ÉGALITÉ, LIBERTÉ, ET FRACTURE SOCIALE !


L’égalité pour tous n’est qu’une utopie !

Cependant, on ne peut pas demander tout et son contraire.

On ne peut pas payer moins d’impôts et avoir un service public de pointe.

Pour que chaque français puisse avoir accès à tous les avantages il faut nécessairement que les impôts soient perçus .Cet impôt qui doit être équitablement partagé entre tous les citoyens en fonction de leur revenu.

Je ne veux pas critiquer le salaire de certaines personnes qui gagnent des sommes astronomiques…quoique .. c’est un autre débat, putain mais lorsque je constate les écarts de salaires, j’ai envie de hurler, cependant on pourra discuter, car il ne serait pas normal non plus que tous les salaires soient identiques, comme je l’ai lu sur sur google.

Je ne suis pas contre des salaires élevés, mais je suis contre des salaires trop bas qui ne permettent pas de vivre décemment !

La classe moyenne est en train de s’appauvrir, il y a des salaires démesurément élevés et d’autres atrocement bas ! Cette classe ne profite pas des aides sociales accordées aux plus pauvres, ni des avantages fiscaux qui favorisent les plus riches. L’ascenseur social a complètement disparu et justement cette classe intermédiaire est en train de disparaître….. comme le tertiaire complètement délabré .

Par contre, il faut une juste répartition des richesses et surtout que chaque citoyen prenne conscience de ses devoirs dus à la nation. Pour recevoir, il faut également donner, en fonction de ses moyens, bien sûr, et ne pas toujours demander aux mêmes de faire un effort.

Il est curieux de noter que certains s’offusquent de la rémunération de certains hommes politiques et ne bronchent absolument pas au regard de celle des fouteux . Et je n’ai rien entendu au sujet des repas indécents d’autres guignols des pelouses vertes….. qui là, sont carrément une insulte pour ceux qui viennent dépenser des fortunes pour les voir, je vais encore le redire, mollarder sur des bacs à chiens. Lisez les liens !

Mais on dresse les français les uns contre les autres, et ce sont d’autres citoyens qui vont devoir payer les conséquences du vandalisme.

Les enseignants ont trop de vacances, les commerçants sont des voleurs, les fonctionnaires des glandeurs…etc….mais ce sont le tissus de notre façon de vivre et de la garantie de la stabilité de notre société. Je vais encore l’écrire;  le ‘gilet jaune’ qui a été gravement blessé en démolissant une grille, va être pris en charge par justement cette société contre laquelle il rageait…..

Les riches le seront toujours, tandis que ceux qui vont perdre de l’argent en subiront immédiatement les conséquences tragiques, bref, indirectement ce sont encore les pauvres qui vont morfler.

Les petits qui profitent, en mégotant par ci par là, des avantages de pacotille, sont stigmatisés, alors que les gros qui magouillent à grande échelle, en utilisant tous les passe-droits et les corruptions dus à leur position, se faufilent à travers toutes les intrigues pour justement détourner le maximum de prélèvements obligatoires et passer plus facilement à travers les mailles des impôts, et font souvent figures de boucs émissaires et même d’innocents.

Il faut également tenir compte des manipulations de toutes parts qui peuvent servir ou incriminer chaque côté, chacun ayant de bons arguments pour défendre ses idées…des argument souvent réversibles qui ajoutent encore plus à la division, surtout si on refuse la communication.

Il ne s’agit pas de faire la guerre aux riches, il s’agit simplement d’équilibrer la balance !

Cependant il ne faut pas emmerder les citoyens en leur demandant de comprendre tous les désagréments causés par les manifestations et le vandalisme qui s’en suit, car on agit exactement comme ceux dont on veut dénoncer les manœuvres en laissant les citoyens se dresser les uns contre les autres.

Il ne faut pas que des travailleurs emmerdent d’autres travailleurs  qui ont les mêmes problèmes qu’eux !

           Le gros problème est justement le service public !

Ils ont tué le service public ! Le service égalitaire pour chaque citoyen du pays …

Maintenant, il y a trop de fonctionnaires, ils sont devenus une des cibles du gouvernement………..

Bien sur, on ne parle pas des fonctionnaires nantis, ceux d’en haut, les hauts fonctionnaires des hautes affaires de l’état, des hauts fonctionnaires planqués dans des commissions inutiles, dans des niches sans pouvoir, dans des organismes à faire des constats à étudier des solutions qui ne seront jamais examinées…..car il faut également tenir compte de tous les avantages impensables dont jouissent ceux d’en haut qui constituent une injustice de plus pour les citoyens.

Petite marche arrière dans le temps…..

Avant, tout marchait bien, les pays en voie de développement étaient des destinations exotiques, il n’y avait que les touristes friqués, pas ceux de la masse, la Chine dormait, les tigres de papier n’étaient pas dépliés, et notre économie ronronnait à l’exportation.

Et puis le premier choc pétrolier a chamboulé tout ce système bien établi et les sirènes du chômage ont commencé à retentir.

Pour continuer de vivre dans notre monde féerique et éviter que les chômeurs professionnels ne le deviennent par nécessité, on a ouvert la boîte de l’accroissement des fonctionnaires pour maintenir notre idée d’une France forte du plein emploi et sans problème.

Et puis tout s’est accéléré, et ces mêmes fonctionnaires, trop nombreux, sont devenus des glandeurs par obligation. On avait promis à certains des avantages pour contrebalancer un salaire moindre, alors je peux comprendre que les temps ayant changés on supprime ces mêmes avantages aux seuls nouveaux embauchés, en laissant aux anciens ces ‘privilèges’ acquis à cause de leur faible salaire.

Mais comme tout avançait rapidement, les fonctionnaires, de fait trop nombreux, on été stigmatisés et on a décrété que leur réduction était une solution à tous les problèmes .

Cependant il faut considérer la politique de l’état qui est en train de démolir tous les secteurs qui étaient le ciment de notre vie puisque ceux de l’égalité pour chaque citoyen face aux services de l’état, sans tenir compte de lieux lieux de travail et d’habitation.

Les transports, la sécurité, l’école, les soins devaient être les mêmes pour tous. Alors maintenant, on taille sans s’apercevoir que l’impact touche les citoyens.

Ce problème n’est pas important pour les nantis puisqu’il leur suffit de payer pour tout résoudre

Le gouvernement souffre d’un gros problème de communication, d’ailleurs il ne communique pas, ni ne discute, il impose.

Seulement il est totalement déconnecté du peuple.

Son regard méprisant sur les retraités et les fonctionnaires est sans doute la cause principale du sentiment d’injustice ressenti par ces tranches de la population.

On met en balance les impôts et les taxes, et l’écologie. Un faux problème.

La suppression de l’ISF est une faute ‘professionnelle’ on ne peut pas dissoudre un impôt qui est un symbole d’une certaine justice sociale, on ne peut pas donner d’une main et reprendre deux fois plus de l’autre. La taxe d’habitation supprimée est un leurre car elle oblige la création de nouvelles taxes, un peu comme la vente des autoroutes l’avait fait, et surtout on ne cherche absolument pas à trouver des solutions de remplacement, comme par exemple le problème de l’écologie où les diverses taxes ne profitent pas à la recherche de nouvelles énergies renouvelables.

Et nous en revenons à cette fracture sociale qui est naturellement la source de toutes les contestations !

 

3 réflexions au sujet de « ÉGALITÉ, LIBERTÉ, ET FRACTURE SOCIALE ! »

  1. Désolé, mais tu n’ y comprends rien ! Si tu peux acheter une place à plus de cent euros pour voir des chèvres il ne faut pas râler si les fruits augmentent …….ou le reste également !
    Et en plus tu n’as pas regardé les liens ………

Laisser un commentaire