SPORT !

Sport, médailles et fric !

J’ai regardé un match international de fout entre la glorieuse équipe des stars du FCB opposée à celle fantastique des reds cramoisis de l’ASST…si, si, en finissant un passito qui restait de la fête de dimanche dernier …il ne faut rien gâcher…..il faisait très chaud, c’est toujours l’été, en septembre, au bord de la piscine que je n’ai pas, on peut rêver….putain, on se serait cru sur un marché de Provence, le fout doit être le pendant de l’élection de la plus belle pouliche de France, on ne parlait que de fric avec un avant centre qui avait été acheté plus de cent millions, d’un autre qui gagnait quelques deux millions par mois et de ceux qui palpaient pour la même période la moitié du salaire d’un joueur de basket ricain, alors en moi-même, puisque j’étais seul face au regard concupiscent d’une banane qui voulait sans doute que je la déshabille sans chantilly, je me surpris à penser à un certain Mimoun qui avec sa victoire au marathon de Melbourne en 1956 avait dû toucher une poignée de fèves, comparée aux 65 000 euros d’aujourd’hui gagnés par des athlètes qui avouent que ce n’est rien.

Donc, une coupe de cheveux à faire frémir de jalousie des drag-queens à la retraite, des signes religieux répétés comme des mantras façons les moulins agités par des moines frappés par la danse de saint Guy, des embrassades à faire rougir des vedettes de chez Michou, qui vient de rouvrir, des tatouages à suggérer les hommes sandwiches du siècle dernier et surtout un cinéma à être oscarisé sans problème pour n’importe quel festival au monde dans la catégorie du meilleur comique, le tout orchestré par un public qui visiblement était totalement désintéressé par ce qui se passait sur la pelouse tant il était occupé à insulter les joueurs d’en face.

Putain, et ces mecs là en plus gagnent du fric, à courir après une balle et à plonger sur une pelouse trempée de leurs mollards, parce que j’avais oublié de vous dire qu’ils ne peuvent pas faire plus de cinq mètres sans cracher sur le gazon comme les chiens pissent dans le bac à sable des minots….mais il faut dire que tous les chiffres balancés par des commentateurs, dont le français approximatif était au diapason du jeu déployé par les deux équipes, commençaient sérieusement à m’agacer et à me faire tourner la tête, surtout que je n’avais toujours pas compris quels étaient ceux qui jouaient en bleu, et que mon vin di Pantelleria donnait des signes d’abandon, je me promettais intérieurement de ne plus me foutre de la cérémonie des misses France même si S.Bern la commentait !

2 réflexions au sujet de « SPORT ! »

  1. Je m’en fous de leur fric, mais qu’ils ne nous imposent pas leur code et leçons de morale à 2 balles…
    Surtout quand les mêmes sont pris grâce à leur connerie abyssale à faire ce qu’ils dénoncent, de manière encore plus pourrie…🙄🤢
    Des vrais cons…Le sport qui en traîne le plus.
    Il avait raison Pierre .

Laisser un commentaire