UN VOYAGE !

La philosophie du voyage !

Comme je vous l’ai dit, je reviens de Rome, un voyage d’affaire, en effet depuis quelques jours se tenait une congrès annuel culinaire, et principalement sur ce que les italiens appellent le ‘primo piatto’ mais j’étais surtout très intéressé par le côté ‘dolce’ c’est à dire celui des desserts, car en plus, cette année avait lieu une conférence sur les glaces et en particulier sur la cassata sicilienne, la plombière française dont le nom n’a rien à voir avec la station thermale, et la fameuse malaga…..enfin, surtout pour moi.

Je vous fais grâce des débats et des délibérations au sujet de leurs fabrications, et bien sur de leurs origines. Marasquin, kirsch ou malaga, glace ou entremet, gâteau ou glace……

Bref ce fut passionnant, et je dois avouer que grâce à la maîtrise, à l’art et à l’ingéniosité de certains pâtissiers, et après avoir plusieurs fois testé différentes compositions, souvent arrosées de passito, ou d’autres vins doux à vendanges tardives, comme le Tokay, je n’étais plus très sûr du classement demandé, même si au départ j’avais un a priori sur mon parfum préféré, mais devant de véritables chefs-d’œuvre, et en goûtant la cassata de Palerme….. plusieurs fois, même si cette dernière glacée ressemblait fortement à la Plombières….. j’arrivais à la conclusion que je pouvais très bien tout améliorer en rajoutant une banane à la cassata et des fruits confis à la split, et combiner un mélange des trois pour utiliser la pâte d’amande…… sans jeter la chantilly et le chocolat fondu…..

Certes les voyages forment la jeunesse, mais ils favorisent aussi l’acceptation de l’âge qui croît ….

Et de tous ces desserts que voulez-vous que j’en fis ?

À Rome , c’est normal…je les pris….humour anticlérical  !

Une réflexion au sujet de « UN VOYAGE ! »

  1. j’aime la glace, la pâtisserie, mais je n’irai jamais me fourvoyer dans un lieu (fût-ce à Rome) qui, de mon point de vue, relève de la forfaiture. explication : toutes ces bons « desserts » ne seront jamais confectionnés à la maison (en cause, l’espace, les ustensiles et autres détails qui permettent de « cuisiner).

Laisser un commentaire