L’ECRITURE ET LA PAROLE !

L’écriture et la parole disparaissent !

Je ne vais pas vous faire le coup de la nostalgie, du c’était mieux de mon temps, et du ce n’est plus comme avant…

Cependant je constate que beaucoup de choses sont en train de disparaître.

D’abord la parole, l’appauvrissement d’un langage est non seulement la perte de l’intelligence mais le début de l’isolement, la fin de la discussion et donc la disparition de l’enrichissement de la pensée par la confrontation avec d’autres raisonnements . L’écriture est le support de la parole qui utilise un vocabulaire plus recherché, plus riche en permettant ce lien pour enfanter la lecture qui ouvre d’autres horizons de réflexion, de création, d’acquisition et d’augmentation du savoir.

Actuellement, on se rend vite compte de l’indigence du vocabulaire et de l’attention, en constatant que dès qu’une phrase dépasse les six mots basiques l’interlocuteur demande une répétition de la question posée. Ensuite pour l’écriture, c’est encore plus terrible puisque plus personne ne sait tenir convenablement un stylo, on dirait que certains le confondent même avec un couvert dont ils ignorent également le maniement, et histoire d’en rire, je peux dire que l’écriture des médecins du siècle dernier est un modèle de calligraphie à côté des torchons des devoirs des élèves d’aujourd’hui. Le plaisir de bien écrire est dépassé, et par conséquent on ne donne plus envie de lire car des hiéroglyphes éparpillés sur une feuille ne sont pas une invitation à être déchiffrés….

Certains vont dire que ce ne sont que des détails, qu’avec un ordi, on n’a pas besoin de savoir écrire correctement, que l’histoire ou la géo sont avantageusement remplacées par ces mêmes ordinateurs, à la limite que ne pas savoir compter n’est pas un handicap, toujours pour la même raison…

On oublie de dire que notre intelligence est alors remisée dans la mémoire informatique d’un tas de ferrailles qui ne pourra jamais remplacer notre réflexion, et nous allons vivre sur notre inné qui va s’appauvrir puisqu’il ne sera plus nourri et nous seront continuellement assujettis, par exemple à une coupure de courant, ou tributaires de la perte de toute autre énergie. On s’en aperçoit aujourd’hui avec la perte d’un téléphone et de toutes les informations contenues…une lobotomie collatérale….

Il faut faire attention, la perte de l’écriture, de la syntaxe, du vocabulaire, le tout favorisé par les SMS ou les abréviations ridicules, nous mènent tout droit vers cette novlangue qui va appauvrir notre raisonnement et tuer notre intelligence individuelle en la sclérosant peu à peu et en la noyant dans le politiquement correct et dans le créneau de la norme pour nous faire ressembler aux robots qui vont nous diriger puisque nous serons incapables de nous comprendre….

L’écriture et la parole sont avec la lecture les mamelles de notre intelligence et de notre vivre ensemble.  Y.G

Nous sommes au point de jonction de 1984 et de Terminator !

Une réflexion au sujet de « L’ECRITURE ET LA PAROLE ! »

  1. Et oui, Monsieur Riton ! On aurait pu croire (naïvement) que le premier confinement permettrait aux gens de communiquer un peu plus par l’intermédiaire des réseaux sociaux, et des blogs en particulier ; que néni ! Il n’en a rien été. L’effort demandé pour composer une phrase complète avec nom, verbe, complément d’objet direct est un effort trop important de nos jours pour le commun des mortels. Pendant la première guerre mondiale, les soldats dans les tranchées utilisaient cent fois plus de mots qu’aujourd’hui et ils écrivaient au crayon papier, sur des feuilles parfois tachées du sang de leurs camarades, et à la lueur d’une bougie !
    Mais il reste néanmoins des irréductibles de l’écriture, de l’orthographe et du beau vocabulaire. Rien n’arrête ceux qui aiment les échanges constructifs et la convivialité dans les joutes verbales.
    Continuez donc à nous enchanter.

Laisser un commentaire