Archives pour la catégorie La vie

ROBOTS !

Sommes-nous des robots ?

Souvent je me pose cette question…..

Chaque nouvelle génération d’humanoïde apporte de nouvelles transformations à notre comportement, de nouvelles règles modifient l’environnement qui déteint forcement sur la carte mémoire programmée qui doit subir de nouvelles mises à jour puisque incrémentée de nouvelles informations.

Notre durée de vie est programmée sans que nous connaissions la date de notre péremption, toutefois nous pouvons être alertés par le disfonctionnement de certaines pièces de notre autonomie ou de nos radars, causé par un vieillissement prématuré des matériaux qui ont servi à notre élaboration.

Notre intelligence est toute relative, puisque ses limites sont fonction des données de notre modèle et de l’origine de l’usine qui l’a construit.

Un jour pourtant nous serons débranchés, notre unité centrale ne nous enverra plus d’information et sans nous en apercevoir, privé de toute communication, nous deviendrons des carcasses inutiles dans une décharge prévue à cet effet, peut-être quelques pièces seront encore utilisables, mais les dernières moutures beaucoup plus évoluées n’en voudront même plus.

L’homme n’est qu’un petit robot qui ne va durer que l’espace d’un saut de puce alors qu’il se complait toujours à parler de durée dans un temps qui le dépasse !

L’HERITAGE !

L’héritage des dieux !

Les dieux et nous….

Un lien nous unit : la terre !

Qui a créé l’autre, là est la question qui divise les hommes depuis le début de notre histoire. Même le mot de création est sujet à de nombreuses questions jamais élucidées.

En effet pour ceux qui croient, il n’y a pas de problème, alors que pour les autres il est évident que c’est l’homme qui a inventé les dieux.

Si les dieux existaient et s’ils étaient bons et sages comme toutes les religions le proclament nous serions à leur image…ce qui n’est pas le cas….

Mais, si les dieux existent quel est leur héritage ?

On ne peut retenir que la violence. Toutes les religions ont étendu leur territoire et le nombre de leurs fidèles grâce à la puissance de leur armée qui favorisait les ‘conversions’ et donc l’augmentation des adorateurs de leur dieu qui est de ce fait implicitement ‘coopératif’ de ces agressions systématiques.

Chaque nouvelle religion qui veut dominer les autres applique la même politique d’extension pour imposer son dieu sur le reste de la terre.

Les hommes se servent justement de cette sorte d’exutoire pour justifier leurs mauvaises actions et leur penchant pour la violence.

L’héritage des dieux reste la guerre qui sépare les hommes et les femmes depuis leur existence pour une éventuelle récompense, celle d’une hypothétique vie éternelle promise.

L’héritage des dieux se manifeste par la violence qui nous sépare et non par l‘amour qui devrait nous aider à vivre ensemble !

ATTENTE

La vie est une salle d’attente !

On va y rencontrer de nombreuses personnes comme nous mais à des moments différents de leur attente et de la nôtre.

On ne sait pas exactement ce qu’on attend, le temps va nous apprendre à le supputer, mais on ne sait pas le moment où cela va se concrétiser. Nous sommes un peu comme sur le quai d’une gare à attendre un train qui sera sans doute le dernier…mais sera-t-il en avance ou en retard, question inutile puisqu’on ne connait pas les horaires.

Il y a ceux qui viennent d’arriver, qui ne réalisent pas immédiatement où ils sont, et puis il y a ceux qui sont partis et ceux qui les attendent …sans espoir….

La vie est une immense salle d’attente, ceux qui attendent sont remplacés par d’autres qui arrivent et attendent à leur tour….pour le dernier train…

Les nouveaux ne voient pas l’angoisse et l’inquiétude dans les yeux de ceux qui étaient là avant eux, car ils ne comprennent pas encore que depuis le début, ils doivent attendre quelque chose sans en connaitre la raison, ni la cause, ni même le nom.

La vie est comme un jeu de pistes, nous ignorons qu’elle est la bonne, et même s’il en existe une, alors nous attendons un signe aléatoire puisque nous ne savons pas s’il va de manifester.

La vie est une salle d’attente, nous venons de lieux différents les aiguillages successifs ont peut-être fait que nos voies se sont croisées ou ont été brièvement les mêmes, nous avons fait des choix différents mais in fine nous sommes tous là à attendre le dernier voyage pour une destination inconnue !

LE MALHEUR !

Le malheur et la croyance !

Il y a un effet corrélatif incroyable et presque proportionnel entre le malheur et la croyance.

La croyance implique également la culpabilisation, la faute, le pardon et la sanction.

Le malheur s’abat quotidiennement sur les humains en prenant la forme de sanctions divines. L’homme faute, il ne respecte pas la loi de dieu qui le punit. De terribles représailles s’abattent sur les humains pour les culpabiliser. Donc tout ce qui peut les punir est dû à leur faute. Ces punitions prennent les formes de maladies, de détraquements climatiques, d’accidents, de guerres avec les famines et d’autres atrocités.

Il ne reste plus qu’aux humains à se réfugier dans la prière pour demander pardon à la divinité offensée.

Plus le malheur est terrible et plus la prière sera longue et émaillée de sacrifices.

L’homme est l’éternel responsable de la punition divine infligée à ses premiers ancêtres qui ont commis la première faute ourdie par une machination divine pour les précipiter dans un piège diabolique dont ils seront toujours à la fois les responsables et les victimes au nom de leur libre détermination, factice, puisque dieu, par définition, sait tout et peut tout, en étant infaillible.

L’homme a été créé par un dieu aimant pour passer sa vie à souffrir afin d’expier une faute qu’il n’a pas commise pas commise. Tout est dit dans la condamnation de l’homme et de la femme chassé du paradis…

Le bonheur lui est interdit puisqu’il est une forme de libération de la faute originelle marquée au fer rouge et indélébile dont il ne peut se soustraire sans s’écarter de la croyance à cette déité dont il doit la vie.

Il n’y a pas de libération sans s’affranchir du père.

C’est le problème récurrent de l’humanité !

L’ÂGE !

L’âge et les changements !

Je suis sans doute vieux-jeu, un peu, strict, enfin, à peine, ou bien intolérant, tout simplement, peut-être, c’est à discuter, mais je n’arrive pas à m’y faire…

Je déteste les tatouages et les piercings …. S’enlaidir à ce point est au-dessus de mon entendement. Oui je sais, je ne suis sans doute pas en osmose avec les aspirations et la mode de ce temps, mais si on avait obligé certains à devenir des panneaux publicitaires ou des pelotes à épingles ambulantes je gage qu’ils auraient hurlé au scandale.

Je pense même que dans certains moments intimes si j’avais découvert ce genre de saccages sur le corps d’une copine, cela m’aurait coupé tout désir sexuel et que je n’aurais pas pu aller plus loin dans mes investigations ‘scientifiques’ et anatomiques.

C’est exactement comme si j’avais trouvé un clou dans une moule…oui, je sais l’image est un peu audacieuse, voire gauloise, mais je crois que je l‘aurais ressenti ainsi….et en plus, putain, ça doit faire mal….

Le corps d’une femme, ou d’un homme, n’a nullement besoin de servir de lutrin pour suivre une lecture, fut-elle-même passionnante, car la découverte de ce corps par les mains ou les lèvres inquisitrices ne souffre d’aucune autre expérimentation approximative, et si j’osais, on lit une femme avec ses mains et ses lèvres…..elle n’est pas un I book…amusant , non ?

Le galbe d’un sein, hérissé de pointes, un sexe cadenassé, comme au temps des croisades où le chevalier en fermait la porte pour empêcher tout accès pendant son absence, des tatouages symboles d’une jeunesse qui comme un calendrier va s’incrémenter chaque jour des outrages du temps, car la magnifique rose éclose  sur un téton piquée va lentement glisser vers un ventre moins ferme qui ne laissera plus que les épines dépasser, et ce mot d’amour sur un bas ventre musclé venir se perdre dans les poils d’un pubis ratatiné où même l’aide de lunettes à doubles foyers ne pourront plus en exciter une lecture sur un sexe pourtant épilé dans un moment de tendre félicité partagée .

Mais que dire également des textes imprimés sur des peaux dont l’usage journalier peut en ternir la lecture et puis nul n’étant à l’abri d’un changement, l’ode à la première conquête peut devenir l’obsession de la deuxième qui n’aura alors plus qu’un désir, en effacer toute trace, pour retrouver une sorte de virginité psychologique…

Est-ce le temps qui a désenchanté mes aspirations amoureuses, est-ce l’âge qui a diminué mes imaginations ludiques, mais il est toujours troublant et même décevant de caresser un piercing en le prenant pour un clitoris, d’utiliser du nutella à d’autres fins que celle de la faim et de s’apercevoir qu’il y a des épines dans du miel d’abeille savamment étalé sur un corps offert et consentant pour être dégusté par une langue certes avide mais jamais caparaçonnée pour d’une rose en savourer l’arôme ?

Ou bien faudrait-il joindre l’utile à l’agréable et avertir par un message explicite tatouée que sous une peau offerte se cache des pièges acérés que seul un sadomasochiste pourrait accepter !

Une autre fois je vous parlerai de l’enlaidissement chirurgical qui devient une autre mode …

Cependant je ne suis qu’un esthète et je n’ai nul besoin de fioritures même piquantes, ni explicatives, pour d’une femme parfaite sans chichis de la mode, en accepter la simple beauté !

CONTENTS !

Tous mes amis étaient contents !

Contents de me voir…of course….

Je suis revenu, tous les posts, jusqu’à celui-ci, étaient programmés avant mon départ….

Donc, c’était le royaume de carton-pâte en fête…..

Comme si vous y étiez …..

Il faisait un temps splendide…..même chaud….dommage, je n’aime pas la bière même si la ‘guinness is good for you’…beaucoup de monde…après le festival j’étais dans l’ambiance…mais le décalage horaire est épuisant….j’avais mis mon chapeau collector…mais tout change…on était plus ..qu’il y a …..

Nous sommes bien sûr allés voir la parade des plus beaux boys avec leur sexy Bearskin…..les anglais adorent voir les chorégraphies élaborées de tous les petits soldats de plomb qui défilent au son de leur fanfare et qui sont dirigés par les cris gutturaux des ordres lancés. C’est beau de voir tous ces militaires déguisés en quilles de bowling nous faire admirer leurs pas de danse dans un gigantesque balai sur cette grande place, pendant un moment j’ai même cru qu’ils allaient nous gratifier d’un french cancan….nostalgie populaire….

Putain, mais comment font-ils pour ne pas aller pisser ?

Mais j’adore l’Angleterre …Dieu est mon droit, Honni soit qui mal y pense et le fameux God save the queen….  qui font tous parti de notre revanche immortelle, merde, un hymne à la fistule anale de Louis XIV…que de victoires.

Une sorte de répétition pour granny……Bon, mais quand elle va mourir…….

La reine bleue au balcon de Buckingham, c’est le pape blanc de celui de la place saint Pierre. Les pèlerins sont les mêmes.

La communion populaire pour le jubilé c’est la fête œcuménique après la coupe du monde de fout en France

Bon, après, ça commençait à saouler ….. mais j’imagine qu’il devait en être de même pour vous….car vous aviez le son des commentateurs télé. Avez-vous remarqué que chaque premier soldat d’une rangée ne se tournait pas vers la reine en passant devant elle ?

Ça suffit, fini de jouer…la reine se cassait et moi aussi ….Dix minutes au balcon…vive les œufs bacon …..putain, encore un mot d’ancien français….

Une dernière provocation : Mais que seraient-ils devenus sans nous ?  Ça les fait toujours rire…..

Défilé aérien pour saluer notre départ vers un repas bien mérité, il n’était pas encore 13h … steak and kidney pie, on reste dans la tradition…en fin d’après-midi, direction Winchcombe et Cheltenham, pour un pèlerinage samedi……. Mais toujours taraudé, je me demandais si Volodymyr avait été invité !

SYMBOLISME !

Symbolisme du papillon et de la chenille !

Le papillon ne se souvient pas qu’il a été une chenille et encore moins une chrysalide.

La comparaison avec l’être humain est totalement absurde…. puisque je parle de symbolisme…..

Mourir pour renaitre à la vie est le symbolisme commun pour la plupart des religions et de passages initiatiques …la graine plantée en terre doit ‘mourir’ pour ensuite renaitre pour donner une fleur et la mort n’est que la finalité de la vie terrestre qui permet le passage à la vie éternelle ….Le sens de la vie étant de préparer cette transition. La mort devient la conclusion de la vie terrestre et donc un passage inévitable, pour ceux qui y croient, bien sûr…..

Mais je persiste, nous avançons sur une voie à sens unique sans possibilité de reculer ou de s’arrêter et l’issue ne peut en être que le départ, ou la mort.

Je n’ai jamais pensé que cette fin pouvait nous empêcher d’être heureux, mais le bonheur n’est également qu’un instant fragile et fugace lors de notre passage, un autre point d’interrogation éphémère sur notre cheminement.

Les prêtres m’ont aidé à ouvrir les yeux en me donnant l’accès à une lumière qui brule les ailes des papillons qui s’en approchent trop car le savoir est dangereux. Un autre symbole……

Subsiste  ‘Ut ultimum’, souvenir de mes années passées à fréquenter un certain Gaffiot fidèle ami de cette période-là, et une devise qui m’a toujours accompagné depuis et qui m’aide à franchir beaucoup d’épreuves en appréciant chaque bon moment volé à cette fin inéluctable….

On ne se souvient pas d’avoir été dans le ventre de sa mère, en principe, mais on le sait, là est la différence et le papillon s’approche de la lumière parce qu’il ne sait pas qu’elle va le tuer ….c’est donc l’espérance en une autre vie qui donne la foi à ceux qui pensent que rien n’est fini ……en franchissant les portes de la mort.

Mais là se dressent un autre problème et une autre série de questions !

PHILOSOPHIE !

Un peu de philosophie pour bien commencer !

Un peu de philosophie…. pour tout relativiser…

Depuis la naissance de l’homme sur cette planète, chaque être a contracté une maladie mortelle.

Personne n’a encore réussi à la vaincre et elle se transmet de génération en génération, et pourtant l’homme continue de procréer et de se multiplier, et il est toujours là….. puisqu’il fait avec.

Aucune autre maladie ne peut être plus contagieuse et plus terrible …..

Cette maladie s’appelle la vie !

BAPTÊME !

Troisième baptême !

C’est ainsi que naissent les religions….

Vendredi j’ai été baptisé pour la troisième fois….condition nécessaire et obligatoire pour se déplacer, je ne l’ai donc pas fait de gaité de cœur et à la limite je dirais que je suis entré en conflit larvé avec moi-même…. une sorte de contradiction viscérale .

Voilà, j’appartiens maintenant à la nouvelle religion mondiale des participants cotisants forcés aux grandes entreprises américaines. La foi est évidente et obligatoire,surtout sans se poser de questions…..seuls les moutons seront sauvés.

Une partie de notre liberté a été emportée par les menaces répétées qui mettent à mal notre libre arbitre en stigmatisant les opposants et en les accusant d’atteinte à l’autonomie des autres. Ce que je pourrais parfaitement comprendre. Malheureusement rien n’est clair. Le catéchisme a totalement changé depuis le début. De nouveaux péchés mortels sont apparus et on nous empêche de blasphémer en critiquant certains points d’une doctrine…invérifiable….

Des prêcheurs viennent porter la bonne parole sur les écrans de télé en prenant plus d’importance qu’ils n’en ont en nous abreuvant de conseils et de vérités enrobées de menaces, et contredites au sermon suivant presque comme une forme d’endoctrinement…. tous y vont de leur parole d’évangile même s’ils ne sont que des é  pitres……. Et la bible s’augmente chaque jour de nouveaux versets sous forme de dogmes ….qui souvent annulent les précédents sans qu’on en sache pourquoi.

Recevez le baptême et vous serez sauvés…..mais personne ne peut dire si un quatrième baptême ne va pas devenir obligatoire !