ENNEMI DANGEREUX !

Notre ennemi !

La pub à la télé nous parle de liberté, de cette liberté qu’il faut chérir, alors qu’on ne fait qu’interdire !

A toi l’ennemi dangereux des cents kilomètres, tu vas bientôt devenir mon ami et ensemble nous haïrons peut-être l’ennemi plus loin.

A partir des cents kilomètres commençait la terra incognita où habitaient les barbares et donc j’étais ton barbare à toi mon nouvel ami. Ainsi en avaient décrété tous ces chefs qui nous gouvernent sans savoir qu’à cent kilomètres un autre nous-mêmes habitait…..

Jadis la terre était plate et encore pour certains cons ricains, on disait même que le soleil lui tournait autour, chez les curetons qui croyaient toujours en leur belle histoire biblique, même après que Galilée eut démontré le contraire mais il dut se rétracter face à ces ayatollahs en puissance caparaçonnés dans leur robes dogmatiques ridicules.

A cent kilomètres rien n’est changé c’est toujours la même vie qui continue et comment accepter que des barrières se dressent pour nous protéger alors qu’elles font sans doute la même chose pour ceux de l’autre coté ?

C’est une manière de créer la peur de l’autre qui peut nous transmettre ce que nous avons déjà, c’est une manière de nous séparer et faire naître le doute alors qu’on nous parle de cette protection qui n’est qu’illusoire puisque que l’autre, c’est nous .

Alors liberté, liberté je te chéris, j’écris ton nom sur les barrières en oubliant que je suis né pour te connaître en omettant de dire que sur les marches de la mort on écrit ton nom et qu’on a transformé ce poème d’Eluard pour faire de toi une menace, toi mon ami éloigné !

 

Une réflexion au sujet de « ENNEMI DANGEREUX ! »

  1. Barrage entre soi et l’autre… L’interdiction des plus de 100 km est levée. Ouf ! On peut respirer « un peu plus largement » et rencontrer cet autre, reflet de qui nous sommes. Tout commence et tout finit, c’est là l’essence même de l’homme (et du reste).

Laisser un commentaire