JOUR VINGT-DEUX BIS, COP 25 ET COVID 19 !

COP et Covid, même combat !

La dernière COP devait être celle de Glasgow, mais le covid19 lui avait volé la vedette et elle fut renvoyée en 2021…remarquez, ce n’est simplement qu’un chiffre qui suit un acronyme.

 Nous sommes en janvier 2074, le samedi 6, il pleut…….c’est rare car depuis quelques années les périodes pluvieuses arrivent plutôt en octobre-décembre et causent d’immenses dégâts…c’est le réchauffement climatique….

Le vaccin 2020 avait éradiqué le covid 19, mais tel le phénix, le virus avait muté et infecté, en 2033, une grande partie des survivants avec un nouveau matricule plus offensif, le covid30….un autre chiffre inutile…… La COP en était elle à sa quarantième édition et rien n’avait changé excepté peut-être la pollution aérienne .

 D’autres virus avaient muté, la planète s’était dépeuplée, surtout à cause des dommages collatéraux….les centres villes s’étaient peu à peu vidés de leur population, les commerces avaient fermé, des hordes de nouveaux barbares rançonnaient les quelques paysans qui avaient dû arrêter de travailler dans leurs champs, et les famines successives avaient fini de décimer ceux qui avaient pu survivre, et, privés de tous liens sociaux et des repères de la civilisation, ils étaient presque devenus des zombies à la recherche du minimum vital !

Depuis 2042 tous les humains vivants sont connectés avec des microprocesseurs implantés dans leur bras pour être plus facilement repérés par les ordinateurs qui surveillent leurs agissements pour vérifier qu’ils obéissent bien à tous les ordres, en effet ils doivent pointer aux différents bureaux pour chercher leur nourriture, leur habitation et leur travail, et surtout ne pas sortir s’ils n’en possèdent pas l’autorisation adéquate. Ils ont besoin d’une permission pour faire tout ce que leurs parents faisaient normalement .

Curieusement c’est en voulant être protégés contre le virus que les humains avaient demandé plus d’aide à l’état en lui donnant de ce fait les pleins pouvoirs, et en devenant des assistés, ils avaient perdu cette liberté qui aujourd’hui les fait ressembler à des esclaves sans espoir, obligés d’obéir pour continuer un semblant de vie sans aucune autre solution car le piège s’était refermé sur eux.

Les numéros des COP et des virus défilaient inexorablement et peu à peu, même l’envie de vivre avait disparu et certains sombraient dans une sorte de léthargie…..car…….

« C’est en perdant l’envie que la vie s’enfuit. »   Y-G

 

Une réflexion au sujet de « JOUR VINGT-DEUX BIS, COP 25 ET COVID 19 ! »

  1. Vision apocalyptique s’il en est… Ta fiction pourrait faire peur, mais je me rassure en sachant que je n’atteindrai pas un âge aussi canonique…

    Riton : C’est mon cas, c’est pour cette raison que je me suis lâché, j’avais commencé ce post en mai……

Laisser un commentaire