JE T’AIME !


Aimer est amer !

Comme en amer ique …..c’est la con tamination…

Avant c’était la cigarette à la bouche de tous les héros qui ne buvaient pas ce fameux verre d’alcool dont les glaçons étaient toujours prêts dans un mini bar à l’intérieur du petit placard à côté du bureau……alors, avec la montée des modérations et des campagnes anti tabac qui avaient suivi la prohibition, avec le résultat connu, bouh, et la vie d’Eliot l’incorruptible, le coussin de Nessie, suis-je drôle, il fallait trouver un substitut à ces drogues, histoire de ne pas laisser la vedette sans rien dire, alors le fameux ‘je t’aime’ est apparu pour remplir les vides des scripts et des verres inutiles ….et puis de films ricains aux français…. comme la traînée de poudre…..

Je t’aime …

Je t’aime à toutes les sauces !

Avant, la pudeur empêchait de trop utiliser le verbe aimer….

Alors on a appris aux nouvelles générations à se lâcher, à pleurer même …..

Les héros de colanta qui bouffent des vers graisseux et boivent de la boue visqueuse, pleurent lorsqu’ils ne voient pas leur famille pendant une semaine, le gagnant d’un jeu télévisé merdique brame parce qu’il est sélectionné, les candidats des émissions culinaires chialent comme s’ils s’étaient parfumés aux oignons parce qu’ils n’ont pas vu leur mère depuis deux jours ou parce qu’ils ont raté leur sauce…… et alors, face aux caméras qui vont faire sangloter dans les familles, ils annoncent live aux leurs qu’ils les aiment…  ce sont les nouveaux mâles, il y en a même d’autres qui frappent leur femme parce qu’ils les aiment…. et puis ils braillent comme des enfants fautifs…..

Et maintenant on l’emploie sans y penser, comme une sorte d’excuse pour se donner bonne conscience, comme pour aimer la sauce à la tomate ….ou la banana split….des ‘je t’aime’ jusqu’à l’overdose, jusqu’à la saturation, jusqu’à l’oubli du goût de l’autre, jusqu’à la perte du sens profond…

Chérie je t’aime, chérie je t’adore…..le ‘je t’aime’ est gâché et tant usé et galvaudé….

Maintenant, dans presque tous les films, on dit qu’on s’aime comme si on se disait bonjour, ou au revoir et même bon appétit….. on aime son père et sa mère et ses enfants et son oncle et sa tante et puis sa femme…ouh ouh ce serait le bonheur eur….

C’est de la ponctuation, comme mes ‘putain’ ou mes ‘merde’ !

Le ‘je t’aime’ est devenu mièvre, presque vide de sens, un passe partout qui remplace le coup de foudre…pour aller plus vite …..et on est revenu au point de départ….on le dit aussi facilement maintenant qu’il était difficile de le dire, avant, ces simple mots porteurs d’amour ont été désacralisés et ils ne veulent presque plus rien dire, car aimer est redevenu aimer à toutes les sauces…..

Il y avait l’amour d’une vie, mais l’amour est devenu banalité, la poésie a fichu le camp, la magie s’en est allée……aimer veut presque dire baiser…désolé !

2 réflexions au sujet de « JE T’AIME ! »

  1. Je me fais souvent cette réflexion. Ma mère ne m’a jamais dit qu’elle m’aimait, ni fait de compliment … et pourtant … jamais je n’ai douté de son amour pour moi ou pour mes frères et sœurs. On ne disait pas ces choses-là … Nous nous aimons très fort entre frères et sœurs, nous étions 6, il en manque une, la plus jeune,, décédée à même pas 39 ans, nous ne nous voyons pas forcément souvent, mais on s’aime, peut-être plus encore parce qu’il en manque une. Et pourtant, aucun(e) de nous ne l’a jamais dit aux autres… pas besoin …
    Dans 2 semaines, ,il y aura 50 ans que je me suis mariée. J’ai trop de mes dix doigts pour compter les « je t’aime » de mon chéri… il ne sait pas les dire, pas grave, pas besoin… je le sais, sinon il ne m’aurait pas supportée …

Laisser un commentaire