LIBRES !


Oui, nous sommes libres !

(Suite au post d’Anne, et à son lien ) Merci également à Bellaciao….)

Pas de diesel, moins d’alcool, pas trop vite, des fruits et des légumes, plus de péages, ne plus fumer, boire beaucoup, en fait faire ce que nous voulons lorsqu’on dit qu’on peut le faire,…..c’est la liberté surveillée et dirigée….

Une liberté démocratiquement contrôlée….

Enfin……… une liberté ploutocratique !

Les niches de la liberté, un droit de parole limité, une sémantique surveillée et un vocabulaire expurgé et épuré de tous les mots qui pourraient éventuellement choquer un illettré ou un analphabète pudibond qui pourrait se signer chaque fois qu’il voit la croix d’une multiplication sans faire une référence à une religion qui en a fait des tonnes….

Nous créons des mots nouveaux pour établir d’authentiques complexes et enfanter de nouvelles maladies uniquement basées sur des manquements à une hygiène de vie, ou simplement du bon sens, et nous traumatisons, en fonction de nouveaux critères, tout ce qui ne rentre pas dans des cases préétablies, qui seront détruites plus tard, remplacées par d’autres jugements tout aussi aléatoires .

Il est totalement stupide de critiquer une religion et d’être ensuite traité de racisme, il est totalement injuste d’être soupçonné d’antisémitisme parce qu’on s’offusque de la construction d’un mur ou parce qu’on prend parti pour la Palestine.

Il est totalement aberrant d’assimiler à un acte raciste ou xénophobe les propos d’une miss USA qui se fout des compétences en anglais de la miss du Vietnam et de déclencher la colère de certains internautes qui feraient mieux de regarder ce qui se passe vraiment autour d’eux plutôt que de twitter sur des fakes ou autres conneries sans importances véhiculées par des personnes qui regardent leur nombril et s’exaspèrent au moindre dépassement du politiquement correct .

Nous devons rapidement reprendre nos sens, notre objectivité et notre intelligence pour faire la différence entre ce qui est une simple boutade ou un déconnage et une atteinte sans ambiguïté à la morale et au dépassement des limites de la tolérance.

Sinon, comme je l’ai souvent écrit, certaines blagues homosexuelles ne pourront être racontées que par des homosexuels, d’autres blagues sur les juifs que par des humoristes de la même confession, des personnes en surcharge pondérale pourront sans crainte se moquer en utilisant la ‘grossophobie’ comme délire, et ainsi de suite, et alors notre monde deviendra un conglomérat de communautés avec leur propre langage, leur propre façon de penser, en excluant tout autre forme de raisonner que la leur.

Et sans déconner qui va défendre une personne en surcharge pondérale, ou grosse, putain, je l’ai dit, de confession catholique et homosexuelle…..mais non pratiquante qui va se foutre d’une autre, protestante convaincue, anorexique et végane, mais fumeuse, néanmoins tentée par un islam radical, entièrement féministe et même nymphomane et de plus couguar… vu son age, là aussi faut faire attention, l’age est devenu tabou, qui se mettrait à raconter des blague sur un rabbin homosexuel, qui préfère le foout, mais marié, par respect pour sa religion ‘tolérante’ oh putain, ça déborde……. ?

A la limite un avocat hindouiste……..à condition que l’accusée soit végétarienne ….et aime le hockey…..

Ceux qui détiennent les clés de notre liberté sont ceux qui détiennent les clés des coffres ….de la liberté de nos paroles et de notre façon de penser…..

Une liberté ……ploutocratique !

Oui, nous sommes encore libres, une liberté surveillée encadrée et dirigée par un monde écrasé de certitudes et d’obéissances à une pensée unique, libres de le dire …enfin, pour l’instant !

6 réflexions au sujet de « LIBRES ! »

  1. Le politiquement correct a fini par se transformer en concept d’appropriation culturelle ce qui va à l’encontre de toute possibilité de métissage et de multiculturalisme. Sans parler du déterminisme…
    En gros, je ne pourrais faire des blagues que sur les Berrichons, blancs, hétéros, amateurs de vin et de rugby. Chacun dans sa région natale, sa classe sociale et son identité intellectuelle…

Laisser un commentaire