QUESTION !

La vraie question !

Je ne voudrais pas vous ennuyer avec ces problèmes, mais en ce moment comment faire autrement ? La démoralisation peut nous guetter suite à notre désocialisation…

Je suis très préoccupé comme beaucoup d’entre vous sans doute par ce qui se passe actuellement.

Un virus nous tombe sur la tête et l’obscurantisme s’en prend à notre intelligence !

Pour le virus, nous devons subir, mais pour l’obscurantisme il faut se poser la vrai et la seule question : Y-a-t-il un dieu ?

Est-ce que nous nous entretuons pour une chimère, est-ce que nous nous déchirons pour du vent ?

Je ne vais pas utiliser la même réponse facile, mais est-ce que tout n’est pas une histoire de superstition puisque visiblement ce sont les hommes qui ont créé toutes ces utopies pour donner un sens à leur vie, pour se rassurer quant à une suite après cette mort qui les effraie, pour trouver un refuge vers lequel se tourner à chaque injustice d’une vie qui l’est tout autant ?

Dans toute notre histoire, il n’y a aucune preuve de l’existence d’un dieu ou d’un de ses représentants envoyés sur terre, aucun texte sérieux n’en apporte le début de la plus petite preuve ….. nous connaissons par exemple des écrits de Platon, environ 400 ans avant la naissance supposée d’un certain Jésus, l’Épopée de Gilgamesch est sans doute un des textes les plus anciens, dont je conseille la lecture ou un résumé si vous le trouvez sur le net, car la bible s’en est fortement inspirée, et cette histoire a été écrite plus 2000 ans avant le même jésus dont la date de naissance hypothétique n’est pas vérifiée, mais comme il n’a laissé aucun écrit, (comme Socrate d’ailleurs, qui est un des pères de la philosophie) et dont il n’existe curieusement aucune trace dans les textes de l’époque, sauf les évangiles dont un fragment de celui de Jean qui date de 125 …….

Alors, je ne critique pas la teneur de ces histoires sur le plan philosophique, ni les messages d’amour retranscrits, un sage aurait pu le faire, je pense par exemple à ce fameux commandement « Aimez vous les uns les autres » donné par Jesus et retranscrit par Jean, et je ne peux pas m’empêcher de penser à Confucius, né en 551 avant JC, le même qui a servi de date étalon, et de ces citations :

« On doit aimer son prochain comme soi-même et ne pas lui faire ce que nous ne voudrions pas qu’il nous fit », ou « Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu’ils agissent envers vous »

Et de réfléchir ensuite à « Lorsqu’on ne sait pas ce qu’est la vie, comment pourrait-on savoir ce qu’est la mort ? » D’actualité flagrante….

Et de constater que ce philosophe n’était seulement qu’un homme et non un dieu et que cette réflexion justifie la question posée :

Y-a-t-il un dieu ? 

Une question fondamentale dont chacun devrait avoir la liberté de se poser sans être obligé d’obéir à un dogme imposé…c’est notre liberté d’expression …Notre Liberté !

 

Une réflexion au sujet de « QUESTION ! »

  1. Il y a bien longtemps que l’existence d’un dieu quel qu’il soit a abandonné mon cerveau, mon organe de réflexion s’étant tourné vers d’autres préoccupations bien plus pragmatiques. Sans doute faut-il du temps et donc de la réflexion pour en arriver au-delà de l’obscurantisme…

Laisser un commentaire