CROIRE OU NE PAS CROIRE !

Croire, peut- être, mais il ne faut pas déconner !

Ne pas croire, peut-être, mais il ne faut pas déconner non plus !

La crèche, les religions, les symboles religieux sont des fables, des superstitions et des légendes, mais le tout est de le savoir et de le comprendre, et pour cela il faut avoir de l’instruction et de l’intelligence afin de faire le tri… et surtout ne pas être un con borné ou un fanatique obtus, et enfin, ne pas être manipulé par justement le catéchisme des religions avec leurs mythes fondateurs.

Il ne faut pas s’arrêter sur les allégories qui appartiennent aux religions et qui ne sont que des moyens d’embrigader les fidèles dans un catéchisme plus idéaliste que véritable.

A mon avis, il est donc absurde de rejeter les crèches et les histoires trempées dans l’eau bénite, même assaisonnées péplum, avec une pointe d’histoire religieuse de série B, la mer qui recule sur le sable, et Jésus qui avance sur l’eau, comme il est également tout aussi absurde d’accorder une quelconque vérité à ce que racontent ces romans qui prétendent qu’une terre dite sacrée appartient au peuple d’un dieu hypothétique et qu’après l’avoir volée aux peuples autochtones, pour se débarrasser de problèmes politiques, certains bigots révisionnistes, avec l’aide de flagorneurs alléchés par quelques promesses surnaturelles, tentent ensuite de piquer leur capitale…….mais que dire des couillons négationnistes ou révisionnistes…… qui appuient ces résolutions…..

Je vous ai déjà peut-être raconté cette anecdote : Il y a quelques temps je parlais avec avec une personne qui était baptisée, par tradition, et sans doute par coutume familiale, et qui m’annonçait son intention de se faire débaptiser, parce qu’elle ne croyait pas en Dieu. Je tentais de lui expliquer que cette démarche était totalement ridicule puisque ce ‘sacrement’ religieux n’avait absolument aucune valeur s’il n’était pas reconnu et accepté par celui qui l’avait reçu, qu’il ne s’agissait foncièrement d’aucun marquage au fer rouge, ni de trace sur une quelconque partie du corps, comme certaines autres religions et que se faire débaptiser revenait à reconnaître, de fait, un symbole religieux à cette cérémonie de lavage de tête, ce qui était tout le contraire de sa manœuvre……

J’ai lu que, dans une crèche, on avait remplacé la statuette d’un enfant, entre un âne et une vache, par une endive, c’est un déconnage, sans plus, bon, un peu nul, bref, une grosse erreur, une banane c’était beaucoup mieux, mais il faut le prendre comme tel, un simple canular équivoque qui ne fait de mal à personne, mais beaucoup moins que celui de brûler la bible ou le coran, et en allant plus loin, au risque de me faire une nouvelle fois excommunier, de croire que le fait de ne pas manger telle ou telle nourriture, ou de s’habiller de telle ou telle façon, de se couvrir ou non la tête, allaient suffire pour s’attirer les faveurs d’un dieu qui est supposé tout voir dans le cœur de ses ouailles et de tout connaître de l’avenir…..

Merde, si des grands docteurs de l’église ou des prophètes de l’islam ou des grands rabbins pensent que leur dieu va juger ses créatures sur leur façon de se vêtir ou de manger et leur accorder ou non la vie éternelle, sur ces critères ….c’est dire le peu de cas qu’ils font de sa puissance et de son intelligence…….à moins qu’ils ne l’aient inventé en partant de leur image, ce qui est de loin l’explication la plus logique, mais beaucoup trop difficile à concevoir pour des adeptes légèrement niais, balourds et cucul la praline, c’est mon avis.

Alors s’arrêter à de telles balivernes, si on est athée, est donc de devenir aussi nul que tous ces fanatiques qui veulent imposer leurs dogmes à grands renforts de superstition et de gris-gris.

Merde, tant qu’on est pas dérangé, je le souligne encore, par des coutumes ou du fétichisme d’un autre âge, qui n’entravent pas notre liberté et qui ne sont que des enfantillages, il n’y a pas besoin d’en faire des guerres de religion, car notre intelligence devrait seulement être utilisée pour en rire, à condition de ne pas se faire dégommer avant….je déconne…quoique.

Cependant il faut également se méfier de ceux qui justement se servent de ces provocations pour alimenter la folie meurtrière de leurs bras vengeurs totalement dépourvus de la moindre instruction et peut-être également guidés par des motifs plus terre à terre.

Il est très difficile de s’aventurer dans les méandres de la foi aveugle religieuse qui ne s’arrête devant aucun compromis, même celui qui mettrait en exergue la différence entre la puissance illimitée d’un dieu et ses demandes totalement basiques, voire farfelues.

La liberté d’expression doit rester notre credo, malheureusement cette liberté devient une attaque pour l’autre camp qui se refuse à l’humour du crayon et préfère celui de l’extermination pure et simple.

Alors, il faut se rendre à l’évidence et avouer que nous avons trop laissé faire.

Il a longtemps été impossible de critiquer les agissements d’une religion sans être immédiatement taxé de racisme, d’islamophobie ou d’antisémitisme. Une assimilation de la personne avec sa religion, une manière de couper court à toutes critiques avec une parade inattaquable .

Alors justement, les intégristes de ces cultes se sont servis de ces défenses et de notre tolérance pour imposer certains de leurs principes et même pour placer leurs lois religieuses au dessus de nos lois  républicaines !

Le secret de la confession chez lez catholiques a servi de bouclier aux nombreuses exactions de ses membres, et les débordements étaient traités en interne, comme si la justice des hommes n’arrivait qu’après celle de leur dieu. Les autres religions se sont engouffrées dans ces ouvertures béantes pour nous provoquer avec des interdits culinaires et vestimentaires qui, insidieusement, manifestaient clairement une séparation entre les lois religieuses et celles de notre état .

Certains ont considérés ces débordements comme futiles, mais ils annonçaient le début d’un communautarisme qui a élargi les brèches pour en faire une sorte de cassure beaucoup plus profonde en amenant de nombreux problèmes comme des tentatives pour accentuer la séparation des hommes et des femmes et même de placer ces dernières à un rang inférieur puisque nous avons laissé faire sur les situations de polygamie……

Nous avons continué à nous voiler la face, au nom d’une morale de maternelle, nous avons laissé l’éducation des banlieues prendre le pas sur celle de la république, nous avons supprimé les églises mais laissé dire une autre messe dans des mosquées où la parole n’était absolument pas contrôlée, au nom de notre tolérance nous avons tout laissé faire car nous avons mélangé les religions et les hommes .

Nous avons laissé certains religieux expliquer que les attentats étaient une punition pour nos débordement anti-religieux qui permettaient la critique des prophètes, et chaque jour les signes profonds d’une totale déconnexion entre notre façon de vivre et les avancées religieuses ont creusés des différences pernicieuses et des éloignements fondamentaux entre ceux qui se référaient à la loi républicaine et ceux qui suivaient la loi religieuse.

Et enfin, je n’entends pas trop crier après l’augmentation des persécutions de chrétiens dans le monde !

Il y aura donc toujours des discutions avec les religions…..

Une religion qui ne veut pas rester une secte doit se développer et convertir de nouveaux adeptes pour perdurer dans le temps. « croissez et multipliez vous » faisant partie du catéchisme de base.

Tant qu’on reste sur le plan spirituel, il n’y a aucun problème, puisque chacun peut choisir librement sa route, mais malheureusement presque toutes les religions ont usé, ou usent de la force pour imposer leurs dogmes et leur façon de vivre et c’est ce qui est totalement inacceptable.

Nous avons en partie résolu ce problème avec la séparation des églises et de l’état, encore faut-il l’appliquer, mais nous devons rester vigilants, il suffit de regarder autour de nous et si nous n’y prenons pas garde nous allons nous diriger inexorablement vers le retour de l’obscurantisme !

 

2 réflexions au sujet de « CROIRE OU NE PAS CROIRE ! »

  1. Je ne peux qu’être d’accord avec toi Riton… Mon petit-fils est venue à la maison avec une amie convertie à l’Islam, une jolie nana, non maghrébine, complètement écervelée, je pourrais même écrire décervelée et qui nous a rabâché comme un perroquet, des âneries à n’en plus finir … Bref, comme je suis d’un naturel accueillant, je l’ai invitée à rester pour le repas du soir en lui faisant remarquer que je faisais un risotto, mais qu’il y avait du lard dedans … Elle me dit que ce n’était pas grave, qu’elle allait « trier » le lard … et comme je savais qu’elle ne crachait pas sur le champagne, je lui ai demandé si elle « triait » l’alcool avant de l’ingurgiter…. ça ne l’a pas perturbée. En fait, elle s’est convertie parce qu’elle était amoureuse d’un Tchétchène, ce qui ne m’a pas rassurée… c’est une jolie petite conne mais mon naturel méfiant est en alerte….

Laisser un commentaire