UN TITRE !

Un titre sans conteste !

C’est un très grand joueur, mais il est incontestablement le roi des tocs !

Un cérémonial qui frôle le religieux, ou tout au moins un syncrétisme adapté avec de fortes doses de superstition.

Il commence à essuyer la ligne avec ses chaussures, il tape sa raquette pour enlever la terre battue rouge de ses semelles, puis je me demande s’il ne fait pas un semblant de signe de croix en touchant ses épaules et son front, il dégage ses fesses de son short trop moulant, ensuite alternativement, il essuie ses tempes avec ses éponges de poignet, fait une halte sur son serre-tête, et commence à faire rebondir la balle et, après avoir levé la tête, il attaque la partie.

Mais que dire de sa façon de ranger minutieusement ses deux bouteilles, ce qui proche également d’une solennité mystique…

Vous avez bien sûr deviné qui est le roi des tocs !

Une réflexion au sujet de « UN TITRE ! »

  1. Heu, non : Il faut dire que le tennis n’est pas un sport qui m’attire (même si j’ai joué pendant des années sur un court) : entendre les « Han » du joueur, bof ! Bref, je laisse ce plaisir aux ceusses qui envahissent les gradins de Roland-Garros.

Laisser un commentaire