MANIPULATION !

Manipulation insidieuse!

Encore une fois, je dois préciser ma pensée, je ne suis absolument pas complotiste, mais je ne fais que constater froidement.

Toutes nos libertés sont en train d’être grignotées par ce qui semble être une mesure de sécurité au premier abord pour nous protéger mais qui cache d’autres menaces plus pernicieuses .

Nous sommes dans l’urgence prioritaire de la santé et des menaces terroristes et les préfets ont pris l’ascendant sur les maires et les régions, et le gouvernement en est pratiquement réduit aux décisions du président.

Le problème est bien sûr que tout est ambigu. Aucune décision n’est claire, on voyage à vue. Nous sommes obligés de suivre pour ne pas être montrés du doigt comme des égoïstes et évidemment nous sommes culpabilisés si nous refusons de rentrer dans le moule ou bien nous encourons des sanctions si nous discutons des mesures ordonnées ou de leur manières.

Pendant ce temps, nous sommes désocialisés par des mesures restrictives qui peu à peu nous isolent.

Notre système social est battu en brèche et notre système économique est sournoisement démantelé.

Les grands groupes américains ont le champ libre devant eux puisqu’ils peuvent tranquillement, en pompant notre argent, contourner les lois et détruire nos emplois, notre distribution, nos fabrications, nos usines, et plus loin, notre avenir en sclérosant celui de nos enfants.

On nous a privés de ce qui était nécessaire, comme la culture et la socialisation en les oblitérant comme du superflu et on a manqué de ce qui l’était vraiment comme les masques, les gels, les tests, les gants et maintenant la vaccination en nous persuadant qu’on gérait l’épidémie d’une autre manière.

Gouverner c’est prévoir, mais en ce moment, il faut le constater, on subit !

Une réflexion au sujet de « MANIPULATION ! »

  1. La différence entre eux et nous, c’est que nous ne gouvernons que nous-mêmes (malgré les empêcheurs de tourner en rond que sont devenues les prescriptions telle ou telle…, fluctuantes et imprécises selon les jours ou le diseur de bonne aventure. ). Je n’écoute plus ce « bruit »-là, trop persistant, trop prégnant, trop envahissant, trop démoralisant, etc…

Laisser un commentaire