NOUS SOMMES DES RÉVOLUTIONNAIRES !

Nous ne sommes pas des bedeaux, ni des imbéciles !

Lundi, c’était la rentrée, certains présentateurs imbéciles parlaient encore de petites têtes blondes, et sur TF1, au JT de 13h, un éternel marronnier sur une classe du ch’nord avec, dessus le tableau, un crucifix ……….

Certains peuvent penser que je suis un anticlérical primaire ou un blasphémateur chronique, que j’aime bouffer du curé et me foutre des dieux comme n’importe quel révolutionnaire fanatique, mais je ne suis qu’un râleur compulsif qui déteste tout ce que quelques autres trouvent presque normal, je ne suis qu’un descendant des idées de ceux qui ont promulgué la loi de 1905 !

A ce sujet il faut bien préciser que cette loi est la séparation DES églises et de l’état …sans ‘excès’ comme il est dit chez madame qui rigole. Il s’agit bien des églises de toutes sortes car certains se méfiaient déjà d’autres religions qui pourraient un jour venir mettre leur prosélytisme dans notre laïcité !

Cependant j’approuve certaines déclarations de M Allard qui tenait des discours beaucoup plus fermes que A Briand ….

 » La religion n’est que la caricature de la philosophie. « 

 « Nous combattons donc la religion parce que nous voyons dans la religion le plus grand moyen qui reste entre les mains de la bourgeoisie, entre les mains des capitalistes pour conserver le travailleur dans un état de dépendance économique. Voilà pourquoi nous faisons la guerre à tous les cultes et pourquoi nous en sommes les adversaires les plus acharnés. »

« Il faut le dire très haut : il y a incompatibilité entre l’Église, le catholicisme ou même le christianisme et tout régime républicain. Le christianisme est un outrage à la raison, un outrage à la nature. »

Je n’accepte pas qu’on m’impose toutes ces superstitions au nom d’une appartenance à une confession, et surtout en se servant de cette tolérance qui n’est valable, en définitive, que dans un sens .

La religion est un poison qui nous corrompt lentement. Nous n’avons pas besoin de religion pour vivre, mais seulement d’un peu de bon sens, de tolérance et de fraternité.

La tolérance…ce mot passe partout est lâché, explication facile pour justifier tous les débordements.

Tous revendiquent la tolérance, mais malheureusement, en son nom, certains emmerdent les autres.

Certains réclament de la tolérance lorsque leurs idées sont minoritaires, mais dès qu’ils sont bien implantés, ils exigent aux autres de se plier à ce qui est devenu leur loi ! L’histoire regorge de ces nombreux exemples, comme celui des chrétiens qui se sont mis à persécuter à leur tour ceux qui ne voulaient pas le devenir dès que leur religion fut devenue celle de l’état en 380. Là, je rejoins les interventions de Allard .

Cependant il faut choisir ce que l’on veut.

En effet, croire c’est bien sûr également pratiquer, car dire « Je suis catholique, mais je ne pratique pas » est une absurdité totale, n’en déplaise à certains qui se disent ‘croyants’. On ne peut pas vouloir le vin et l’hostie de l’offertoire, c’est exactement comme un militaire qui s’abstiendrait de saluer un supérieur, ou comme un citoyen qui refuserait ses devoirs en ne pensant qu’à ses droits…..comme c’est souvent le cas, malheureusement .

Croire c’est accepter les dogmes, le catéchisme, et respecter les devoirs inhérents à chaque baptisé, car celui qui n’obéit pas aux préceptes de l’église, à savoir , assister à la messe, recevoir les sacrements, faire le signe de croix, entre autres, est un hérétique. Croire c’est donc également souvent refuser les avancées de la science pour se réfugier derrière des croyances invérifiables souvent proches des superstitions .

Il y a donc également ceux qui au nom de la dévotion qu’ils croient porter à leur dieu bafouent les commandements de leur religion. Comment croire aux paroles de certains fanatiques jihadistes, entre autres, qui méprisent tous les principes en se conduisant comme des assassins pour rechercher un voie vers leur salut ?

Encore une fois, j’accepte la liberté de religion. Chacun peut choisir le dieu qu’il veut, prier qui il veut, se déguiser comme il veut….mais dans les lieux de culte prévus à cet effet pour ne pas gêner ceux qui s’en foutent totalement  et qui ne veulent pas être dérangés par ces gesticulations intempestives !

Le problème est que ceux qui pratiquent une religion veulent toujours ‘convertir’ les autres pour la maintenir dans le temps ….puisque, généralement, cela fait partie de tous les catéchisme religieux : « Allez et portez la bonne parole. »

La religion est donc un cheval de Troie insidieux dont le but final n’est que de prendre possession de la volonté de l’homme pour s’en servir à ses propres fins sous des motifs fallacieux qui ne sont que le pouvoir de ses dirigeants !

Je le répète encore, oui, je revendique le droit de blasphémer sans que des religieux fanatiques ne viennent me promettre la mort ou la damnation éternelle !  

6 réflexions au sujet de « NOUS SOMMES DES RÉVOLUTIONNAIRES ! »

  1. On ne peut pas juger. La foi fait du bien à des gens dans la,peine. Je connais de grands catholiques qui sont des gens merveilleux, tournes vers les autres, un monsieur, á qui je pense en particulier, qui malgré son grand âge, uns santé fragile, se décarcasse littéralement pour les autres. Il s’occupe des handicapés, leur fait leurs dossiers, fait les démarches de ceux qui ne peuvent pas les faire. C’est un grand catholique, il est diacre. Il sait que nous ne sommes pas croyants, jamais il ne nous parle de religion, aucun proselytisme, il sait que nous savons, il sait pour nous aussi, et ça n’empêche pas l’amitié, l’estime réciproque, et c’est très bien ainsi.

  2. Julie, c’est bien de ce dont je parle, il vit sa vie de croyant sans prosélytisme, cette personne est totalement en accord avec ce que doit être la tolérance réciproque ……et honnêtement je ne crois pas que la religion ait quelque chose à voir avec sa conduite , sinon il ne serait qu’un cul béni intéressé……. ce dont je doute !

Laisser un commentaire