URGENCES AUX URGENCES !

Urgences en rade !

Lorsque le covid est arrivé les promesses se sont mises à pleuvoir …

Les hôpitaux devaient être soutenus….. plus de lits, augmentationdes salaires  des infirmières et de tous les fonctionnaires, réorganisation des services etc…

Des promesses non tenues….

Avec la pandémie et le confinement l’augmentation du nombre des lits était programmée, le deuxième confinement arrivé, le varan de komodo avait la langue fourchue …personne n’a rien vu …

La très mauvaise gestion de la pandémie est flagrante aujourd’hui, puisque l’engorgement des hôpitaux plombés par le manque de personnels et de lits a conduit à une situation dramatique aggravée ensuite par l’amateurisme des dirigeants qui n’avaient absolument pas prévu qu’une telle situation pouvait être possible, pas de masque, pas de seringue, le tout couronné par un dilettantisme et une communication totalement lamentable. Personne n’a oublié le cinéma des avions, des trains et des hélicos affrétés pour transporter des malades à des centaines de kilomètres alors que la capacité covid des hôpitaux était de dix lits et qu’ils étaient donc débordés par un afflux de malades qui se trouvaient devant le mur d’une administration dépassées dont la communication erratique conseillait le soir ce qu’elle avait déconseillé le matin avec la même certitude condescendante, voire méprisante lors des allocutions télévisées où les spécialistes se disputaient le crachoir de la renommée avec des déclarations orchestrées par un cinéma déplorable et superfétatoire .

Et aujourd’hui, tout recommence….

Les urgences sont saturées, les médecins se cassent dans le privé, les infirmières changent de métier, et le scandale des intérimaires qui sont payés jusqu’à 4000 euros la journée parce qu’on n’augmente pas les salaires et qu’on n’embauche pas nous prouve que la gestion des hôpitaux est totalement aberrante, absurde, et même dangereuse puisqu’en payant grassement ces intérimaires qui ne travaillent que 3 ou 4 jours par mois, et pour cause, le nombre des médecins baisse forcement.

Les promesses électorales pour un nouveau quinquennat étaient exactement celles qui n’ont pas été tenues.

Les urgences dans le rouge, la santé qui vacille, et une organisation déplorable avec le scandale des intérimaires qui passe inaperçu !

On a élu les mêmes avec quelques nouvelles têtes de circonstances qui vont nous servir le même rata…. dans une nouvelle gamelle. On laisse crever les agriculteurs et l’écologie a même été dissoute dans les armes.

Et pire, certains pensent qu’une simple visite avec d’autres promesses peut tout arranger !

Laisser un commentaire