PARTIR !


Pride partir !

Puisqu’on fait chaque jour une journée spéciale, puisqu’on américanise tout, puisqu’on ne sait plus parler français alors qu’on veut apprendre aux enfants de maternelle une nouvelle langue, puisqu’on veut voyager alors que la plupart des gens n’arrivent même pas à situer Lyon sur une carte, puisque courir est devenu le runing américan poubelle, puisque notre particularité française, qui faisait notre originalité, est devenue celle des chanteurs yéyé des années soixante, c’est à dire copier les ricains, alors déconnons à outrance, puisqu’il n’y a plus de barrière de la conneritude ambiante, et revisitons notre culture, enfin, ce qui nous sert de devanture.

Je rebondis sur cette pride à toutes les sauces qui veut nous faire tous entrer dans une boîte qui contient nos particularités en nous menant vers le communautarisme, et j’aimerais créer The end pride…

Qué cé koâ ?

Qui a-t-il de plus triste qu’une cérémonie finale ?

Bé oui, nous arrivons dans la joie et nous partons dans les pleurs, vous allez me dire que nous commençons également dans les larmes……. mais ce ne sont pas les mêmes..

Alors changeons tout !

Revisitons the day final, la dernière balade, avec un hymne nouveau…’c’est ma dernière surprise partie’ et oui partir en live, enfin partir dans la déconne.

Puisque ce sont les autres qui restent pourquoi rajouter des larmes à leur chagrin, du malheur à leur tristesse  ?

Je ne pense pas que cette revisitation dérange la personne intéressée puisqu’elle va devenir post mortem, l’idole de la journée ….

Première étape, revisitons le corbillard…..pensons aux mariages et transformons notre dernière promenade terrestre pour la rendre plus festive …..partir, oui, mais dans la joie !

Un fourgon mortuaire décoré de compositions florales dont les fleurs seront jetées sur la foule qui danse accompagnée des airs préférés de la vedette pour de sa dernière tournée.

Engageons des pleureuses professionnelles comme avant, merde, ils ne faut pas confier la tristesse à des amateurs, le chagrin ne s’improvise pas, des larmes qui dégoulinent lentement sur des lèvres purpurines en marquant de leurs gémissements les rythmes du DJ, ça c’est classe.

Et puis fini tous ces accoutrements sombres, quitte à nous déguiser faisons le dans la folie comme l’envisageait déjà le grand Jacques…..

Il faut rire et danser et s’amuser comme des fous……

« Quand c’est qu’on nous mettra dans l’trou. » 

Partir reprendra tout son sens, c’est partir au septième ciel, enfin je crois !

Une réflexion au sujet de « PARTIR ! »

Laisser un commentaire