 

RAISONS !

Y-a-t-il des raisons ?

Y-a-t-il des raisons pour lesquelles le sport ferme les yeux  ?

A partir de 2022 les sportifs mettront aussi des pantalons longs pour cacher ces jambes excitantes ! Il n’y a pas de raison…..puisqu’on refuse aux femmes ce que le sport accorde aux hommes… enfin, je dis le sport mais je pourrais invoquer d’autres raisons raisons obscurantistes baignées de bondieuserie.

Un homme peut en public, se changer de maillot ou de short, exhiber ses jambes épilées, ou ses tablettes dénudées, et faire ce qui est totalement interdit à ses consœurs sportives sans qu’un intégriste hypocrite des bonnes mœurs vienne y trouver à redire en citant un verset ou une sourate accusatrice……dieu serait-il aussi misogyne …comme je le pense ?

Ou alors les spectatrices de ces sports dégradants doivent devenir aveugles pour trouver grâce aux censeurs intégristes et injustes !

TÉMOIGNAGE !

Fragilité du témoignage !

Je vais vous narrer un fait d’hiver qui s’est passé il y a très longtemps à Cannes, en été, sur le célèbre boulevard la Croisette….tout près du restaurant où je travaillais pour me faire un peu d’argent lorsque j’étais jeune et que mes copains glandeurs, je ne vais pas citer de nom, putain, Hervé tu vas te reconnaître, oui, je n’avais pas la chance d’avoir un père friqué comme toi, pouvaient tranquillement continuer de se coiffer sur le sable avec leur peigne toujours planté dans leur maillot, putain, Michel, j’espère que tu as enfin pu sortir avec cette blonde un peu pimbêche, Christiane je crois, quel corps, mais oui, son frère Pierre-Henri voulait à tout pris te piquer ta copine Nathalie, du Cannet, pendant que Hervé nous prenait en photo avec son polaroid……de merde…. pour nous narguer….

Grincements de pneus, vrombissement de moteur, coup de frein, et après avoir fait une violente queue de poisson, un homme sort d’une voiture, se précipite sur celle qu’il venait de coincer, invective et tente de faire sortir violemment la conductrice qui se met à hurler.

Des passants s’arrêtent et devant cette scène bizarre et peu banale à la fois commencent à engueuler le monsieur et sans explication se mettent à proférer des menaces et puis soudain, sans doute plus audacieux que les autres, un témoin lui assène un coup-de-poing en le traitant de tous les noms.

Le jeune conducteur en courant, se réfugie dans une cabine téléphonique et appelle police secours pendant que le nombre des assaillants augmente et que des coups ébranlent les vitres, que des avertissement se font plus pressants et que certains témoins galvanisés par le nombre osent des menaces sans équivoque.

Retranché et tremblant dans la cabine l’accusé attend la police qui ne tarde pas à arriver ….. il y a pourtant longtemps, comme je vous le disais au début, mais je me suis toujours rappelé de cette histoire……

La police ramène le calme, on interroge la foule qui se détend lentement …la conductrice reste introuvable…… profitant de la cohue, elle avait disparu.

Le jeune homme explique que la conductrice avait pris la fuite après avoir renversé une dame sur les cloutés et qu’il était parti à sa poursuite pour tenter de la rattraper….

Curieusement la plupart des méchants redresseurs de tort sans tête avaient disparu….. les mouvements de foules sont souvent bizarre et peuvent vite devenir dangereux sans logique apparente ……

Ce qui est noir peut aussi être blanc, comme le contraire et ce que l’on voit ou ce que l’on croit comprendre sont peut-être éloignés de la vérité !

RECHERCHE  !

A la recherche de la vie, à la recherche de dieu !

En ce moment je rêve beaucoup. Je dois peut-être abuser de substances illicites…la banane et la glace malaga doivent sûrement se mélanger en créant un produit hautement psychotrope, à moins que le chocolat ne soit lui même hallucinogène.

Un rêve étrange et presque initiatique….j’étais allongé dans un champ d’orchidées et je rêvais ……enfin je crois que cela ressemblait en une sorte de voyage intemporel presque ésotérique …je cherchais dieu.

J’entamais une discussion énigmatique avec des phalaenopsis, des dendrobiums, des vandas, surtout les bleues, mes favorites, des cattleyas et de simples cymbidiums beaucoup plus populaires, lorsque soudain une idée me vin, ce que je trouvais fort étonnant pour moi qui n’en bois jamais.

Et si dieu n’existait pas, enfin, s’il n’avait pas la forme de celui dont nous attendions la puissance et dont nous avions fabriqué l’apparence à notre image pour nous rassurer, et presque naturellement, une hypothèse surgissait de mon esprit  : et si la nature était mère de tout …..

La nature avait crée le monde pour se développer et l’embellir et comme elle avait eu besoin d’entretenir toutes ses merveilles, elle avait cherché des formes de vie suffisamment développées pour l’aider à poursuivre et améliorer son œuvre. Alors depuis le début elle essayait toutes les pistes possibles en misant sur les espèces qui semblaient pouvoir lui convenir, mais chaque fois elle avait du mettre fin à ce qui semblait in fine être un échec car l’espèce dominante manifestait presque toujours sa puissance en anéantissant les autres possibilités d’évolution.

Et puis un jour un singe descendit de l’arbre en manifestant des embryons d’une intelligence de loin supérieure à toutes les autres espèces qui tentaient de sortir de l’anonymat.

C’est l’histoire classique de l’évolution de la vie qui cherche à s’étendre et à peupler toutes les parcelles de ce monde mises à sa disposition pour survivre.

C’est l’histoire de l’homme qui utilisa des nouveaux moyens pour affermir sa puissance en prospérant.

C’est l’histoire de cet homme qui commença à se prendre pour un dieu en détruisant d’abord ses semblables puis qui s’acharna ensuite à détruire tout ce que la nature avait mis des millions d’années à construire uniquement pour un profit éphémère en oubliant qu’il n’était qu’un maillon de la chaîne de la vie et que ce monde n’était pas sa propriété et sans s’apercevoir qu’une évidence se dessinait…….. implacable….il en était devenu la maladie .

Alors la terre se mis à lui donner des avertissements d’abord anodins, puis voyant que rien ne changeait, elle laissa proliférer des espèces qui pouvait freiner cette boulimie humaine de destruction et en dernier recours utilisa ses propres armes en se défendant au moyen de sa carapace ……comme elle l’avait déjà fait plusieurs fois pour remettre en place cet équilibre que des habitants de son paradis étaient en train de dégrader.

Et la nature se dit que décidément il était peut être temps d’aller chercher une autre piste pour sélectionner d’autres espèces qui pourraient l’aider à entretenir sa surface pour continuer d’en faire un Éden pacifique….C’est l’histoire éternelle de la recherche d’un nouveau paradis qui ne sera peut-être plus forcement peuplé d’humains tels que ceux qui nous ressemblent ….

Toute similitude avec une histoire déjà passée n’est que pur hasard !

SOCIÉTÉ !

La société et le fout !

Explications flagrantes des problèmes qui ont précipité la chute des dieux .

Une équipe est par définition l’union de ceux qui composent un groupe dont tous les membres vont dans la même direction. J’adore utiliser l’exemple du fout comme résumé évident de la vie en société. L’équipe de France championne du monde 2018 était composée de grands joueurs qui se battaient pour un même objectif, la victoire finale, en mettant en sourdine l’ego ou la renommée de chaque participant pour ne garder que l’esprit commun.

Tout a bien marché, mais chassez le naturel il revient au galop et puis il suffit d’une seule brebis galeuse pour infecter tout un troupeau.

Il y a eu les pressions sur l’entraîneur pour réintégrer celui qui avait été exclus de l’équipe pour différentes raisons sur lesquelles je ne m’entendrais pas, ce qui a eu l’effet de ranimer des problèmes passés sous silence et des rivalités étouffées depuis 2018 et surtout de mettre en exergue une nouvelle difficulté pour l’entraîneur qui devait y faire face et qui va sans doute craquer et envoyer tout paître .

Chaque joueur apportait également avec lui d’autres complications liées à l’entourage familial et sportif dont il représentait pour chaque élément des avantages pécuniaires .

Il y a ensuite la loi immuable de toute construction, la montée et la descente inéluctable liée également à l’usure …plus dure sera la chute….. lorsque chacun va oublier les raisons de l’ascension, c’est l’histoire éternelle d’Icare ou celle immuable du papillon qui veut s’approcher de la lumière pour en connaître le secret, le symbolisme de l’ouverture de la conscience qui peut brûler ou détruire celui qui veut l’acquérir en lui faisant oublier qu’il n’est qu’un homme imparfait et non préparé à recevoir la charge de la connaissance et de la vérité !

Putain, faire de la philo en partant du fout ……. mais c’est l’illustration évidente de toute genèse …..

Et comme le disait un de mes maîtres, il y a toujours des hommes qui pensent être plus égos que les autres !

 

LA DANSE !

La danse !

La danse, c’était avant….

Avant les réseaux sociaux, on allait en ‘boîte’ pour draguer……c’était un moyen d’utiliser le rapprochement propice d’une danse que seuls quelques dinosaures connaissent encore pour l’avoir pratiquée……

Ah, ces boîtes enfumées, aux lumières tamisées, aux décibels rugissants qui s’échappaient des enceintes géantes qui laissaient un sifflement persistant dans nos oreilles jusqu’au lendemain….. en devenant les larsens d’aujourd’hui, ah, ces danses à la mode aux noms oubliés qui changeaient chaque mois, ah ces chanteurs français qui ne faisaient que maladroitement plagier tant bien que mal des titres américains à peine traduits correctement, truffés de yé-yé bien pratiques pour faire rimer des mots improbables, ah ces looks atypiques où les garçons et les filles ne se fringuaient pas à la même adresse pour ressembler à des moutons des mêmes troupeaux qui revendiquent leur différence en devenant aujourd’hui les mannequins sandwiches exploités gratuitement par des marques friquées….

Et puis d’un coup, l’intensité des lumières baissait encore d’un cran, la piste se vidait et la série des slow commençait…..les garçons se dirigeaient vers une future conquête à moins ce n’eut été l’inverse et que la proie supposée n’attendait que de refermer ses filets sur le chasseur choisi, et un étrange ballet commençait alors réglé par le tangos des mains sur les tailles réciproques, celui des joues qui se frôlaient et des lèvres qui n’attendaient que le signal adverse pour s’unir avant la fin des quatre minutes réglementaires de la durée de cette danse mythique …….pour des générations qui n’existent plus ou qui n’en gardent qu’un souvenir attendri….

Cette sorte de protocole a maintenant changé…on ne s’amuse plus de la même manière, l’alcool a tout emporté, les jeux vidéo on remplacé ces jeux de drague et les SMS ont relayé le flirt et la tchatche à des jeux pour gamins, la cigarette est toujours restées mais le carburant est plus sinistre….

Mais ce sont surtout les gestes rituels qui ont changé….il faut presque boire avec excès et tenir un verre dans sa main pour exprimer son contentement, ensuite lever un bras en criant pour montrer sa joie puis les deux en les agitant au son de youyous sonores pour signifier qu’on s’éclate totalement en se balançant sur des rythmes qui ne sont à la musique que ce que le ketchup est au tartare……

Aline et ses mots bleus est morte avec Capri qui s’est perdu avec Michelle, lassée d’attendre que la mer se retire des canaux d’une triste Venise engloutie sous les neiges du Kilimandjaro pendant que Unchained melody me fait encore croire aux fantômes du passé….my ghost  !

DU VECU !

Du vécu qui en dit long !

J’attendais ma femme dans la voiture devant une pharmacie…..

Arrive une décapotable, sono à fond, toutes les vitres ouvertes…coup de frein brutal, elle sort de sa caisse, et sans arrêter le moteur entre à son tour dans l’officine. Machinalement je regarde la scène et j’aperçois sur la banquette arrière un bébé qui pleure sur son siège.

Cinq minutes plus tard, celle qui doit être sa mère revient dans son véhicule, et en m’excusant, je lui dis qu’elle devrait faire attention…… Laisser son enfant seul dans une voiture en marche n’est pas très prudent…..

« Va te faire enculer pauvre con. »…….puis elle démarre sans plus d’explications en me gratifiant d’un doigt d’honneur…..qu’elle n’a sûrement pas …..

On ne parle pas la même langue, on ne doit pas vivre dans le même monde, on n’a pas les mêmes valeurs, ni sans doute la même éducation…c’est ça la vie……sans doute, mais elle a commis une autre erreur, je ne suis pas un panégyriste des sodomites !