LA CARTE !

La carte en rouge ou vert !

Si le rouge est ouvert c’est que le vert est fermé sauf que lorsque on est en voiture si c’est rouge c’est fermé et si c’est tout vert ce n’est pas mûr mais s’il y a un mur on ne peut pas passer en voiture. De toute manière cette carte colorée change tous les jours et la couleur orange n’a duré que ce que durent les roses qui d’ailleurs ne le sont pas toujours. Alors je ne comprends pas pourquoi on appelle rose une fleur qui est jaune, rouge ou blanche, c’est très compliqué… mais cette partie de la carte en orange était une absurdité invraisemblable, juste pour quelques heures, on a fait tourner la tête des allergiques aux agrumes qui ne savaient plus à quel saint se vouer sauf les dyslexiques et les analphabètes qui préfèrent les seins, surtout le gauche s’ils sont droitiers, ne me demandez pas pourquoi, sans doute à cause de l’habitude, ou pour une question de facilité, c’est vrai que tâter le sein d’une personne à sa gauche avec sa main gauche demande une torsion gênante et une mauvaise position des doigts sur l’objet convoité ce qui je pense ôte toute notion de plaisir en occasionnant des rougeurs désagréables sur la paume, et là, c’est de nouveau la catastrophe car je me demande encore pourquoi on a appelé ainsi cette partie de la main avec un nom de fruit aux couleurs différentes, bon, si c’est une verte d’accord, mais avec une rouge ……..je préfère encore une banane, mais putain, d’où vient cette expression avoir la banane, surtout que certains disent que c’est absolument pareil que d’avoir la pêche, ou la patate et là, tu penses à une patate douce rouge dont la chair est blanche ou jaune et tu te dis que comme des goûts et des couleurs on ne discute pas, ils commencent à t’emmerder avec ces cartes colorées que tu te demandes d’ailleurs pour quelles raisons elles le sont puisque tout est pareil….sauf la couleur, qui donc ne sert à rien, sauf si vous êtes dans le rouge et vert de rage !

Quoi ?

Un peu confus, bizarre et compliqué ?

Exactement comme cette carte éphémère qui n’a duré que le temps d’une masturbation d’éjaculateurs précoces !

LIBÉREZ !

Libérez le français !

Article de Libération ….

Le ‘par rapport à’ ….. à toutes les sauces……

« La pression sur les services de réanimation continue de se réduire avec 71 malades de Covid-19 en moins par rapport à hier. »

C’est beaucoup facile que d’écrire « en moins qu’hier »

Le virus a tuer le français déconfiné …

Le comparatif, même d’infériorité, est mort….par rapport au covid !

 

MESSE DRIVE !

Face à la situation, l’église instaure une drive mass prayer party !

Juste après le mac Do, sponsorisée par madame qui rigole, les hosties parfumées au gel hydroalcoolique seront livrées par amazon, dès que l’officiant, revêtu du pluvial aux couleurs de coca-cola, plus saillant que la chasuble, aura reçu un mail pour repérer la marque de la voiture de celui qui désire communier, et dès qu’il aura revêtu ses gants en latex bénis avec de l’eau de Lourdes première pression à froid …..

Pour la quête ne seront acceptés que des dons envoyés sur le site de Aple : ‘Oh my good point Orgue Vaticancovid’….. american express conseillée !

INCIDENTS !

Des incidents dans les écoles !

Normal, tout à fait normal. Comment des têtes des premiers des classes, de dirigeants beaucoup plus intelligents que la masse populaire des citoyens gamins qui les écoutent ont-ils pu penser un seul instant qu’il n’y aurait pas de problème dans les écoles ?

Donc on a dépensé de l’argent pour satisfaire les desiderata utopiques de ces comiques qui ont imposé des vitres, des traçages au sol, des classes réduites et des trucs hors de prix et totalement illusoires pour satisfaire leurs masturbations de rêveurs mal réveillés qui préconisaient ces gabegies pour quelques jours de classes en réduisant tous les profs à des rôles de gardiens de maternelle, alors qu’il suffisait simplement de tout reporter à la rentrée avec une visibilité beaucoup plus dégagée !

LA VIE !

La vie déconfinée !

Ce matin, il faisait beau et je suis allé aider ma femme à faire les courses, je suis un excellent pousseur de caddy. Pas trop de monde, masques obligatoires. Circulation fluide.

Soudain un choc à l’arrière, heureusement ma chaussure a protégé mon talon, sinon j’étais Achille…..une femme d’un certain âge certainement échappée d’un hepad, voulant sans doute semer ses poursuivants, sans s’excuser, slalome, enclenche la vitesse supérieure et me dépasse par la droite en me gratifiant d’une queue de poisson surprise. Juste le temps de reprendre ma respiration et je dois subitement freiner car elle vient de tomber en arrêt devant des barquettes de fraises comme un chien qui a senti la merde fraîche d’un touriste. Naturellement son chariot est resté en travers du passage et je dois gentiment le pousser pour dégager le mien. Un regard assassin me transperce et je sens ses yeux inquisiteurs regarder mes mains dénudées, mais, totalement absorbée par sa fouille méthodique des barquettes, en les soupesant et en choisissant sans doute les plus grosses, elle a déjà oublié de me lancer une remarque désobligeante. Machinalement je regarde la provenance de son choix et je ne peux m’empêcher de rire intérieurement, tout en lui balançant un regard ironique et en espérant une réflexion de sa part qui pourrait engager un débat intéressant. Mais elle s’empare rapidement de ses fraises d’Espagne en croyant sans doute que j’en veux à son butin et file vers les framboises de la même provenance.

Putain, j’accélère pour éviter un accrochage verbal plus polémique qui pourrait pourtant me procurer une satisfaction sémantique. Mais je suis d’une bonne humeur inébranlable, enfin, c’est une façon de parler, sans doute grâce à la sainte du treize….reste raide…désolé …

Tout le monde est masqué, mais comme le nom de la boîte commence par ‘Li’ et fini par ‘dl’, cela n’a rien de très orgastique, et toutes les caisses sont ouvertes enfin rouge, jaune et bleu, ce sont les couleurs de l’enseigne, il y a des marques au sol, la longueur des chariot doit suffire, les files se résorbent rapidement et je regarde la sortie avec envie car avec la chaleur le masque commence à m’emmerder, c’est le mot, et surtout, dès qu’on vous dit qu’il ne faut pas porter vos doigts sur la figure, votre nez ou vos paupières commencent sérieusement à vous gratter, et donc, sitôt la porte franchie, je l’ôte rapidement et presque rageusement. …mon masque artisanal.

En marchant je me demande comment font toutes ces femmes masquées toute l’année pour le supporter, la voiture n’est pas très loin heureusement, mais en accélérant mon pas, je frôle le chariot d’une dame en train de fumer…je parle de cigarette, et je l’entends me jeter un commentaire discourtois sur ma tenue, poursuivant avec la citation d’un passage éducatif  sur la distanciation et terminant par une tirade comique et imagée sur les gestes barrières.

Putain, ce n’était pas mon jour, je la regarde de haut en bas, enfin de gauche à droite, on dirait la cheminée d’un cargo de containers, elle s’est arrêtée et me toise avec l’espoir d’une excuse…..elle est en train de faire pisser son caddie en tirant sur une clope avant de polluer l’intérieur de sa caisse.

Je suis consterné, mais curieusement calme, la présence de ma femme y est sûrement pour quelque chose, alors je sors mon sourire sarcastique, un petit silence inquisiteur, et avant de tourner mes talons qui avaient été épargnés, je lui lance une réponse façon citation philosophique en soulignant que c’est son droit de préférer mourir d’un cancer du poumon plutôt que de risquer d’attraper le covid et que si elle s’astreignait à des conseils ça ferait du bien à la planète  !

Le temps se couvre on a annoncé la pluie….. déconfiné… mais déconfit !

 

GLISSADE !

C’est la glissade lente mais sure !

Petit à petit on y va, sans se rendre compte.

Argent trop cher ……..

On est en train de supprimer les espèces….trop polluantes et maintenant dangereuses…l’étau se resserre ……il y a eu les chèques, obligatoires, la carte bleue plus pratique, les fameuses cartes sans contact, les téléphones connectés pour ne plus faire la queue, et maintenant l’argent est devenu sale ……. nous sommes connectés.

Les chiens renifleurs sont sur les starting block pour humer nos chaleurs, des cameras indiscrètes cadrent nos visages pour les classer dans des boîtes colorées…..

Il faut demander l’autorisation de pouvoir faire ce qu’on aimerait faire !

Nos libertés diminuent pour nous protéger ….l’enfer est souvent pavé de bonnes intentions.

Une attestation de déplacement pour le justifier, une distance à respecter, il faut discuter pour élargir notre champ d’action, nous sommes obliger d’accepter leurs décisions, et même notre santé ne nous appartient plus.

Les geste de tendresse sont bannis…. ils ne sont n’est que des chevaux de Troie. On a volé nos sourires…cachés sous la ceinture de sécurité de nos barrières armures factices contre un agresseur inconnu.

Pour empêcher un virus de circuler, comme tous les autres de sa famille, on isole tout le monde au lieu de s’occuper des malades …..

Le prix de la vie est devenu l’amputation d’une partie de nos libertés !

 

DÉMOCRATIE !

Démocratie américaine revisitée !

Mais la réponse sera claire aux prochaines élections !

Allez, bonne soirée, à demain…….. si tout va bien. Putain, j’ai failli m’appeler Honoré, le saint du jour, comme mon père qui avait préféré se faire appeler Henri dès son âge de raison, et demain c’est la saint Pascal, ça me fait rire, je pouffe, j’ai un copain dont c’est aussi le prénom, sauf qu’il s’appelle Lagneau…… il ne doit pas encore avoir atteint l’âge de raison  !

LE VENTILATEUR

Le ventilateur à merde !

Encore un petit retard dû à un virus sur mon site, vous êtes priés de lire avec une visière, je déconne mais ça aussi ça me gonfle …

Donc, ce ventilateur, c’est une expression employée par un gourou télévisuel…… j’en ai déjà parlé .

Tous ces petits chefs commencent à me taper sur le cabochon. Ces querelles de vizirs télévisuels me soûlent. Cymes et Veran s’en prennent à Raoult régulièrement en gesticulant pour prouver qu’ils existent aussi. Une polémique de bistrots pour citer encore le docteur de salon……télé qui doit en avoir besoin pour …ses affaires.

Est-ce que cela fait avancer la situation ?

Je ne veux pas prendre parti, je ne fais que constater.

«  Tu t’es planté » assène Véran, quant à Cymes c’est lui qui a sorti ce ventilateur à merde.

Je ne vais pas citer les CV de ces personnages.

Raoult est sur le terrain…… il a raison, il a tort, on verra, mais il essaie, il ose, il travaille, je ne suis pas qualifié pour juger.

Véran est absolument bien placé pour juger Raoult…en effet, avec M.Touraine et la réforme du financement des établissement de santé et surtout ses annonces pendant la pandémie, question plantage, il sait de quoi il parle. Un spécialiste.

Cymes est également sur le terrain….. de la pipolisation accélérée. Mais lui aussi s’est trompé, et a péroré en profitant de sa notoriété, et il se trompe sûrement encore….Il doit brasser plus d’air et d’euros que de boulot médical, ça le regarde, mais puisqu’il a choisi les plateaux télés, qu’il y reste…… pour vanter ses pouvoirs extraordinaires d’homme d’affaires, mais ça ne m’intéresse pas !

Mais tout ce remue-ménage médiatique commence à faire désordre. Ces cartes de maternelle coloriées, décolorées, repeintes et ‘cameleonesques’, ces frontières qui se  ferment et puis s’ouvrent, tout est versatile, comme les décisions des chefs qui se succèdent devant les écrans guignolesques d’une télé aux émissions toutes spéciales qui nous font bouffer du virus à toutes les sauces à toutes heures, entrecoupées d’avertissements rabâchés pour que nous fassions des efforts alors que nous sommes dans l’incertitude et le doute face à une communication imprécise et désordonnée et que nous constatons qu’ils n’ont fait eux aussi que subir !