LA TAILLE NE COMPTE PAS !


Taille des portables !

Je me souviens de ces téléphones anciens dont on devait attendre patiemment la ligne et le raccordement, si on ne jouissait pas d’une priorité ou d’un piston, ces monuments encombrants qui trônaient sur le buffet ou sur une tablette d’un couloir devenu salon, ces sonneries qui mettaient en émoi toute la famille et renvoyaient du respect aux voisins qui en partageaient la puissance en étant joignables eux aussi……temps lointains d’un passé qui s’éloigne en galopant devant les avancées qui nous dépassent chaque jour un peu plus et dont nous n’aurions jamais osé en voir les réalisations.

Alors ces engins rapidement dépassés devinrent mobiles, colorés et miniaturisés avant de devenir portables et d’envahir les mains des fumeurs qui avaient perdu de leur superbe et s’étaient retrouvé avec des membres libérés et encombrants …..

La taille de ces portables diminua proportionnellement avec leur puissance et de simples téléphones devinrent les couteaux suisses de la communication, au point même que certains en oublièrent qu’ils servaient surtout à parler à distance.

Des monstres, bonnes à tout faire étaient nés !

Des radars espions au service des oreilles et des yeux d’un big brother planqué derrière les écrans d’un bureau de la mondialisation castratrice qui chaque jour étendait ses tentacules sur les derrières parcelles des hommes qui se croyaient libres.

Alors je me souviens aussi de ces radios modernes avec ces transistors qui les avaient détachées des prises terrestres en sectionnant les cordons ombilicaux qui les enchaînaient au prisons de papier des lieux de vie, dernières améliorations des lointains postes à galène, des monstres engendrés par la musique libérée des contraintes, devenus des minis boîtes portatives échappées des dancing conventionnés…..

Des radios portables obèses qui grossissaient pour dégueuler de leurs enceintes démesurées une musique agressive et toujours plus provocante, sorte de prosélytisme caricatural pour des goûts musicaux et une appartenance à quelque tribu spécifique.

Aujourd’hui, les portables semblent dopés par quelque substance snobinarde, et leur taille grandit démesurément à chaque nouvelle piqûre de puissance embarquée pour les faire rivaliser avec des machines fixes et exiger une homogénéité dans un discours technique avec toutes les formes de machines connectées. Ils sont devenus la baguette magique du nouveau siècle, capable de transformer un manant en un prince doté de toutes les qualités pour embarquer une autre inconnue qui se fait passer pour celle qu’elle voudrait être…

Et la taille augmente et enfle au gré des ‘G’ et des pouces à chaque génération de nouvelles bécanes toujours plus puissantes et toujours plus connectées ……

Communication inutile et stérile puisque les discours sont devenus des onomatopées mièvres, sans profondeur ni sens  !

Les portables ont volé les derniers signes d’intelligence de ceux qui en se croyant connectés se sont déconnectés du monde !

Une réflexion au sujet de « LA TAILLE NE COMPTE PAS ! »

Laisser un commentaire