LA RETRAITE !


L’âge de la retraite !

Encore une fois je vais aller à contre courant, peut être par provocation …….qui sait ….

J’appartiens à l’ancienne génération, bon, ce n’est pas une excuse, mais j’ai commencé à travailler à quinze ans, l’âge où les ados d’aujourd’hui se révoltent parce qu’ils n’ont pas assez d’argent de poche pour s’acheter des joints, ou parce que leurs parents ne veulent pas leur payer le dernier téléphone .

De la provoc ? Non, puisque l’herbe est banalisée et qu’il est de bon ton de dire que fumer cette merde est normal et que ça fait moins de mal que le tabac, et que sinon t’es pas cool, ou alors que t’es pas de la gauche bobo qui te dit que tous les intellectuels en ont touché, et lorsque tu veux tuer ton chien tu l’accuses d’avoir la rage, et que même si tu n’as pas essayé le joint, t’es un con…même si t’as pas de chien.

Donc lorsque je suis arrivé à l’âge de prendre ma retraite, j’avais bossé plus de quarante cinq ans, avec des semaines à plus de cinquante heures……sans jamais me poser des questions sur la future retraite que j’aurais un jour lorsque j’arrêterai de bosser, parce que à cette époque là, notre raisonnement n’était pas le même…… à tort ou à raison….. peut-être parce que trouver du travail était plus facile, mais peut-être aussi parce qu’on voulait plus rapidement couper notre cordon ombilical et que nous étions plus vaillants pour bosser et devenir indépendants sans nous poser la question de savoir si nous allions être exploités, ce grand mot qui castre aujourd’hui toutes les tentatives d’émancipation. Un grande prétexte très pratique pour excuser le glandage et en faire une institution défensive face à l’exploitation dévoreuse de libertés ! On glande pour ne pas prendre le risque d’être exploité en travaillant….

Alors, lorsque certains, qui ont commencé à bosser à à vingt cinq ans passés, commencent déjà à envisager cette heure fatidique, même si le vrai travail ne les a même pas même pas effleuré, peut-être parce que les jeunes d’aujourd’hui spéculent plus sur leur héritage et sur ce qu’ils vont toucher que sur le travail qu’ils doivent fournir pour prendre leur autonomie, et se plaignent déjà d’une prolongation de leur vie active, sans penser que certains parents ont dû mettre leur vie en stand bye parce qu’ils n’avaient pas encore quitté la maison à plus de vingt cinq ans, ou qu’ils y étaient revenu à plus de trente cinq parce qu’une séparation sentimentale avait crevé le cœur de ces tanguichochottes, alors qu’ils avaient commencé la leur lorsque au même âge leurs rejetons passent les nuits sur des sites pornos ou à exciter leur joystick sur des putains de jeux de merde qui abrutissent leur libido en oubliant de regarder leur nénette qui s’emmerde en fantasmant au prince charmant des téléréalités affligeantes diffusées non stop sur les chaînes de l’abrutissement cérébral organisé  !

Oui, je gueule, parce que je n’arrive pas à cerner les nouvelles générations qui demandent plus que ce qu’elles donnent, parce qu’elles se posent plus de questions qu’elles ne cherchent de réponses, qui sont persuadées que nous ne comprenons rien à leurs problèmes alors que nous sommes tous les mêmes…mais à des moments différents, parce qu’elles nous critiquent sans savoir qu’elles feront exactement les mêmes choses en reproduisant certainement nos mêmes erreurs, et parce qu’il n’existe pas de manuel pour mener sa vie et que c’est à chacun de le faire du mieux possible.

Alors je ne comprends pas ces jeunes qui se posent des questions de vieux !

Une réflexion au sujet de « LA RETRAITE ! »

Laisser un commentaire