C’EST QUOI UN VIOL ?

Un viol…..Je me le demande…..

La citation : « _Un homme de 28 ans sera jugé en février à Pontoise pour avoir eu une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans. Des faits qualifiés d’«atteinte sexuelle», que la famille veut voir requalifiés en «viol».  _ »

Je note « une relation sexuelle avec une enfant » on s’arrête……appelons un chat, un chat, c’est un viol ! Il n’y a pas d’autres mots, sinon, avec un bébé qui ne peut parler c’était la même chose, donc un bébé est consentant .

Ne jouons pas avec les mots !

A onze ans elle est jugée consentante !

Est-ce une justice d’homme ?

Vous avez lu cet article et peut-être, comme moi, vous-vous êtes demandés si nous ne devenions pas gaga !

Putain, ce n’est pas possible …..

Est-ce que ces grands magistrats ont des enfants ?

Ont-ils été des enfants eux-mêmes ?

Donc, si un enfant de onze ne manifeste clairement pas son non consentement, le violeur peut se sentir normalement provoqué et peut presque librement passer à l’acte, puisqu’il ne se sent pas ‘rejeté’ et que la relation est donc consentie  ! On ouvre également la porte à tous les viols d’handicapés …..

Donc Baffie aurait pu tranquillement violer NL……

Encore une fois, je n’approuve, ni n’excuse le geste de B, je pense que pour ce cas là, on en fait trop. NL n’est pas une victime, elle pouvait librement le remettre à sa place…..

Cependant pour cette gamine je me demande toujours si nous ne marchons pas sur la tête .

Il suffit de faire ‘peur’ à un enfant qui ne pourra plus bouger et donc, deviendra consentant …

Il y a plusieurs façons d’exprimer sa peur ; être totalement paralysé ou se débattre et fuir, la peur bleue et la peur blanche.

Cependant dans une affaire de viol d’enfant, aucun de ces cas ne devrait être pris en considération, chercher une excuse si infime soi-elle est déjà le début d’un prétexte pour minimiser l’acte sordide injustifiable.

Parce que l’avocat du présumé violeur va sûrement faire remarquer qu’il n’y a pas eu de véritable signe de non consentement ….. mais cette remarque ne devrait même pas être posée, tout simplement au nom des valeurs d’un être humain !

Toute atteinte sexuelle sur un enfant est un viol. Toute excuse est inqualifiable. 

On pourra plaider la folie ! 

Mais alors, nous sommes également tous des fous !

 

3 réflexions au sujet de « C’EST QUOI UN VIOL ? »

  1. La défense aura beau jeu de montrer les photos d’elle à poil que cette jeune fille délurée et précoce postait sur internet…ce qui n’excuse pas l’acte mais laisse deviner le ton des plaidoiries…

Laisser un commentaire