LE DOGME !

Le dogme de la confession ! 

Grace à dieu, il y a la confession……

 Tête à tête entre Cassetête et son maillot du Messi apporté en cadeau et le chef de la secte du Vatican voleur de ruines romaines et chef de l’omerta .

Le toutou chef ministre de la fille aînée de l’église est allé voir le comique expatrié de la pampa qui ne veut pas déroger à ce dogme ……pour les mécréants, un dogme est une vérité incontestable d’une religion…on ne discute pas……d’ailleurs on ne peut même pas le démontrer, c’est une manière facile pour faire gober des bobards à des fanatiques qui ne réfléchissent pas et y croient dur comme fer….

Si j’étais vicieux, je dirais que le dogme de la confession est une manière de se protéger…c’est tabou, c’est défendu, on ne dénonce pas les violeurs …des deux côtés également…. surtout pour les violés qui sont priés de la fermer .

On a imposé la confession pour éviter aux fidèles de parler directement à dieu en les obligeant à le faire via un intermédiaire qui allait en devenir un témoin aveugle et sourd pour se construire dans l’intimité propice aux confessions, une chasse gardée et repérer les plus faibles et les plus vulnérables en fonction de leurs préférences.

Un peu d’histoire……l’obligation de se confesser une fois par an date de 1215 et depuis ce secret est en quelque sorte le bouclier des pédophiles……. et une façon pour l’église de fermer les yeux sur les débordements de ses membres pourris en les contrôlant pour éviter tous dérapages qui pourraient nuire à la machine.

330 000 victimes…..plus de 3000 prêtres pédophiles…

Le silence de la confession…..oui, car ces mêmes prêtres se confessent entre eux et se transmettent cette maladie ignoble comme un secret de guerre en appelant cette horreur un dogme …un assassinat de la candeur, un forfait sans excuse….

Et la hiérarchie et le clergé qui savent et qui la ferment pour ne pas salir leur dieu alors qu’ils le souillent chaque jour sans remord en s’enfermant ensuite dans le secret de la confession hypocrite dont ils utilisent la réciprocité.

On ne peut pas accepter de dogmes qui vont à l’encontre de l’intégrité et du respect de l’être humain.

Lundi soir j’ai regardé ‘Grace à dieu’ et j’ai senti la colère monter lentement…..la révolte me gagner de nouveau… 

Insupportable…..les prêtres qui ‘fautaient’ avec des femmes étaient envoyés dans des paroisses de pénitence, c’est à dire dans un lieu isolé, un petit village dans les montagnes faisait l’affaire, alors que tous les cas de pédophilie bénéficiaient de l’omerta, du silence de complaisance…. une chape de plomb empêchait ainsi toute fuite éventuelle.

L’église est déterminée à faire cesser ces agissements, mais tout se règle avec des paters, des avés et des promesses …depuis des années…. depuis des suicides, depuis des vies brisées….l’hypocrisie, l’immunité et le crime institutionnalisé.

Pour ces monstres, l’honneur d’un dieu bafoué est plus fort que les blessures indélébiles infligées aux enfants innocents considérés comme de la pâtée pour pédophiles consacrés.

Les chrétiens sont marqués par la tache indélébile du péché originel et doivent se battre pour mériter la vie éternelle donnée à ceux qui atteignent le paradis alors que la pédophilie continue de se répandre comme de la lèpre mais qu’aucune sanction n’est formulée à l’encontre de ces violeurs qui se cachent sous le bouclier pratique de la loi divine et de celui arrangeant de la prescription de la loi des hommes. 

On parle du courage des victimes et on oublie le silence indifférent de l’église….qui dure et même qui méprise les outragés !

Le silence de la confession pour de telles abjections est une honte pour l’humanité et ceux qui soutiennent un tel dogme ne méritent pas le nom d’être humain  !

Mais heureusement…..Grace à dieu les faits sont prescrits !

 

L’HYPOCRISIE !

La confession, la religion, la loi et l’hypocrisie !

Des allures de tolérance, comme toutes les autres religions, c’est le même combat et le même catéchisme.

Toutes veulent l’amour et la paix !

Cette semaine nous avons vu le fond de la pensée affichée et la clémence revendiquée par monsieur Moulins-fromage : la loi qui compte est celle de la religion, en gros : « On emmerde votre justice. »

Cependant, il ne faut pas se tromper, nous sommes sur la ligne conductrice de l’église.

Il faut se rappeler de la discussion aérienne vers Manille, de François échappé de la pampa émigré au Vatican en 2015…. dans cet avion plus près de son boss, il avait déclaré :

« La liberté d’expression. Chacun a non seulement la liberté, le droit, mais a aussi l’obligation de dire ce qu’il pense pour aider le bien commun……Nous avons l’obligation de dire ouvertement, d’avoir cette liberté, mais sans offenser. Parce que c’est vrai que l’on peut réagir violemment, mais si M. Gasbarri, un grand ami à moi, dit une grossièreté contre ma mère, il recevra un coup de poing! C’est normal! C’est normal. On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas se moquer de la foi. »

L’église ne tend plus sa joue maintenant, et en admettant ‘hypocritement’ la liberté d’expression elle est prête à sortir ses poings, et user de la force, l’intégrisme gagne du terrain. Drôle de conception d’aider le bien commun. La raison du plus fort devient la meilleure…On ne peut pas délibérément taper celui qui insulte sa mère en justifiant la défense de la foi….

Il ne m’étonne plus que le roquet de service se soit lâché de cette réponse polémique au sujet de la confession, d’ailleurs on voit le vice de l’église qui comme défense ultime utilise le droit de prescription pour se laver les mains de ses atrocités commises sur des enfants dont elle a détruit la vie.

Même lorsqu’on invoque l’éternité, les péchés ont aussi une limite de péremption !

HOMMAGES !

Les hommages à la pelle !

Les hommages comme un fromage …on les distribue à tout va ….

Des funérailles nationales pour des saltimbanques, des cérémonies pompeuses pour faire mousser un président qui devient pipole en jouant le maître de cérémonie….un panthéon qui se change en un supermarché des honneurs distribués comme les médailles du même nom en galvaudant les hommages devenus les petits pains pour accompagner des célébrations cache-misères et faire oublier la réalité.

Comme le ‘je t’aime’ est devenu banal, les hommages pleuvent jusqu’à en devenir ordinaires….

Les églises retrouvent une nouvelle jeunesse pour récupérer et faire applaudir ceux dont elles rejetaient la renommée, cependant à force de faire un fromage pour tout, la notion de héros est en train de virer à la caricature.

Notre légion d’honneur est devenue une sorte de gotha ‘snobinisé’ et phagocyté par le who’s who issu du mariage pipolisé entre le politique et le télévisuel, la notion de ‘populaire’ a été récupérée et dépouillée de sons sens premier pour devenir un label officialisé par l’audimat et la grand messe des annonceurs publicitaires avec de nouveaux offices où se confondent la religion et un syncrétisme qui se veut rassembleur autour d’un président à la fois Jupiter et pape des commémorations d’un nouveau protocole prétentieux.

Cependant, tout sonne faux, tout est tellement devenu ostentatoire que le souvenir est dilué dans le décorum en tuant la réflexion et la ferveur est noyée par les caméras médiatisées.

Les bonnes dispositions préconisées s’effaceront jusqu’à la cérémonie suivante qui ne sera que la reproduction d’une autre future, vide de sens car tout ne restera qu’un effet d’annonce !

LE BAS !

On nous tire vers le bas !

On a tout faux…la règle devient : Pas de problème !

Il faut tout édulcorer et ne rien montrer pour ne pas faire de vagues.

On censure ou on cache la vérité ….alors qu’on laisse passer des atrocités ou la pornographie sans problème….ah mais on combat le racisme en déboulonnant des statues et en interdisant Tintin, ah mais on est sévère en remplaçant la cigarette de ce brave Lucky-Luke par une tige de fleurette, comme le petit Asterix est étrillé pour sa lutte contre les indiens alors que les ricains les ont exterminés…..

Le fameux certificat d’études a disparu, et le bac est du niveau du brevet, il n’y a qu’à voir les moyennes et le taux de réussite…..mais d’autres barrières de sélection vont ensuite se présenter et beaucoup plus insidieuses, comme par exemple la région de provenance, et le nom de la faculté enseignant telle ou telle matière.

On invente des nouveaux mots pour supprimer ceux qui peuvent choquer ….. la prison devient un centre de privation de libertés, mort de rire comme diraient certains…vieux, pardon âgés, pardon seniors, on remplace certaines interdictions par des conseils, l’espace non fumeur est mieux accepté que l’interdiction de fumer archaïque…. il ne faut pas traumatiser les cancres avec de l’encre rouge, il faut même insister sur ce qu’ils peuvent penser…mais…oui, bravo, c’est bien…..Charlemagne était un homme… même s’il n’a pas battu les allemands en 1945 à Azincourt et je reviens toujours sur le ridicule ‘avec modération’ qui faire rire les alcooliques comme les images sur les paquets de clopes épouvantent les fumeurs.

La vérité fait peur ! C’est indéniable….. alors on biaise….mais comme la vérité recule elle laisse la place aux bêtises et aux fausses informations…….et le haut d’aujourd’hui était le bas d’avant…..

Alors, à force de toujours biaiser, un jour on va se faire baiser !

LES BARRIÈRES !

Les barrières visibles et les autres !

Une barrière est un obstacle, mais elle peut-également être une difficulté qui nécessite une clef pour être franchie, un savoir faire ou de l’intelligence.

Il y a des barrières pour tout ! Avant de jouer d’un instrument, il faut savoir s’en servir, ce qui implique une connaissance du solfège même diminuée avec les méthodes modernes, pour écrire et être compris, il y a la barrière de la langue et de l’orthographe, même avec un traitement de texte ou un correcteur d’orthographe. On ne peut pas composer si on ne connaît pas ses gammes….on ne peut pas jouer si on ne connaît pas les règles du jeu.

Par exemple pour tout ce qu’on achète à l’étranger et particulièrement en Chine, on ne peut que constater les désastres des traducteurs électroniques qui rendent incompréhensible l’utilisation d’un appareil, surtout s’il nécessite un montage .

La syntaxe est également importante……aujourd’hui, par exemple, on oublie de faire certaines liaisons, par justement cette méconnaissance de notre grammaire . Certains diront que ce n’est pas important et que ce n’est pas une barrière pour se faire comprendre.

Le dernier livre de M.Schneider, qui vient de sortir (7/10/21) ‘Des livres et des femmes’ perd même toute sa signification, si on élude la liaison, en devenant également incompréhensible…..des livrets des femmes ou pire, délivré des femmes….

Un adulte ne sait pas tout, d’ailleurs nous sommes tous dans le même cas, mais l’adolescence est une période d’apprentissage et pourtant certains claironnent que telle ou telle matière ne va servir à rien. Sur quel critère, puisqu’ils n’ont aucune expérience ?

Alors justement il faut faire la différence entre ceux qui savent et qui enseignent et les informations qui circulent aujourd’hui sur les fameux réseaux sociaux sans aucune vérification, ainsi que les commentaires infondés et péremptoires de ceux qui ne font que publier ou relayer ce qu’ils prennent pour de la réalité sans avoir une moindre idée de ce dont ils soutiennent ou se moquent avec véhémence, en prenant tout comme agent comptant.

La perte du respect est le refus de l’éducation qui donne la priorité de la confiance à ceux qui savent parce qu’ils sont les plus compétents pour donner un avis ou pour transmettre leur science…. comme les professeurs…….

Les barrières invisibles sont de loin les plus importantes car elles sont les garde-fous qui nous permettent de mieux vivre ensemble.

On ne peut pas vivre avec les autres, si on ne connaît pas et donc si on bafoue les règles de la société qui s’appellent la loi !

 

PARTI !

Un an que S.Paty est parti et c’est l’apathie !

Un an déjà …et rien n’a changé … 

Apathie totale …

« Wallah, écarte-toi de ma rue. Eh, le Coran, poussez-vous madame ! »

 Je crois même que c’est pire. Il suffit de voir, cette en….seignante agressée, terrible retour sur un passé qui devient un présent qui dure en montrant que le futur s’annonce encore plus effrayant, puisque rien ne bouge.

De beaux discours, un soutient psychologique…de belles paroles…. mais les profs ne peuvent rien faire, rien dire…ils sont condamnés à la fermer…..par leur hiérarchie qui ne les écoute pas, par des enfants qui s’en foutent, et par des parents qui les jugent en préférant se fier aux dires de leurs rejetons.

La scène a été filmée……encore plus terrible….non pas seulement parce que ces putains de téléphones sont interdits…en principe, mais parce que tout devient banal…une enseignante est menacée et déjà certains filment la scène avant de penser à intervenir….il y a même un élève interviewé qui ose dire : « Je pense que la prof ne méritait pas ça ! »

Elle ne méritait pas ça ! Merde, il pense, il n’en est pas sûr…elle méritait quoi ? Une baffe , une petite gifle, une remontrance  ?

C’est terrible ….depuis un an, depuis des discours lyriques chargés de pathos, des titres posthumes, des ‘plus jamais’ à la pelle, des médailles en chocolat tapissées sur un cercueil, des je suis X, ‘un con’ en fait, renouvelés à chaque meurtre, des ‘ça va changer’ jusqu’à l’overdose …Oui, rien n’a changé…oui… l’école ne bouge pas, les profs sont muselés, oui, on reste dans l’apathie totale, presque de l’indifférence …C’est exactement comme pour la santé, on a laissé faire sans bouger, on a laissé les hôpitaux dépérir, et puis lorsque le mal est arrivé, tout le monde était étonné, mais le pire, comme toujours les responsables s’en sont sortis sans bobo avec d’autres tirades alambiquées ….

C’est de la faute de la façon dont sont formés les enseignants ….excuse facile !

Il n’y a plus de respect, la violence est banalisée, filmée, il y a même un mot terrible employé comme une sorte de litanie par les médias…..Cela devient ‘viral’…..Putain, la faute à qui ?

Certains diront que c’est à l’état d’agir en oubliant que l’état c’est nous …..et il suffit de voir la violence monter justement sur les réseaux sociaux , où la simple parole est supplantée par les injures ou le déchaînement de la haine, comme simple réponse pour nous rendre compte que l’esprit de notre société est encore plus malade que son corps .

Les enfants ne sont que le reflet des parents …les profs pourront tenter d’en faire des hommes, mais si les parents continuent de les assister sans leur inculquer le respect et en ne leur donnant pas l’exemple, ils ne resteront que des attardés de la vie.

Il faut stopper cette ritournelle des enfants rois …..avant de le devenir il faut être un sujet !

Nous avons tous été des adolescents …un ado est un homme en devenir……ou pas, en ce moment on nous bourre le crâne avec les gestes barrières, mais visiblement certaines barrières n’existent plus …là est peut-être le problème !