Archives pour la catégorie Football

LES STADES !

Le nom des stades !

C’est un fait on ne construit plus de cathédrales ….

Il est passé le temps des cathédrales….eeueuu …..

Enfin, certains veulent à tout prix les reconstruire comme à l’origine pour être prêt pour les JO, enfin, c’est comme le téléthon, c’est nous qui payons, mais dans l’histoire il pourra dire que c’est lui qui l’a faite reconstruire, bon, mais c’est la faute de la mère porteuse qui ne fait plus beaucoup d’apparitions, elle doit s’encroûter, remarquez, il n’ y a plus beaucoup d’églises non plus, encore la faute de la patronne de la France qui ne fait aucun effort pour la fille aînée de l’église.

Juste une parenthèse, mes amis de la culture bonjour, je pense un peu à vous, on peut noter que les trois premières patronnes de notre pays sont des femmes…j’ignore qui a fait cette sélection, mais la première est une mère porteuse, la deuxième entendait des voix et la troisième, Thérèse, est une anorexique qui se nourrissait d’hosties, je ne vous parle pas de la quatrième Radegonde qui avait quitté son mari, ni de la cinquième et de la sixième oubliées de tout le monde, sauf des calendriers, pour les pompiers les facteurs et les éboueurs en fin d’année.

Quel est le rapport avec le titre de ce post ?

Vous avez dû voir, par hasard dans un JT ou une émission, que les stades de fout étaient devenus des lieux particuliers où les fouteux extériorisaient leurs sentiments religieux. C’est à celui qui va nous faire le plus grand cinéma prosélyte pour montrer à son dieu qu’il mérite d’écraser son adversaire en marquant plusieurs buts à ce putain d’enfoiré d’en face, qu’il voudrait même sodomiser pour lui faire comprendre que c’est lui le plus fort et qu’il a même des passages de la bible tatoués sur ces cuisses…….ou ses bras…

Quoi ? Non, non, je n’exagère pas…enfin, un peu, même sur son torse aussi.

J’ai noté que beaucoup de stades avaient perdu leur nom d’origine, qui rappelaient pourtant des lieux locaux, des personnages célèbres de l’histoire du fout pour être remplacés par les banalités des sponsors comme orange, groupama, allianz, etc.…

Alors pour faire plaisir aux fouteux, ne serait-il pas plus judicieux de les faire sponsoriser par le Vatican et leur donner le nom des saints du calendrier ?

Une grande cérémonie de baptême, avec le pape et les cardinaux, enfin, ceux qui peuvent se déplacer, des cantiques…..des bigots aux anges, des ex-voto …les ventes de reliques : les poils du cul de l’homme à la main de dieu, une goutte de sperme de celui qui est parti convertir en Arabie, un sparadrap du Messie, et aussi des miracles : J’ai retrouvé la vue depuis que j’ai vu Mbappé marquer…..

La Bonne mère contre Marie de Lutèce, Notre Dame contre sainte Thérèse, et en dessous le nom des joueurs, une pub pour une chasuble, un ostensoir….. une croix bénie dédicacée par François à chaque spectateur…..ça, ça aurait plus de gueule, et on pourrait même réciter des prières avant le match, et après chaque but marqué contre ces salopards d’adversaires mécréants ….

Il est foutu le temps des cathédrales, l’équipe des adversaires barbares est aux portes du stade, ne les laissez pas entrer si nous voulons gagner !

MA FILLE !

Oui, toi aussi ma fille !

Si tu es capable de parler sans mettre ta main sur ta bouche, si tu peux discuter normalement sans être obligée de préciser que jouer les matches les uns après les autres est inéluctable, si tu n’es pas obligée de te voiler la face pour admettre une réalité, si tu peux tomber sur l’herbe sans être obligée de crier en te tordant de douleur, si tu es consciente de la chance qui est la tienne de pouvoir t’amuser en travaillant et en gagnant de l’argent, si tu as compris que tu es une privilégiée, si tu réalises qu’en tapant dans une baballe jusqu’à 35 ans tu vas gagner plus de balles qu’un travailleur jusqu’à sa retraite, si tu te rends compte que voyager gratos fait parti de tes privilèges de travailleuse et si tu prends conscience qu’à la fin de ta sinécure tu vas sûrement en trouver une autre à la télé comme consultante, ou comme intervenante dans une pub…..

Alors ma fille devient fouteuse !

SI !

Mon fils, si ….

Si tu n’as pas de tatouage, si tu n’as pas de religion, si tu ne connais pas de signe ostentatoire, si tu ne craches pas à chaque instant sur l’herbe verte, si tu ne sais pas faire de cœur avec les doigts, si tu ne sais pas glisser sur une pelouse avec les bras croisés, si tu ne sais pas lever ton doigt vers le ciel, si tes cheveux sont bien coupés, si tu n’as pas de coupe ridicule, si tu sais tirer un maillot sans te faire voir, si tu ne sais pas engueuler un arbitre, si tu ne sais pas faire de cinéma, si tu n’es pas capable d’insulter un adversaire en traitant sa sœur de péripatéticienne ou de suppôt de Lesbos, si tu ne sais pas plonger en faisant croire qu’on t’a poussé, ni lever les bras avec un air offensé en disant que tu n’as rien fait, si tu ne peux pas sauter dans les bras de ton équipier, si tu ne sais pas faire de papouilles au buteur, et si ta plus importante motivation n’est pas le fric….

Alors, mon fils, tu ne seras jamais un foutballeur !

FOUT ET BABALLES !

Baballes pour femmes !

La coupe du monde féminine va commencer le 20 juillet …

Pour celle des hommes, l’organisateur maître absolu qui clame la libération des femmes, metoo devait apprécier, ce qui m’a toujours fait rigoler, donc, le Qatar tout puissant-avec mon fric je vous emmerde, je fais ce que je veux, avait interdit tous les messages politiques, les brassards arc-en-ciel, et ce qui le dérangeait.

Avec la coupe des femmes, les premières arrivées, les brésiliennes, annoncent clairement que : «  Aucune femme ne devrait être forcée de se couvrir la tête. »

Un message sans ambiguïté pour l’Iran, ce qui devrait donner à réfléchir aux instances françaises pour le port ou non du hijab pour les femmes fouteuses, ces mêmes femmes qui vont donc être contraintes de renoncer à toute compétition sportive, ce qui est normal .

C’est un peu comme si un militaire refusait de saluer réglementairement un gradé.

Je rappelle simplement qu’être laïc ce n’est pas de refuser une religion, c’est de les accepter toutes tant qu’elles n’empiètent pas sur le domaine public ou sur la loi, et que justement le problème des religions est de vouloir imposer prioritairement leurs lois, et que nous avons tout accepté depuis longtemps, histoire aussi de faire monter une extrême droite bouc émissaire assez pratique pour faire oublier une politique indigente …..

Nous en voyons chaque jour les débordements, les provocations et les excès. Et qu’on ne viennent pas me dire que les femmes ont choisi ces sortes de cilices modernes, qui sont certainement religieusement plus arrangeants pour les hommes.

Et puis, pour terminer, je le répète, le port du voile est chez nous de la simple provocation téléguidée, et gratuite, puisque les contrevenantes ne risquent rien alors qu’en Iran ou dans d’autres pays, le refuser peut même entraîner la mort comme on l’a vu avec Mahsa Amini. Ce qui montre clairement de quel côté se situe la tolérance….

Et si les femmes allaient tout changer ? J’aime à le rêver !

QATAR DERNIERE !

Dernière fois !

Bon, j’ai presque vu tous les matchs ….. j’ai même décliné une invitation pour la finale, sans déconner …..j’avais piscine…enfin, c’était trop cher…beaucoup trop….

Je préfère toujours le rugby, mais j’ai aussi été troublé par la dramaturgie de ce sport et, comme l’écrivait un étranger célèbre, amis de la culture bonjour… ce clin d’œil est pour vous….. « Vraiment le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités. » j’en arrive à penser qu’il peut être également une véritable école de la vie……ou pas….

La terre s’est arrêtée de tourner pendant le déroulement de cette compétition. Tous les médias ont vécu au rythme des matchs, en totale osmose avec l’attente des résultats des équipes favorites. Même la guerre en Ukraine était en temps mort, enfin pour les médias….

Je ne pensais pas que les fouteux pouvaient tant chialer, ils marquent un but, ils pleurent, ils le ratent c’est le déluge, ils gagnent c’est un tsunami, ils perdent c’est l’inondation, ils ne jouent pas c’est un naufrage.

Cette maladie devait être contagieuse parce que leurs supporters les imitaient en passant de l’allégresse absolue au plus terrible désespoir…tragique…

Néanmoins, je n’ai pas compris pourquoi les anglais en voulaient à M Bappé qui ne pleurait pas, mais qui montrait sa joie lorsque Kane ratait son penalty….sans doute aurait-il dû pleurer et se lamenter sur le ratage monumental de son adversaire pour louer le fairplay anglais disparu depuis qu’ils ne gagnent plus.

Bon, on a aussi vu Ronaldo chialer, Neymar en larmes, ce doit être une mode….les dieux du stade pleurent….

Visiblement peut-être que certains ‘purs’ ont boycotté, mais c’était sans doute la coupe du monde du fric…..

Je ne sais pas si le Qatar avait envoyé des invitations ‘all inclusive’ à certains ‘supporters’ triés sur le volet de la propagande, mais je me suis posé de nombreuses questions en voyant le nombre de spectateurs provenant de pays supposés ‘pauvres’ comme par exemple l’Équateur…… en regardant le prix des places et celui des hôtels la clientèle visée était donc celle des nantis et en constatant le vide de certaines tribunes, je me suis également posé des questions sur l’engouement supposé pour le fout de certains ‘spectateurs’…qui délaissaient très vite les sièges certes climatisés, mais peu confortables aux tables plus accueillantes des salons VIP tout à volonté…..

Bon, rideau, j’ai pleuré toute la nuit…..

L’asado a mangé le jambon beurre, le tango a baissé ses bras pour étreindre la java.  La Bombonera, a pleuré, puis rit et de nouveau chialé, la Bocca a rigolé, depuis la place de la république jusqu’à San Telmo les larmes prenaient l’avenida de 9 de julio pour un fleuve sacré avec un regard de provocation vengeur vers l’ambassade France juste à côté, dieu avait envoyé les siens au pinacle avec un petit coup de pied de son fils Messi qui remplaçait sa main sacrée, mais sitôt les fans du reste du monde partis, les stades vide déjà oubliés, vestiges témoins d’un prestige éphémère vont commencer à subir les attaques du temps qui lèche lentement tout ce qui se trouve à sa portée pour le faire redevenir ce sable dont il a été créé !

FOUT BOUM !

Ce soir c’est boum fout boum !

Quoi qu’il arrive, peu importe le gagnant, ce sera la castagne.

Comme d’habitude pour fêter quelque chose, on va d’abord sortir les drapeaux, fumer des pétards, puis les lancer, allumer des feux de bengale, klaxonner, hurler sa joie, boire, puis comme d’habitude, passer aux gros dumbums et aux feux d’artifice, s’engueuler, se battre, sauter sur des voitures avant de les bruler, reboire et la joie montant se retourner vers le matériel urbain et ensuite vers le dernier rempart qui empêche l’extériorisation totale : la police rabat- joie !