VACCIN ET VIRUS !

Le vaccin et le virus jouent la même partition !

Au delà d’un kilomètre le virus attaquait les cyclistes qui dépassaient la limite autorisée, et aujourd’hui avant 70 ans le vaccin astrazéneca ne répond pas .

Et pendant ce temps J.M Blanquette de veau qui s’est souvent pris les pieds dans le tapis de la communication invoque la menace d’une attaque informatique, un autre virus manipulé par des pirates venus de l’étranger, qui s’en prendraient à nos serveurs scolaires ….qui buguent tout simplement…

Mais pas de problème le varanzéneca mégalo de komodo annonce que tout va bien !

Et pendant ce temps la pub pour le chevelu fan de Napo bat son plein sur les médias et la chasse aux sorcières des restaurants clandestins continue, les flics défilent devant le palais Vivienne, comme s’ils n’avaient rien d’autre à faire, en espérant peut-être retrouver des bouteilles de champagnes vides ou des restes d’arêtes de caviar…pour traîner le suspect en justice et être relâché deux jours après sous le crépitement des photos des magazines pipoles.

C’est la trilogie fantastique ….virus, vaccin et pipolisation !

LES DINERS !

Les dîners de cons revisités !

Les dîners clandestins …….

Un vrai foin, un poisson d’avril pas frais, une histoire farfelue afin de nous prendre pour des cons.

Mais la vrai question est : qui sont les cons ?

Reportage sur la six. Des dîners clandestins avec un membre du gouvernement invité. On est au palais Vivienne chez l’accusé principal JP Chalençon qui se rétracte ensuite en criant au piège et en parlant de poisson d’avril ….

M.Schiappa déclare qu’une invitation faite à Gabriel Attal a été « refusée fermement » donc ils en ont parlé, elle savait et elle n’a rien dit, ni Prénatal la voix de son maître, non plus.

G.Darmanin renchérit « A ma connaissance, il n’y a pas de ministre » parmi les participants à des dîners clandestins de luxe à Paris. » Il avoue donc que ces dîners existent et qu’il le sait.

Mais je me fous de cette histoire de bouffe portée au hit du buzz en ces temps de disette. Un vieux croûton frisé qui a perdu son siège dans une émission de téléréalité brocanteuse et un chef de sous cuisine dégradé veulent se faire un peu de pub dérisoire à bon marché et font les titres de tous les médias et des réseaux sociaux depuis quelques jours.

Encore une fois on met en parallèle le monde des nantis qui se permettent tout avec celui de ceux qui sont obligés de subir. Et d’un autre côté, d’autres soulignent que les pauvres adorent bouffer les riches ….histoire de noyer ce poisson d’avril retardataire ……

Comme je l’écrivais avant hier, il vaut mieux verbaliser des couillons qui partagent un verre au soleil que de sanctionner de plus gros poissons qui bafouent ouvertement les lois qu’ils promulguent !

Chaque émission de télé sort un témoin masqué ou non, avec des lunettes ou pas, et la voix trafiquée, pour y aller d’un témoignage plus ou moins avéré afin de faire monter l’audimat et rajouter à la confusion ambiante …..

Bon, cela nous change un peu des infos quotidiennes sur la vaccination.

Putain, heureusement que le PSG a gagné !

VACCINS !

 La France produit des vaccins !

Le titre du JT de 20h !

Toujours les mêmes annonces pompeuses de merde …..

Des usines françaises produisent des vaccins …..enfin, on met les vaccins étrangers en flacons …qui doivent sûrement venir de Chine !

Tu parles d’une production……

Et après on veut que l’étiquetage des boîtes de conserves soit clair …Grandeur et décadence …un passé oublié et enfui, c’est l’histoire du morpion apprenti qui veut jouer au maître queue. 

Putain, mais arrêtez de dire des conneries !

 

HISTOIRE !

Histoire de l’infini !

Je viens juste de terminer les trois cent vingt-sept pages du deuxième tome de l’histoire de l’infini de Y.Goringhel…… et j’ai mal à la tête….

L’auteur explore l’histoire de la création de la terre depuis la genèse de la cosmologie de l’univers. Bien évidemment la cosmogonie est aussi étudiée sous ses différentes formes, mais visiblement son point de vue agnostique et athée apporte un éclairage particulier sur sa vision de l’apparition de l’homme et sur celle de la vie en général.

La notion de l’infini, comme celle du néant sont pratiquement incompréhensibles pour un esprit humain. Les religions ont donc trouvé, dans cet espace quasi hermétique à l’intelligence humaine, une porte d’entrée pour y glisser de nombreuses explications invraisemblables teintées d’imaginaires et de merveilleux, et forcement invérifiables, pour utiliser avec le raisonnement par l’absurde une démonstration presque teintée de sophisme qui réfute toutes les autres possibilités que la leur.

En s’écartant volontairement de la dialectique éristique proche de A.Schopenhauer il en arrive presque à l’exemple caricatural de la création primitive et proche de la quadrature du cercle,entre l’œuf ou la poule, en faisant une comparaison certes audacieuse mais oh combien juste entre dieu, l’homme et l’univers.

Même en supposant qu’un dieu ait tout crée, l’univers, la terre et l’homme, rien ne peut expliquer, ni même donner un once de raisonnement à une équation à plusieurs inconnues et sans logique, puisqu’on pourrait se demander d’où vient ce dieu et que faisait-il avant de créer l’univers s’il est lui même infini,et le corollaire sous-jacent : qui a crée Dieu?

Et à ce moment précis surgit le théorème de la boîte de la vache qui rit. A savoir qui a commencé, la boîte ou la vache, et est-ce pour cela qu’elle rit  ? Pour les connaisseurs…bien sûr…..

Bien sûr il fit une référence à la pensée de Pascal entre la relation de l’infiniment grand et de l’infiniment petit avec au milieu un homme en totale perdition.

Pourtant comment expliquer ce qui n’existe pas et ce qui a toujours existé en faisant intervenir le pauvre raisonnement humain limité par un cerveau imparfait ?

Il ne peut pas y avoir de fin, s’il n’y a pas eu de début…….

Je ne saurais vous dire le nombre de bananes consommées pendant la lecture de ce livre ….surtout que j’étais déjà en overdose bien avant la fin du premier tome….

Tout ça pour vous dire qu’à la fin de ma lecture je n’étais pas plus avancé qu’au début, mis à part les deux kilos de glace malaga…….

Cependant je pense que la notion d’un dieu créateur ne tient pas la route puisqu’elle repose sur une hypothèse totalement humaine, interventions de miracles et de fantastique, entièrement faite pour nous rassurer avec une logique simple et acceptable pour notre compréhension, bref qui sous entend que c’est exactement notre propre invention et conception de la création qui est mise en exergue .

Nous sommes devant le mur de notre ignorance et pour l’instant nous ne sommes qu’une poussière sur la construction de cet univers, auquel peut-être, nous n’appartenons même pas !

 

RIDICULE !

Ridicule…. dictature !

Il fait beau, c’est dimanche, sur la plage avec sa femme et deux amies, un pique nique, trois verres de rosé partagés…..la police arrive, 405 euros d’amende ….

On peut discuter sur le fond et sur la forme, mais également sur l’utilité d’un tel cinéma…..

On peut constater la célérité des intervention de la police pour des infractions vénielles et surtout sans risque, alors que pour des délits beaucoup plus importants, il faut souvent utiliser un téléphone et encore….plusieurs fois……Les interventions dans les zones de non droit…qui n’existent pas, ou tout simplement faire respecter la loi à des personnes ‘haut-placées’.

Je ne veux pas bien sûr incriminer la police qui doit obéir aux ordres mais mettre le doigt sur des points où la loi n’est pas la même pour tous, comme par exemple en ce moment cette affaire de restaurants clandestins dans laquelle seraient impliqués des ministres, ou bien cette messe du samedi avant pâques à l’église St-Eugène-Ste-Cécile dans le IXe à Paris, ou bien encore tous les autres rassemblements festifs tombés dans l’oubli……

Et si on accentuait la recherche des fraudeurs aux subventions covid, et si on augmentait les recherches de ceux qui fraudent la Sécu  ou l’Assédic ?

Alors donc j’insiste sur le totalement ridicule de cette application cinématographique de la loi pour encaisser, sans risque, 400 euros qui ne feront qu’accentuer le ras le bol d’une partie des français face à un état qui donne l’impression de plus recherche la petite bête que de résoudre les problèmes importants !

EPOQUE !

Époque formidable !

Nous vivons une époque formidable ..

Les moutons construisent l’abattoir dans lequel ils vont se faire sacrifier au dieu de la consommation en chantant qu’ils sont libres.

Il suffit d’ouvrir les yeux sur notre époque et de regarder autour de nous.

Dans les rues les humains moutons paient pour porter des fringues et faire la pub à des marques qui vendent des logos à leur représentation pour en faire hommes sandwiches. Ils likent sur les sites de pipoles friqués qui s’engraissent sur leur connerie et qui en plus les snobent. Ils regardent sur le net les richesses de ces parasites qui gagnent de l’argent en étalant leur opulence sous formes de maisons, de voitures de bateaux et de vies luxueuses sans se rendre compte que ces guignols les narguent ironiquement.

Ils ne voient même pas qu’ils sont manipulés et qu’ils sont leur propre exploiteur ….les moutons paient pour se faire égorger…..les bourreaux ont gagnés….

Les loups ont pris le pouvoir que les moutons leur ont donné !

DIMANCHE PASCAL !

C’est une fête religieuse, mais pas que, aussi des corses et des lyonnais…et du pays basque  !

Ressuscité, deux jours sous terre, c’est une image, faut pas déconner, et hop…. le fils de dieu est de nouveau par minou …..c’est le nom affectueux que je donne à ma femme….n’allez chercher aucune allusion blasphématoire, mais c’est le saigneur qui a tué Jésus, les évangiles le disent : Jésus est descendu parmi nous…..

Donc, le père du haut des cieux était aux premières loges pour regarder son fils se faire clouer sur deux bouts de bois pour exaucer son caprice théâtral. Non, mais quel est le père aimant qui va envoyer son fils à l’abattoir pour racheter le péché qu’il a lui-même inventé ?

Comme il est éternel, on ne peut pas savoir quand à commencé à germer dans son esprit cette version de la saga biblique. D’abord créer deux humains, inventer l’histoire du paradis, de la pomme, expulser les deux guignols qui glandaient toute la journée parce que la femelle avait regardé le serpent avec des yeux lubriques et trouver ensuite une excuse pour se débarrasser de son fils qui râlait parce que maintenant Ève était habillée, en lui disant d’aller faire un tour sur terre chez les ploucs, enfin, chez les cloches qui vivaient en bas. 

Les symboles de ce dimanche sont clairs ….agneau, cloches et poisson……une trilogie on ne peut plus simple ……c’est vraiment la fête des cons.

Mais, je n’ai jamais su d’où venait cette tradition des cloches de Pâques, ou pas que!

Oh putain….on sonne à la porte !!!