PROBLEMES !

Attention…problèmes !

Déstabilisation annoncée…..

Les apprentis sorciers ne voient pas plus loin que leurs idées pratiques qui s‘avèrent être de fausses bonnes idées.

Les têtes pensantes décident unilatéralement et nous devons nous débrouiller, c’est toujours ainsi, le haut et le bas sont déconnectés, ceux qui sont sur le terrain sont toujours au cœur des problèmes.

La crise ukrainienne est en train de nous déstabiliser.

Il y a quelques mois, après l’attaque russe, la montée de l’empathie s’est transformée en précipitation presque irraisonnée, tout le monde voulait faire quelque chose, quitte à partir sur place en Ukraine ou en Pologne pour être au plus près de ceux qui avaient besoin. Mais comme toujours, cette excitation n’est jamais suivie et retombe aussi vite qu’elle est montée. On a donné, sûrement trop, et mal, les pays qui recevaient les marchandises n’étaient pas organisés et donc il y a eu un immense gâchis sur tous les plans.

On a accueilli les réfugiés dans l’urgence, sans aucune structure, au coup par coup, sans planification. Il fallait faire vite et on a tout donné et promis.

Nous sommes en juillet, et le constat est terrible.

Les écoles sont saturées, plusieurs étrangers qui ne parlent pas notre langue déstabilisent une classe et créent des communautés. Certains même abandonnent et ne viennent plus en cours, mais après le covid, cette deuxième vague de problèmes freine ceux qui étaient encore motivés.

Les associations caritatives sont débordées presque aux portes de l’implosion. Le flux toujours plus fort des arrivants a fortement perturbé le cours des approvisionnements et beaucoup d’associations tirent la sonnette d’alarme, mais l’état reste muet en continuant cependant d’envoyer des armes.

Les bénévoles se fatiguent face également à certains mécontentements d’autres bénéficiaires qui constatent un favoritisme évident qui ne vient pas des associations mais de la façon dont sont traités ces nouveaux arrivants qui ont plus de droits, de facilités et de moyens d’aide. Je l’ai déjà dit mais l’état n’a jamais mis en place de telles aides pour d’autres réfugiés auparavant, ni, il faut le dire pour certaines catégories de très démunis.

Le communautarisme s’accentue car il y a eux et les autres réfugiés.

Toutes ces situations n’étaient pas prévues pour perdurer et beaucoup de secteurs se trouvent déstabilisés, et cela va s’agrader si politiquement rien ne s’arrange. Terrible pour tous ces déracinés qui vont encore devoir rester éloignés de leur pays et problématique pour toutes nos infrastructures qui sont chamboulées et qui vont voir leur situation en péril.

J’en reviens encore à l’école, car on connait déjà le manque d’enseignants et je me demande comment on va pouvoir s’occuper de ces enfants qui ne parlent pas français et qui vont, de ce fait, ralentir la progression des autres élèves des classes dans lesquelles ils se trouvent.

Ils décident toujours pour le bas qui est confronté aux problèmes !

Une réflexion au sujet de « PROBLEMES ! »

  1. Ces enfants déracinés venus de l’est apprennent plus facilement notre langue que leurs parents. C’est l’avantage de la jeunesse, capable d’assimiler quelque chose d’inconnu (si tu as eu des enfants, tu auras remarqué qu’ils captaient bien davantage qu’on ne le supposait tout ce qui se disait. D’ailleurs, ils acquièrent le langage très rapidement. Une chance donc pour ceux qui, quand ils rentreront dans leur pays, disposeront d’un bagage linguistique double. Le seul bémol : que deviendront-ils une fois rentrés chez eux (si toutefois ils peuvent être rapatriés )?

Laisser un commentaire