LE MOUCHARD !

Téléphone mouchard !

Je suis rentré très tard, cinq minutes avant le couvre-feu. J’avais dit à ma femme que je sortais acheter des allumettes, il faisait déjà soleil, il devait être sept heures et quart ou train, ma femme n’a rien dit mais elle devait se douter de quelque chose, surtout que je ne fume pas, sauf en hiver lorsqu’il fait froid…..

Elle ne m’a posé qu’une seule question et je lui ai répondu que j’étais allé prendre un café et respirer l’air pur de la liberté retrouvée…..mais comme je l’ai entendue marmonner…. »depuis ce matin »… j’ai trouvé son ton assez sarcastique et j’ai pensé qu’elle devait m’en vouloir.

Quelques minutes plus tard elle n’a pas pu s’empêcher de me demander si je ne m’étais pas ennuyé de rester assis pendant presque plus de onze heures devant une tasse et là, j’ai trouvé son ton presque ironique.

Nous nous sommes regardés en silence en mangeant une darne de saumon et une salade du jardin, sans doute une référence à the artist, pour mes amis cinéphiles, et soudain elle m’a demandé pourquoi mon podomètre indiquait sept kilomètres, alors, automatiquement en mettant ma main dans ma poche, j’ai constaté que mon portable n’y était plus et que son ton devenait jubilatoire, et j’ai même pensé que ce n’était pas du saumon .

J’ai grommelé quelques mots inaudibles en nappant de chocolat mes boules de glace malaga et lorsqu’elle m’a tendu la chantilly pour finir ma préparation et m’a demandé en souriant pourquoi j’avais passé dix sept appels à une certaine Irène, là son ton était devenu accusateur avec une pointe d’interrogation dont je percevais les menaces à peine voilées.

La soirée a presque tourné au vinaigre, je crois que la banane est mal passée et nous sommes allés nous coucher dans un silence lourd d’engueulades avortées……

Les temps ont bien changé, ce putain de portable est un espion mercenaire au service de celui qui s’en sert. Impossible de faire une surprise, ma femme a bien sûr tout compris le surlendemain lorsque je lui ai offert un magnifique robe pour son anniversaire mais pendant deux jours je crois qu’elle ne m’aimait plus !

Une réflexion au sujet de « LE MOUCHARD ! »

  1. Ah la suspicion… Tout un drame potentiel surtout si la femme ne songe pas un instant que son anniversaire arrive à grands pas. mais aussi, quelle idée d’agir en douce : tu as de la chance qu’elle ne t’ai pas accueilli avec son rouleau de pâtisserie…

Laisser un commentaire