CENSURE !

Les réseaux sociaux et la censure !

J’en avait déjà parlé au sujet de la censure des textes de Trump. C’est la manière qui me dérange….. et je persiste.

De quel droit un organisme privé peut-il s’ériger en censeur et décréter ce qui est bon ou mauvais, juste ou injuste, en s’autoproclamant le juge suprême.

Ce qu’a fait Trump est absolument inqualifiable, mais il y a un contre pouvoir dans son pays qui peut à tout moment décider des limites franchies et du débordement de ses fonctions, le président n’est pas totalement tout puissant, ou alors la constitution du pays a des problèmes avec sa loi en accordant les pleins pouvoirs sans barrière et sans limite, à un homme qui peut à chaque instant péter les plombs et devenir dangereux .

Le pouvoir de censure est du domaine de l’état et du peuple, et non d’une entreprise privée, même de taille mondiale et qui de surcroît peut agir en dehors de ses limites territoriales et de compétence ….

Par exemple, lors de l’assassinat de S.Paty, les réseaux sociaux sont entièrement coupables du débordement médiatique parce qu’ ils sont restés absolument immobiles et muets alors que les déferlements de violence justifiaient une censure, si on applique le même raisonnement.

Ci joint un autre exemple avec E.Semoun censuré par Instagram qui ne comprend pas l’humour au second degré….et qui pourtant muselle…..

Il y a quelques années, sur mon blog on m’avait demandé par mail de supprimer la photo d’une femme légèrement vêtue lorsque je m’en étais servie pour illustrer un post, et j’ai du obtempérer pour ne pas être totalement censuré, c’était donc un ordre à peine déguisé auquel je ne pouvais pas désobéir pour ne pas perdre mon abonnement. Il ne s’agissait que de la photo d’un film de BB…..

En allant plus loin, il est incompréhensible et surtout très dangereux qu’une entreprise extérieure vienne interagir dans un domaine pour lequel elle n’est pas habilitée ni compétente.

Ces nouvelles puissances mondiales sont en train d’imposer leur propre vision d’une morale.

C’est une ingérence totalement dangereuse et pernicieuse, voire liberticide, d’interférer dans la façon de penser d’un autre pays ou même du sien, en y imposant par sa puissance financière sa conception de la politique, sa vision de l’humour, sa religion et ses décisions arbitraires, car on ne sait pas où cela peut s’arrêter !

 

Une réflexion au sujet de « CENSURE ! »

  1. Vaste débat que celui-là. Suis-je pour la censure ? Non, bien évidemment. Cependant je bémolise tout de suite : ces vecteurs que sont les réseaux « sociaux » ne peuvent tolérer d’être utilisés à des fins de désinformation, de détournement de la vérité, du déversement de la haine, bref, il faut savoir ne pas laisser proliférer l’insupportable qui induit, de fait, des événements répréhensibles, voire pire. Cela s’appelle la modération. Certains sites ont davantage d’exigence et refusent l’accès à certains commentateurs qui étalent leurs bas instincts sur le web. Ceci, après rappel des règles. Pourquoi les Gafa ne l’ont-ils pas fait ou plutôt, pourquoi ont-ils oublié d’appliquer des règles édictées par eux-mêmes ? Il ne faut pas oublier que ces « services » sont sous-tendus par la pub qui draine beaucoup d’argent (sinon, pourquoi seraient-ils gratuits ?)
    Bref, c’est à chacun de s’autocensurer, et si tel n’est pas le cas, il me semble que ces plates-formes doivent intervenir, alerter rapidement et éventuellement radier si le contrevenant persiste à distiller de la haine, de fausses informations et autres travers que des tronches lessivées ne savent pas comprendre. Ce serait davantage légal qu’une suppression sur le tard, comme pour Trump qui a profité de son élection pour déverser sa connerie sur les réseaux et conforter ainsi sa base dont le QI, hélas, est loin d’être dans la moyenne.

Laisser un commentaire