JOUR VINGT BIS ET LA NEURASTHENIE !

La neurasthénie nous guette !

Comment ne pas sombrer dans cette sorte de mélancolie ?

Du matin au soir la télé nous vomit des infos catastrophiques entrecoupées des interventions de docteurs ou d’hommes politiques qui viennent nous sabrer le peu de moral qui nous habite en nous annonçant de nouvelles mesures stressantes, soit pour restreindre nos libertés soit pour hypothéquer celles qui nous restent.

Des catastrophes annoncées qui semblent irrévocables et qui nous rapprochent irrémédiablement de l’écœurement, du pessimisme, de l’abattement en nous faisant déprimer.

Aucune nouvelle optimiste, aucun espoir d’amélioration, une sorte de yo-yo médical joue avec notre vie en nous ordonnant plus qu’il nous conseille………On jongle avec les positifs comme s’ils étaient déjà morts, et la courbe de ceux qui le sont s’apparente aux montagnes russes….

Je pense à tous ceux qui vivent seuls, qui ne peuvent plus sortir, ni voir leurs quelques amis, qui sont coincés dans un petit espace avec la télé comme seul exutoire, dont la seule sortie est d’aller chercher le pain le matin, à ceux qui sont séparés de leur famille, je pense aux grands parents privés de leurs petits enfants, je pense aux ados qui ne comprennent pas et je pense aux vieux à qui on impose une autre fin de vie qui n’est sûrement pas celle qu’ils voulaient choisir…. ce confinement est devenu une prison !

On nous conduit tout droit vers le no futur … nos villes ressemblent à ces cimetières désertés, tout ce qui est notre vie est anéantis, tout ce qui nous permettait le vivre ensemble est en train de nous isoler….

La privation de notre liberté a une face cachée encore plus destructrice, nous savons que nous n’avons plus la possibilité de choisir et nous perdons notre libre arbitre, nos rêves disparaissent.

Putain, être obligé de demander la permission de sortir pour un motif dont ils doivent connaitre la raison, nous sommes redevenus au temps de l’école, où il fallait un mot d’absence, mais je crois plutôt que nous sommes les moutons qui attendent leur tour ! 

Une neurasthénie qui va avoir des conséquence encore plus terribles car nous sommes en train de vivre par procuration ….

Est ce que le jeu en vaut la chandelle ?  Alors je ne comprends pas et je râle !

 

3 réflexions au sujet de « JOUR VINGT BIS ET LA NEURASTHENIE ! »

  1. Oh! là!là!
    Ton analyse tombe  » à pic « … j’ai le « moral dans les chaussettes » et c’est exactement ce que je disais à une amie, à l’instant, qui se trouve seule comme moi…. sans possibilité de voir les enfants et les petits enfants.
    Tu es un visionnaire ….

    Riton : Non, je suis un prisonnier !

    1. Idem pour moi ! Moral au plus bas.. cette année entre le 1er confinement, les vacances et le 2ème confinement… nous n’aurons vu nos enfants que 4 fois !!
      Pour m’occuper l’esprit je fais des macarons..

  2. Ce n’est pas facile de vivre en ce moment. mais ne nous plaignons pas, ce sont les générations futures qui seront les plus impactées. parce qu’elles devront rembourser une dette abyssale et surtout, hors quelques exceptions[que je ne nommerai pas], n’auront plus le loisir de vivre dans l’insouciance…

Laisser un commentaire