DES QUESTIONS INUTILES !

Des questions inutiles et des réponses sans avenir !

Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

Rien. On ne sait pas. On ne le saura jamais !

Des questions éternelles…des réponses évasives !

Qui sommes nous ? Des animaux …..évolués…peut être ?

D’où venons-nous ? Là est la question …de la panse d’une d’entre nous !

Où allons-nous ? Personne n’aura de réponse ! Où alors, oui, de son vivant, juste avant d’être enterré…whouahaha ….

Putain, et depuis des millénaires des philosophes s’empêchent d’être tout simplement heureux pour s’emmerder avec ces questions inutiles.

Alors qu’il y a des questions beaucoup plus préoccupantes, surtout en été :

Putain, mais quand les moustiques dorment-ils ?

NOUS SOMMES DES RÉVOLUTIONNAIRES !

Nous ne sommes pas des bedeaux, ni des imbéciles !

Lundi, c’était la rentrée, certains présentateurs imbéciles parlaient encore de petites têtes blondes, et sur TF1, au JT de 13h, un éternel marronnier sur une classe du ch’nord avec, dessus le tableau, un crucifix ……….

Certains peuvent penser que je suis un anticlérical primaire ou un blasphémateur chronique, que j’aime bouffer du curé et me foutre des dieux comme n’importe quel révolutionnaire fanatique, mais je ne suis qu’un râleur compulsif qui déteste tout ce que quelques autres trouvent presque normal, je ne suis qu’un descendant des idées de ceux qui ont promulgué la loi de 1905 !

A ce sujet il faut bien préciser que cette loi est la séparation DES églises et de l’état …sans ‘excès’ comme il est dit chez madame qui rigole. Il s’agit bien des églises de toutes sortes car certains se méfiaient déjà d’autres religions qui pourraient un jour venir mettre leur prosélytisme dans notre laïcité ! Continuer la lecture de NOUS SOMMES DES RÉVOLUTIONNAIRES ! 

L’APPRENTISSAGE ET LES CONS !

Pour certains nantis l’apprentissage est réservé aux nuls !

 Mais les cons sont toujours les mêmes …..

Mercredi matin, Antoine Frérot, patron du géant Véolia,  sur France inter, interrogé par L Salamé qui lui demandait s’il avait pu pousser un de ses enfants vers l’apprentissage :

« Non, je ne l’ai pas fait, parce que, comme ils étaient brillants à l’école, heu, et, heu, l’un voulant être médecin, l’autre… peut-être ma dernière le sera d’ailleurs, apprentie, mais en études supérieures. Le problème ne s’est pas posé.  ».

 Effectivement cette réponse m’a choqué. Continuer la lecture de L’APPRENTISSAGE ET LES CONS !